Haren - Page 3

  • Enquêtes publiques 28 03

    enquete.jpg

    Voici trois nouvelles enquêtes publiques en cours à Haren (cliquez sur l'avis pour l'agrandir). La Ville a créé un formulaire en ligne pour réagir à ces enquêtes, vous le trouverez sous le descriptif.

     

    Permis d'urbanisme et permis d'environnement. L'enquête publique se déroule du 28/03/2019 au 11/04/2019

    harenqpub190328a-page-001.jpgchaussée de Haecht 1475

    Il s'agit de reconvertir un ancien site d’activité logistique, démolir partiellement les installations existantes et reconfigurer le site autour d’une voirie privée, construire 3 nouveaux bâtiments de logement (123 logements), et un site d’activités productives et de bureaux (5 bâtiments), construire deux parkings souterrains (de 55 places et 81 places), aménager les abords (espaces verts et stationnement) ainsi que d'exploiter un parking à l'air libre (134 emplacements) et un parking couvert (136 véhicules).

    Pour réagir à cette enquête, cliquez sur le lien suivant:

    https://www.bruxelles.be/reaction-une-enquete-publique?inquiry_id=PU-H11632018-PE-H2342018

     

    Permis d'urbanisme. L'enquête publique se déroule du 28/03/2019 au 11/04/2019

    harenqpub190328b-page-001.jpgrue du Biplan, 160

    Il s'agit de changer les menuiseries (châssis, porte et porte de garage) en bois en façade avant et arrière pour du PVC blanc; couvrir et fermer la terrasse au 1er étage de la façade arrière; placer un bardage en fibre-ciment sur la façade arrière; imperméabiliser l'entièreté de la zone de recul et l'utiliser comme zone de stationnement (travaux déjà réalisés)

    Pour réagir à cette enquête, cliquez sur le lien suivant:

    https://www.bruxelles.be/reaction-une-enquete-publique?inquiry_id=PU-B13422018

     

    Permis permis d'environnement. L'enquête publique se déroule du 28/03/2019 au 11/04/2019

    harenqpub190328c-page-001.jpgrue Arthur Maes, 155-159

    Il s'agit de l'exploitation d'un dépôts d'articles en bois (6000 m²), d'un dépôt de déchets dangereux (5 m²) et d'un dépôt de substances, produits, matériel (6000 m²)

    Pour réagir à cette enquête, cliquez sur le lien suivant:

    https://www.bruxelles.be/reaction-une-enquete-publique?inquiry_id=PE-A6702017

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Non aux barreaux à Haren

    maxipri01.png

    Dans leur lutte contre la mega prison, les opposants ont reçu un soutient étonnant: celui du bourgmestre (et ex-président du CPAS) de Forest. Voici sa réaction:

    "Pour toutes les raisons qui nous rassemblent, je suis farouchement opposé au projet de méga-prison technologique de Haeren, paravent qui permet de fuir le débat sur la pertinence sociale économique et sécuritaire de l'enfermement, d'enterrer la remise en question de cette réponse à l'exclusion sociale.

    En toute cohérence le site de la prison de Forest (que j'avais visité en 2014 et dont une prochaine visite est prévue dans une dizaine de jours) doit voir son affectation perdurer pour ne pas justifier la méga prison, qui restera un projet repoussoir dans tous les cas. Si il faut assumer cette fonction de détention (que je réprouve complètement) cela doit se faire dans le tissu urbain, principalement pour rendre les contacts avec les proches et avec les professionnels un peu moins compliqués.

    A plusieurs reprises comme président de CPAS, j'ai pu exprimer et manifester une critique musclée du système carcéral belge.

    Pour toutes les raisons qui nous rassemblent, je suis farouchement opposé au projet de méga-prison technologique de Haeren, paravent qui permet de fuir le débat sur la pertinence sociale économique et sécuritaire de l'enfermement, d'enterrer la remise en question de cette réponse à l'exclusion sociale.
    En toute cohérence le site de la prison de Forest (que j'avais visité en 2014 et dont une prochaine visite est prévue dans une dizaine de jours) doit voir son affectation perdurer pour ne pas justifier la méga prison, qui restera un projet repoussoir dans tous les cas. Si il faut assumer cette fonction de détention (que je réprouve complètement) cela doit se faire dans le tissu urbain, principalement pour rendre les contacts avec les proches et avec les professionnels un peu moins compliqués.

    La prison de Forest est particulièrement vétuste. Des travaux de rénovation doivent donc être engagés pour garantir de moins mauvaises conditions de détention. Je n'hésiterai pas à prendre les mesures qui s'imposeraient sur l'insalubrité des lieux par la limitation du nombre de places en mesurant l'impact que cela aurait sur le bien-être des détenus, la qualité de l'accompagnement, la sécurité de tous, ...

    Je souhaite et me positionnerai clairement face au fédéral pour que le débat puisse s'ouvrir sur des alternatives ; la création de nouvelles unités qui auraient pour objectif la réintégration des justiciables, le soin des pathologies de santé physique et mentale, l'accompagnement des
    et par les familles, ...
    Concrètement, j'assume volontiers ma part dans ces décisions. Je souhaite qu'un prochain gouvernement régional mettra en échec le projet de méga prison à Haeren, et qu'un prochain gouvernement fédéral se donnera la liberté de remettre en question l'enfermement, son inflation et son durcissement quand tout démontre ses impasses sur le plan social, économique, en matière de droits humains, et même d'un point de vue environnemental par la destruction d'espaces verts."

    A noter que ce mardi, le Conseil d'Etat doit débattre sur l'attribution des permis d'urbanisme et d'environnement pour la prison de Haren.

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Les irresponsables

    pen01.png

    Seveso. Ces trois syllabes n’évoquent rien aux plus jeunes. En fait c’est le nom d’une commune d’Italie touchée en 1976 par une importante pollution à la dioxine. Depuis, l’Europe a émis une directive qui impose au états membre d’identifier les sites industriels à risque et à prendre’ des mesures adaptées comme des moyens d’information de la population et l’établissement de plans catastrophe.

    pen03.jpgComme nous le rappellent chaque premier jeudi du mois midi les essais de sirène, Haren est concerné. Plusieurs entreprises sont considérées comme haut risque. Il s’agit de dépôts de carburant le long du canal (chaussée de Vilvorde) mais aussi d’une entreprise qui stocke des produits chimiques toxiques boulevard de la Woluwe Machelen.

    En cas d’accident présentant un risque chimique, la première mesure est de demander la population de rester confinée l’intérieur des bâtiments, portes et fenêtres fermées. Mais si le risque est plus grand, l’évacuation peut être imposée comme ce fut le cas en mai 2013 Schellebelle lorsqu’un train transportant des substances toxiques a déraillé. Car évidemment, il n’y a pas que les installations fixes qui présentent un risque. A ce propos, la ligne 26 est un axe important pour les convois de marchandise et … il longe le site de la future prison !!!

    pen04.jpgEn cas d’alerte, si une mesure de confinement suffit, cela ne devrait pas poser trop de problème dans le pénitencier ; tout au plus cela pourrait être gênant lors de la relève du personnel. Mais si le risque est plus important et qu’une évacuation est nécessaire, il serait douteux que les autorités aient les moyens d’évacuer rapidement 1190 prisonniers (plus le personnel) alors que déjà maintenant certains transferts planifiés ne peuvent même pas être assurés. Et puis il faudra bien les caser quelque part… Et si on les laisse sur place, cela pourrait faire de la prison une immense chambre gaz. La ligne verte du Keelbeek deviendrait alors un couloir de la mort. Les mauvaises langues diront que cela apporterait une solution au problème de surpopulation carcérale.

    Bien sur, personne ne souhaite qu’un tel accident se produise, mais il faut envisager le pire pour le prévenir, et il serait douteux que ceux qui ont décidé de l’implantation de la prison y ont pensé, car si c’était le cas, Haren leur serait immédiatement apparu comme un mauvais choix !

    pen05.jpg

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Festival Anti-Carcéral

    keelbeek pont bar.jpg

    Expositions, bar solidaire, repas collectifs, sérigraphie... voici un petit échantillon de ce qui vous sera proposé ces 22, 23 et 24 mars dans le cadre du Festival Anti-Carcéral.

    Programme:

    Vendredi 22

    19h30 : Conférence gesticulée: "Taule, errances"

    21h - 3h : Concert "La Vrillade", DJ

    au GC De Linde, rue Cortenbach, 7

     

    Samedi 23

    11h : Marche contre la maxi-prison (départ de la gare de Schaerbeek)

    15h - 19h : Ateliers-discussions-réflexion; promenades anti-prison; atelier sur l'antiracisme et l'anticarcéralisme par GENEPI France; ateliers et spectacles pour enfants

    21h - 3h : Concerts: Cumbele; Mud; Dani Cosmic; Datra/Gulivr

     

    Dimanche 24

    11h30 : P'tit-dej et projection

    14h : Ateliers préparation du Carnaval

     

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Un bébé, un arbre

    arbre.jpg

    Dans le cadre de son plan climat, la Ville de Bruxelles entend planter un arbre pour chaque naissance qui aura lieu sur son territoire.

    DSCN7503.JPGMais ces arbres ne seront pas plantés uniquement sur le territoire de la Ville de Bruxelles, mais principalement dans des pays du Sud. Selon deux échevins de la nouvelle majorité, il s'agit de faire comprendre que l'enjeu climatique dépasse les frontières. La Ville est donc à la recherche de partenariats avec des associations actives dans les régions du Sud pour mener à bien cette tâche.

    DSCN7506.JPGIl y a près de 3000 naissances par an à Bruxelles, cela fera autant d'arbres à replanter et à répartir entre tous les quartiers de la capitale et entre les pays du Sud. Mais ces dernières années, plusieurs centaines d'arbres ont été sacrifiés à Haren au profit de projets immobiliers tant privés que publics. Si dans certains cas, le permis d'urbanisme imposait au maître d'oeuvre de replanter des arbres une fois les travaux terminés, c'est loin d'être le cas, et les services d'urbanisme, compétent pour sanctionner ces manquements ne semblent pas vouloir agir.

    Ce n'est pas de sitôt qu'Haren retrouvera son aspect vert, a moins d'une explosion du nombre de naissances à Bruxelles. Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire...

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Droit dans le muret

    DSCN7481.JPG

    Ce mardi soir, vers 22h15, les services de secours ont du venir à l'aide... d'agents de sécurité! Ces derniers avaient effectués un "tout droit" au rond point entre Kasteelhof et la rue Twyeninck, escaladant le muret...

    Les blessures des occupants du véhicule semblent légères, mais, ce qui m'a interpellé, c'est le déploiement de forces: pour cette intervention, outre l'ambulance et le SMUR, une équipe de désincarcération, deux autopompes sont passées sous mes fenêtres ( sans compter les combis de police). Les véhicules inutiles ont quitté rapidement les lieux.

    La cause de l'incident est encore inconnue; distraction, empressement, usage du GSM au volant, ou...

    En tout cas, une bonne publicité pour leur employeur...

    DSCN7477.JPG

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

     

     

     

     

  • Fin du géant

    a380 a.jpg

    La firme Airbus vient de l'annoncer lors de sa conférence de presse annuelle, elle cessera la production de son avion géant le A380 en 2021.

    a380 b.jpgEn quoi cela concerne-t-il Haren me direz-vous? Certes, en dehors d'un vol de promotion de la compagnie Emirates, ce géant des air ne se pose pas à Bruxelles. Bien que Brussels Airport réalise en ce moment des investissements pour accueillir ce géant dans de bonnes conditions. Mais plus concrètement, des partie du fuselage de cet avion sont construitent à la SABCA, chaussée de Haecht à Haren avant de prendre la route vers l'usine d'assemblage de Toulouse.

    Si la production du géant des air cessera dans deux ans, on continuera à en voir dans le ciel, la durée de vie d'un avion de ligne est comprise entre 20 et 30 ans!

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Enquête publique 13 02

    enquete.jpg

    Voici une nouvelle enquête publique en cours à Haren (cliquez sur l'avis pour l'agrandir). Nouveauté: la Ville a créé un formulaire en ligne pour réagir à ces enquêtes, vous le trouverez sous le descriptif.

     

    Permis d'urbanisme et permis d'environnement. L'enquête publique se déroule du 13/02/2019 au 14/03/2019

    avenue de Vilvorde

    Il s'agit d'utiliser un terrain comme décharge de terres et cendrées et réaliser des travaux d’infrastructures (site de Schaerbeek Formation)

    Pour réagir à cette enquête, cliquez sur le lien suivant:

    https://www.bruxelles.be/reaction-une-enquete-publique?inquiry_id=PU-V9902015-PE-V10222015

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Saint ballotin

    marcolini coeur.jpg

    En dehors des fleurs et autres parfums (voire bijoux), ce 14 février, c'est le chocolat qui a la cote auprès de ceux qui veulent fêter leur chéri(e).

    Et dans le Monde entier, des Valentines et des Valentins savoureront des chocolats fabriquées à Haren.

    marcolini choco.jpgC'est en effet dans notre village que Pierre Marcolini produit tous les chocolats qu'ils expédie dans ses boutiques réparties dans le Monde entier. Il est d'ailleurs un des derniers chocolatier à sélectionner lui-même les fèves de cacao et à produire son chocolat de la fève à la tablette. Il paie aussi un prix juste à ses producteurs!

    Certes, une boite de ces délices n'est pas donnée, n'en déplaise aux gilets jaunes, mais s'offrir ce plaisir de temps en temps est une vraie jouissance.

    marcolini bati.jpg

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Nous irons tous au cachot

    prison manif.jpg

    Ce lundi, une poignée d'activistes avaient décidé de bloquer les accès au chantier de la future prison. Rappelons qu'un recours devant le Conseil d'Etat contre les permis d'urbanisme et d'environnement est toujours pendant, Cafasso a décidé de ne pas en tenir compte et d'accélérer les travaux!

    Quoi qu'il en soit, la police est intervenue et a procédé à 90 arrestations administratives, sans faire la distinction entre manifestants et badauds.

    Je vous propose de lire ici le témoignage d'une de ces personnes arrêtées:

    "Le policier "qui veut partir?"

    Moi:"Et bien moi bien sur"
    Deux policier content de leur farce:" et bien on a notre premier".
    Ils essayent alors de me mettre des menottes plastiques, je demande pourquoi et evite pendant quelques secondes les menottes, mais quand un policier tente de me faire une clef de bras je me laisse faire.
    Ils m'emmene alors sur le terrain d'entrée du chantier et veulent m'assoir par terre.
    Je refuse de m'assoir dans la boue, ils me font assoir de force. Je demande un carton pour m'assoir, le policier me dit qu'il n'y en a pas, je propose alors des planches qui sont placées à deux mètre. Le policier refuse alors sans raison.
    Assis par terre, ils me placent un blocs de signalisation rouge entre les jambes. Le ridicule me pousse à refuser cet objet et je demande qu'on m'explique le but de celui-ci. Les policiers refusent ou sont incapables de m'expliquer la raison de ce bloc. Je le repousse donc plusieurs fois et je le fait valser par deux fois, toujours en exigeant qu'on m'explique le but de la manoeuvre. S'ils y tiennent, il doit y avoir une raison explicable.
    Frustrés, ils replacent le blocs et se mettent chacun sur un de mes pieds pour m'empécher de bouger. Il faut noter qu'ils ont fait cela avec délicatesse, sans douleur.
    Encore une fois le ridicule me fait m'esclaffer et je souligne à mes deux amis policiers la stupidité de la situation: ils ne savent pas pourquoi ils font cela, je ne sais pas ce que je fais là et nous réalisons une sorte de mascarade de jeux scouts de mauvais gout.
    Ils invitent finalement une autre personne à se mettre devant moi et s'en vont libéré de cet état absurde.
    La position est réellement inconfortable (sans compter le froid de la boue) et heureusement nous ne sommes pas resté très longtemps, j'imagine une 20aine de minutes.
    Ensuite compressé dans un minibus, nous sommes installés, toujours les mains dans le dos, dans le couloir central.
    Je demande alors pour combien de personnes ce véhicule est assuré. Ils s'exclament, oh l'emmerdeur est là. Pour réponse, l'un me dit qu'il est possible que le véhicule ne soit pas assuré du tout... qui se sent au dessus des lois ?
     
    Au final, pour ma part, je n'ai que les poignets contusionnés... et un peu plus mal au genou, mais pour cette partie là c'est moins pire que le badminton ;-).
    Et si j'ai mal dormi c'est surement du à l'énervement et la colère... une énergie qui peut être transformée positivement (pas que en courbature et insomnie )."