Culture et loisirs

  • Fresques BD

    DSCN0041.JPG

    Malgré les mesures liées à la crise sanitaire, le parcours BD de la Ville de Bruxelles s'est invité à Haren.

    SAM_0221.JPGC'est ainsi que deux fresques ont vu le jour: la première représente "Petit Poilu" est s'affiche sur un mur de l'école fondamentale de Haren (visible depuis le parking du centre sportif).

    DSCN0042.JPGLa seconde représente "Yasmina", recouvre deux faces d'une maison particulière au 560 de la rue de Verdun (arrêt Twyeninck).

    DSCN0049.JPGD'autre fresques devraient bientôt apparaître sur nos murs.

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

    Ecoutez WITLUwitluuf radio mur bleu.jpgUF radio en cliquant ici

  • Toogenblik Open Air

    Toogenblik.jpg

    Comme partout, le TOOGENBLIK a du annuler ses concerts depuis ce mois de mars. Mais avant de reprendre sa programmation normale en septembre (on espère), le club harenois tenait à offrir au public ce qui peut s'apparenter à un mini festival.

    En effet, lors de trois vendredi cet été, deux concerts en plein air seront organisés dans le parc t'Seutelgat (derrière la maison de quartier, et ceux-ci seront gratuit! Il est conseillé au public de venir avec sa chaise de jardin ou son transat, les règles de distanciation sociale seront de mise et le port du masque obligatoire.

    Au programme:

    vendredi 24 juillet 16 heures: STAY LIQUID

    vendredi 24 juillet 19 heures: BRUNO DENECKERE - BILLY & BLOOMFISH

    vendredi 7 aout 16 heures: VIO & Cie (Québec)

    vendredi 7 aout 1ç heures: THE NIGHTCREEPS

    vendredi 28 aout 16 heures: THE HI-BALLIN DADDIES (Mexique)

    vendredi 28 aout 19 heures: DE BRAAVE JOENGES

     

    logo toogenblik.jpg

    Si ces concerts sont gratuits, vous pouvez néanmoins acheter une carte de soutien au TOOGENBLIK au prix de 5€ (tickets@toogenblik.be BE89 7340 4289 1385)

     

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

    Ecoutez WITLUwitluuf radio mur bleu.jpgUF radio en cliquant ici

  • Soyons chauvins

    rc02.jpg

    Nous n'avons rien à envier aux américains! Ce 3 avril sort sur les écrans un dessin animé entièrement réalisé à Bruxelles par le studio nWave Pictures.

    rc01.jpgLe pitch: lorsqu'il arrive à Buckingham Palace, Rex, un adorable chiot (de la race corgi) devient vite le favori de la reine; jusqu'au jour, ou lors d'un repas officiel, il mord les bijoux de famille de Donald Trump... Aterrissant dans un refuge, il cherche par tous les moyens à regagner son palace.

    Une bonne sortie pour les vacances de Pâques (pardon de printemps) tant les enfants que les adultes y trouveront leur plaisir car, contrairement aux réalisations américaines, le second degré est bien présent dans cette réalisation bruxelloise.

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Witloof Festival

    witloof 2019b.jpg

    On le surnomme l'or blanc de Haren; et pour cause, pendant des décennies le chicon a fait la fortune des agriculteurs de notre village. Alors que Schaerbeek (ou il est né en 1830) et Evere avaient depuis longtemps arrêté sa culture rattrapées par l'urbanisation, sa production a perduré dans notre village jusqu'au début des années 70 lorsque la STIB s'est emparée des meilleures terres.

    witloof 2019.jpgA présent subsistent ça et là quelques cultivateurs qui n'en produisent que pour leur consommation personnelle.

    Cette année encore, les feuilles blanche seront mise à l'honneur le weekend des 2 et 3 février.

    Au programme: gastronomie, concerts, ateliers pour enfants, promenades guidées et marché local avec animation musicale.

    Le point central du festival est au GC DE LINDE, rue Cortenbach, 7

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Tintin au pays des chicons

    tin chi01.jpg

    Le 10 janvier dernier, le célèbre reporter à la houppe fêtait ses 90 ans!

    "Tintin au Pays des Chicons" n’est pas le titre d’une de ses nouvelles aventures, mais il est bien passé par Haren. Ou plutôt Hergé, son créateur lui a fait prendre l’avion au départ de l’aérodrome de Haren. C’est le cas dans « Le Sceptre d’Ottokar » paru en 1939, dans lequel au détour d’une case, on peut reconnaître l’aérogare.

    tin chi02.jpg

    tin chi03.jpg

    Contrairement à son personnage, Hergé était d’un naturel casanier. Aussi pour dessiner les aventures du reporter globe-trotter s’appuyait-il sur une documentation photographique (avant internet, je vous laisse deviner le travail que représentait le fait de réunir une telle somme d’images). C’est ainsi que j’ai pu retrouver dans mes archives, une photo qui manifestement lui a servi de modèle :

    tin chi04.jpg

    tin chi05.jpg

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM