Billet d'humeur (le coin du râleur)

  • Il continue

    logocomite.gif

    Même si comme la majorité des harenois, vous étiez absents à cette réunion de fin janvier; vous savez probablement qu'une nouvelle a.s.b.l. nommée HAREN+ entend vous représenter. Elle désirait reprendre toutes les activités du COMITE de HAREN qui depuis plusieurs années défend les intérêts des harenois et propose régulièrement des animations dans notre village.

    Contrairement à ce que pensaient (souhaitaient) les néophytes, Le COMITE de HAREN entend poursuivre son action. Il continuera donc à s'occuper des dossiers tels que la prison, l'immobilier, l'enseignement, la mobilité... mais aussi à animer notre village en collaboration avec d'autres associations telles que SolidHaren, La Bulle d'Air, HARENvision, TOOGENBLIK, FruityHaren, ou des institutions telles que la Maison des Enfants, le GC DE LINDE, ou la Maison de Quartier...

    Il y aura donc deux associations pour défendre les intérêts des harenois.

    A vous de choisir... ou pas. En sachant que celle qui revendique une légitimité par sa forme juridique, ne peut se prétendre plus représentative puisqu'elle ne réunit qu'une cinquantaine de suffrages sur les 5000 harenois alors que lors des dernières élections communales, le meilleur candidat harenois avait réuni 577 voix de préférence et la pire 182!!!

    A vous de choisir... ou pas!!!

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Les harenois pas au courant

    buselec04b.jpg

    buselec01b.jpgDepuis ce 29 avril, la STIB a mis en service de nouveaux bus sur la ligne 64. Il s'agit de bus électriques capables de recharger leurs batteries en six minutes aux terminus, grâce à des bornes spéciales et des pantographes.

    Hélas pour les harenois, ces bus auront leur terminus au dépot de Haren. En effet, le gabarit de ces véhicules articulés ne leur permet pas de se faufiler dans les étroites voiries de notre village. Et puis l'installation d'une borne de rechargement au terminus de Machelen aurait nécessité l'obtention d'un permis auprès de mla région flamande!!!

    buselec02b.jpgLe service vers Haren et Machelen continuera à être assuré par des bus classiques ou hybrides, au moins jusqu'au 31 aout, date de mise en service de la nouvelle ligne 65.

    De son coté, DE LIJN a mis en service son TramBus entre Machelen et l'aéroport de Zaventem. A terme, cette ligne devrait partir de Jette pour joindre l'aéroport via Neder over Heembeek, Vilvorde et Machelen.

    trambus01b.jpg

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Exit BRAVVO?

    bravvo.jpg

    L’association BRAVVO, créée en janvier 2004 par le Collège de la Ville de Bruxelles, centralise la politique de prévention mise en place par la Ville. Bruxelles Avance - Brussel Vooruit regroupe en son sein les projets de prévention de l’insécurité et de l’exclusion sociale subsidiés par plusieurs programmes : le Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (qui succède au Contrat de sécurité de prévention), le Plan de Proximité et de Prévention régional, les FSE, le Programme Politique des Grandes Villes et pour partie les Contrats de Quartier.

    Mais il semble que l'antenne de Haren qui s'occupait plus particulièrement des jeunes soit sur le point d'être démantelée. Voici ce qu'en dit la nouvelle présidente de Haren+ (à ne pas confondre avec le Comité de Haren)  dans un courrier qu'elle a adressé à la directrice de BRAVVO:

    "Il m'est revenu que les animateurs, Mélanie et Cédric, ont tous deux décidé de quitter BRAVVO faute d'avoir une certitude concernant leur avenir au sein de cette asbl. C'est compréhensible, certes, mais au-delà de cette défection, il s'avère que les jeunes de Haren se retrouvent désormais, à la veille des vacances de Pâques et, surtout, à la veille des examens de fin d'année, dans le dénuement le plus total ... Pourtant, les objectifs de BRAVVO concernent bien l'aide aux jeunes en leur apportant soutien scolaire, activités socio-culturelles et sportives, etc. afin d'éviter, justement, ce désoeuvrement, source de bon nombre de dérives ... Ma question est donc la suivante: comment pallier à la nécessité absolue de remplacer les animateurs qui sont partis? Que pouvez-vous nous proposer? Il serait absolument utile et nécessaire de combler l'immense vide laissé par les animateurs sortants - qu'il faut saluer au passage pour leur énorme investissement dans des conditions que l'on peut qualifier de précaires - sous peine de voir nos jeunes perdre leurs bonnes habitudes et pire, "se perdre" tout court! J'imagine que je ne dois pas vous rappeler que Haren, petit village à la frontière linguistique, enclavé et si éloigné du centre, semble être, pour ses habitants, le coin oublié de nos autorités ... Tous les harenois (qui sont d'ailleurs des citoyens à part entière!) méritent d'être entendus, écoutés et soutenus et, parmi eux, un nombre de jeunes de plus en plus important ... Je proposerais bien une solution momentanée, qui a le mérite de valoir ce qu'elle vaut: une jeune harenoise est actuellement à la recherche de quelques heures de stage (+/- 60h) pour finaliser son année scolaire (elle suit actuellement la 1ère année du cursus d'éducatrice spécialisée à l'institut Lallemand) et elle pourrait prendre en charge - à titre totalement gratuit; bien entendu - l'école des devoirs de Haren jusqu'en juin, voire chapeauter quelques activités ludiques. Est-ce une collaboration envisageable pour BRAVVO et sous quelles conditions? Qu'en pensez-vous? Enfin, pour les vacances d'été et pour la suite, il faut vraiment mettre en place quelque chose qui puisse répondre aux attentes des jeunes harenois."

    mdq 650.jpg

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Les irresponsables

    pen01.png

    Seveso. Ces trois syllabes n’évoquent rien aux plus jeunes. En fait c’est le nom d’une commune d’Italie touchée en 1976 par une importante pollution à la dioxine. Depuis, l’Europe a émis une directive qui impose au états membre d’identifier les sites industriels à risque et à prendre’ des mesures adaptées comme des moyens d’information de la population et l’établissement de plans catastrophe.

    pen03.jpgComme nous le rappellent chaque premier jeudi du mois midi les essais de sirène, Haren est concerné. Plusieurs entreprises sont considérées comme haut risque. Il s’agit de dépôts de carburant le long du canal (chaussée de Vilvorde) mais aussi d’une entreprise qui stocke des produits chimiques toxiques boulevard de la Woluwe Machelen.

    En cas d’accident présentant un risque chimique, la première mesure est de demander la population de rester confinée l’intérieur des bâtiments, portes et fenêtres fermées. Mais si le risque est plus grand, l’évacuation peut être imposée comme ce fut le cas en mai 2013 Schellebelle lorsqu’un train transportant des substances toxiques a déraillé. Car évidemment, il n’y a pas que les installations fixes qui présentent un risque. A ce propos, la ligne 26 est un axe important pour les convois de marchandise et … il longe le site de la future prison !!!

    pen04.jpgEn cas d’alerte, si une mesure de confinement suffit, cela ne devrait pas poser trop de problème dans le pénitencier ; tout au plus cela pourrait être gênant lors de la relève du personnel. Mais si le risque est plus important et qu’une évacuation est nécessaire, il serait douteux que les autorités aient les moyens d’évacuer rapidement 1190 prisonniers (plus le personnel) alors que déjà maintenant certains transferts planifiés ne peuvent même pas être assurés. Et puis il faudra bien les caser quelque part… Et si on les laisse sur place, cela pourrait faire de la prison une immense chambre gaz. La ligne verte du Keelbeek deviendrait alors un couloir de la mort. Les mauvaises langues diront que cela apporterait une solution au problème de surpopulation carcérale.

    Bien sur, personne ne souhaite qu’un tel accident se produise, mais il faut envisager le pire pour le prévenir, et il serait douteux que ceux qui ont décidé de l’implantation de la prison y ont pensé, car si c’était le cas, Haren leur serait immédiatement apparu comme un mauvais choix !

    pen05.jpg

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Nous irons tous au cachot

    prison manif.jpg

    Ce lundi, une poignée d'activistes avaient décidé de bloquer les accès au chantier de la future prison. Rappelons qu'un recours devant le Conseil d'Etat contre les permis d'urbanisme et d'environnement est toujours pendant, Cafasso a décidé de ne pas en tenir compte et d'accélérer les travaux!

    Quoi qu'il en soit, la police est intervenue et a procédé à 90 arrestations administratives, sans faire la distinction entre manifestants et badauds.

    Je vous propose de lire ici le témoignage d'une de ces personnes arrêtées:

    "Le policier "qui veut partir?"

    Moi:"Et bien moi bien sur"
    Deux policier content de leur farce:" et bien on a notre premier".
    Ils essayent alors de me mettre des menottes plastiques, je demande pourquoi et evite pendant quelques secondes les menottes, mais quand un policier tente de me faire une clef de bras je me laisse faire.
    Ils m'emmene alors sur le terrain d'entrée du chantier et veulent m'assoir par terre.
    Je refuse de m'assoir dans la boue, ils me font assoir de force. Je demande un carton pour m'assoir, le policier me dit qu'il n'y en a pas, je propose alors des planches qui sont placées à deux mètre. Le policier refuse alors sans raison.
    Assis par terre, ils me placent un blocs de signalisation rouge entre les jambes. Le ridicule me pousse à refuser cet objet et je demande qu'on m'explique le but de celui-ci. Les policiers refusent ou sont incapables de m'expliquer la raison de ce bloc. Je le repousse donc plusieurs fois et je le fait valser par deux fois, toujours en exigeant qu'on m'explique le but de la manoeuvre. S'ils y tiennent, il doit y avoir une raison explicable.
    Frustrés, ils replacent le blocs et se mettent chacun sur un de mes pieds pour m'empécher de bouger. Il faut noter qu'ils ont fait cela avec délicatesse, sans douleur.
    Encore une fois le ridicule me fait m'esclaffer et je souligne à mes deux amis policiers la stupidité de la situation: ils ne savent pas pourquoi ils font cela, je ne sais pas ce que je fais là et nous réalisons une sorte de mascarade de jeux scouts de mauvais gout.
    Ils invitent finalement une autre personne à se mettre devant moi et s'en vont libéré de cet état absurde.
    La position est réellement inconfortable (sans compter le froid de la boue) et heureusement nous ne sommes pas resté très longtemps, j'imagine une 20aine de minutes.
    Ensuite compressé dans un minibus, nous sommes installés, toujours les mains dans le dos, dans le couloir central.
    Je demande alors pour combien de personnes ce véhicule est assuré. Ils s'exclament, oh l'emmerdeur est là. Pour réponse, l'un me dit qu'il est possible que le véhicule ne soit pas assuré du tout... qui se sent au dessus des lois ?
     
    Au final, pour ma part, je n'ai que les poignets contusionnés... et un peu plus mal au genou, mais pour cette partie là c'est moins pire que le badminton ;-).
    Et si j'ai mal dormi c'est surement du à l'énervement et la colère... une énergie qui peut être transformée positivement (pas que en courbature et insomnie )."
     
  • Hibernation

    neige vélo.JPG

    Il n'y a pas que les hérissons ou les ours qui hibernent! Comme vous l'aurez surement remarqué, ce blog est aussi en mode hibernation (c(est mon côté ours mal léché).

    Mais avec l'arrivée de la première neige, j'ai décidé de sortir de ma caverne, vous retrouverez donc régulièrement des articles sur ce blog.

    Et puisqu'il est toujours possible de le faire jusque fin janvier, j'en profite pour vous présenter mes meilleurs voeux pour 2019 et au delà.

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Poudre aux yeux

    DSCN7323.JPG

    Une tentative de poudre aux yeux, c'est ainsi qu'on peut qualifier la réunion de soit disant information sur la construction sur la future mega-prison à Haren.

    DSCN7321.JPGSensée rassurer les harenois, cette réunion a surtout laissé de nombreuses questions sans réponse, notamment en ce qui concerne les études d'incidence qui ont été réalisées sans tenir compte du nouveau siège de l'OTAN ou du réaménagement du boulevard de la Woluwe.

    Les citoyens qui posaient des questions précises entendaient des réponses qui éludaient leurs interrogations face à 5 interlocuteurs venus essayer de faire la promotion d'un projet dont ils ne voudraient pas près de chez eux!

    DSCN7316.JPGUne contre réunion d'information initiée par les opposants au projet avait lieu simultanément sur la place, mais dans le calme, pas de quoi inquiéter les nombreux policiers déployés à Haren (alors qu'il y a un sommet européen et que nombre d'entre eux sont sous certificat médical).

    DSCN7318.JPG

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Face au glaive ...

    keelbeek pont bar.jpg

    Pour les harenois qui l'ignorent encore, les travaux de construction de la prison au Keelbeek devraient débuter dans les prochains jours, et ce malgré plusieurs recours toujours en cours dont certains sont suspensifs!

    Il y a quelques jours encore, les derniers occupants de la Zad avaient été expulsés alors qu'un tel recours devait être examiné le matin même (mais (volontairement???) ignoré par la police) et les constructions détruite par le feu illégalement par les forces de l'ordre alors qu'aucune ordonnance judiciaire ne leur en donnait l'autorisation et en contradiction du Règlement Général de Police!

    hotel cinq étoiles.jpgCe projet coutera très cher à l'ensemble des contribuables au seul profit d'un consortium multinational et dont le maître d'oeuvre n'est autre qu'une administration qui  est incapable d'entretenir correctement les bâtiments dont elle a la charge (dont le Palais de Justice ou les autres prisons de la capitales) et dont plusieurs membres ont déjà été condamnés à la prison ferme pour corruption! Ils se bâtissent peut-être un hôtel 5 étoiles pour leurs condamnations futures!?

    Toujours est-il que certains activistes anti-prison et pro-nature ont changé de méthode de lutte en utilisant l'ironie pour mener leur combat: ils ont créé sur le web une fausse agence de pub pour la promotion de cette prison, soi-disant destinée à nous faire aimer ce qui sera le plus luxueux du pays. Pour ce faire, ils ont créé un site web:

    www.maxiprizz.be

    Face au glaive, il n'y a que la légèreté de la plume et l'humour qui font le poids!

    Et voici leur première vidéo:

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • A qui profite le crime

    evackeel041.jpg

    Alors qu'un recours en tierce opposition suspend toute expulsion des occupants du Keelbeek, la police, ignorant cela, a procédé ce premier septembre à une nouvelle évacuation de l'occupation du Keelbeek! Il me semblait que les forces de l'ordre qui ont prêté serment de respecter la constitution et les lois du peuple belge devaient respecter leur serment! Mais peut-être certains palpent des "contributions" de la part de consortium qui ne paieront jamais d'impôt en Belgique!!!

    Qui tire donc profit des crimes!

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Le fric qui écrase la vie

    faune exp 01.jpg

    Il n'y a pas que des harenois (ou des Zadistes) qui sont opposés à la destruction du Keelbeek, les naturalistes voient aussi d'un mauvais oeil le saccage de ce qui est (était) un milieu naturel exceptionnel en région bruxelloise. Voyez plutôt:

    Cafasso et la Régie des bâtiments

    éludent à nouveau la loi au Keelbeek

    pour détruire des espèces animales protégées

     

    Le 20 août dernier, la police expulsait, à nouveau illégalement, les occupants du Keelbeek.

     

    lérot01.pngDans le même temps, des naturalistes nous indiquaient que de nouvelles espèces animales rares et protégées avaient été localisées sur place, depuis le recensement réalisé en 2011 pour Cafasso lors de sa demande de permis.

    Parmi les nouvelles espèces observées, citons notamment :

    • le lérot, qui est une espèce protégée à Bruxelles,

    • trois nichées de petits gravelots, une espèce strictement protégée à Bruxelles, reprise à l’annexe de 2 de la Convention de Berne et à l’annexe II.2 de l’ordonnance nature bruxelloise,

    • le vanneau huppé, protégé par l’article 5 de la Directive CEE/79/409,

    • la chouette des marais.

    Très récemment, de nouvelles découvertes[1] avaient été faites sur site, parmi lesquelles:

    • Le Criquet à ailes bleues, qui figure sur liste rouge européenne de l'UICN 2016 ;

    • Sympétrum méridional, qui était considéré comme éteint à Bruxelles jusqu'à ce 18/08/2018

    • Orthétrum brun, qui était considéré comme éteint à Bruxelles jusqu'en 2013, observé au Keelbeek le 14/07/2018,

    • Hespérie de l'alcée, qui a un statut d’espèce "rare" à Bruxelles.

    vanneau.jpgNous avons alors initié des démarches pour faire « officialiser » par des spécialistes la présence de ces espèces sur le Keelbeek, de manière à activer la protection légale qui aurait permis de les maintenir. Un accès au terrain était demandé aux services de la ville de Bruxelles : services de l’échevin de l’urbanisme G. Coomans et de l’échevin A. Courtois. Ceux-ci nous indiquent alors qu’ils entreprennent les démarches afin qu’un accès nous soit octroyé.

     

    Dès le lendemain, les travaux de destruction s’accélèrent sur le Keelbeek. A la fin de la semaine, la totalité de la biodiversité du site est détruite. Y compris donc les espèces rares, très rares et strictement protégées qui s’y trouvaient, avant même qu’un accès au terrain soit accordé aux naturalistes, et ce malgré nos rappels.

     

    criquet ailes bleues.jpgCes espèces protégées par la loi ont donc été détruites, après que les pouvoirs publics aient été sollicités pour que leur présence puisse être officialisée. Le problème est patent. Il s’ajoute aux nombreuses illégalités observées tout au long de l’avancée du projet toxique de mégaprison.

    Le MR porte une responsabilité écrasante dans cet échec annoncé, de son échelon local jusqu’au niveau fédéral.

     

    chouette des marais.jpgNous sommes au cœur de la 6ème extinction des espèces dont la violence et l’étendue amène des spécialistes à parler « d’anéantissement biologique »[2]. La protection de la biodiversité n’est pas un détail, mais une nécessité absolue tant la biodiversité constitue la base même de la vie humaine sur Terre.

     

    lérotdes.pngIl est encore possible d’enrayer le déclin de la biodiversité, mais pour cela il faut agir.

    Une nouvelle fois, le Keelbeek agit comme puissant révélateur du fonctionnement réel de notre société. Il témoigne à Bruxelles de ce qui est observé dans les dizaines de pays où sont aussi actives les multinationales qui composent le consortium Cafasso : le droit tel qu’il existe aujourd’hui est inapte à protéger la biodiversité et la Terre. C’est-à-dire à nous protéger.

     

    Il faut donc agir autrement. Comme le dit la formule qui prend tout son sens dans le contexte actuel d'anéantissement biologique: seuls les poisons morts nagent avec le courant.

     

    Haren Observatory

     

     

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

    sok.jpg