Infos pratiques

  • Ecoles, musées, coiffeurs, zoo...

    coronavirus.jpg

    A la suite du Conseil National de Sécurité de ce 13 mai, voici un communiqué de la Première Ministre qui détaille les dernières mesures prises:

     

    Ce mercredi 13 mai, le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni et a pris la décision, sur base du rapport des experts du GEES, d’enclencher la phase 2 de notre plan de déconfinement à partir du 18 mai prochain.

    Cette phase repose principalement sur la reprise progressive des cours pour certains élèves dans l’enseignement primaire et secondaire et ceci, dans des conditions strictes d’organisation. A noter que les maternelles resteront fermées à ce stade et que l’enseignement supérieur a quant à lui déjà organisé sa fin d’année académique avec les autorités communautaires.

    Le deuxième volet de cette phase concerne la culture. Le CNS a décidé qu’à partir du 18 mai les musées et les infrastructures d’intérêt culturel - à savoir les demeures et monuments historiques, les châteaux et citadelles - pourront ouvrir à nouveau leurs portes mais à la condition d’instaurer un système de billetterie en ligne ou par téléphone et de prendre les dispositions nécessaires pour éviter les effets de foule à l’intérieur de leur établissement. Les bibliothèques restent ouvertes aux mêmes conditions que maintenant.

    Au niveau de la vie économique, il a été décidé que, dans cette phase 2, les métiers de contact pourront rouvrir, sous certaines conditions comme la prise de rendez-vous, le port du masque ou d’une protection couvrant le nez et la bouche pour le client et le personnel et le respect des distances de sécurité entre les clients. Par ailleurs, les marchés pourront être à nouveau organisés avec l’accord des autorités locales en sachant qu’ils doivent compter un maximum de 50 échoppes, qu’un plan de circulation devra être instauré et que les distances de sécurité devront toujours être d’application. Le port d’un masque ou d’une protection couvrant le nez et la bouche est obligatoire pour les commerçants et leur personnel et fortement conseillé pour les clients.

    Enfin, une série d’autres décisions ont été prises par rapport au sport et aux loisirs. Les infrastructures d’intérêt naturel comme les parcs animaliers pourront également rouvrir à condition qu’ils instaurent une billetterie en ligne ou par téléphone pour limiter l’accès au public, un plan de circulation et que les cafétérias et restaurants restent fermés au même titre que les attractions et les plaines de jeux. Les entraînements sportifs réguliers et les leçons en extérieur et en club pourront reprendre à condition qu’ils se pratiquent en respectant les distances de sécurité et en présence d’un entraîneur. Les groupes ne peuvent pas dépasser les 20 personnes et les clubs sportifs ne peuvent rouvrir qu’à condition que toutes les mesures soient prises pour assurer la sécurité des personnes. En ce qui concerne les mariages et les enterrements, il sera possible d’accueillir maximum 30 personnes lors des cérémonies à partir du 18 mai, sous certaines conditions dont le respect des distances de sécurité. Il ne sera par contre pas permis d’organiser une réception après la cérémonie.

    La prochaine étape de notre déconfinement n’aura pas lieu avant le 8 juin. Vu la multitude des activités à appréhender et leur impact sur les contacts interpersonnels, la phase 3 devra être suivie d’autres phases afin d’inscrire dans le temps la reprise de nos habitudes et de procéder de manière progressive et sécurisée.

    Le plan précis relatif au déconfinement progressif du domaine culturel et sportif sera communiqué dès qu’il aura fait l’objet d’un accord avec le GEES. De la même manière, nous aborderons de façon plus précise la reprise graduelle des activités touristiques et de la réouverture des restaurants, des terrasses et des cafés.

    Nous devrons également étudier dans quelle phase et dans quelles conditions nous pourrons élargir les contacts sociaux , envisager les stages d’été et les camps de mouvements de jeunesse cet été, autoriser la reprise des services de cultes sous certaines conditions et permettre l’organisation de manifestations et d’événements de taille diverse.

    Nous pouvons déjà vous dire que toute manifestation à caractère culturel, sportif, touristique et récréatif reste interdite jusqu'au 30 juin.

     

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

    Ecoutez WITLUwitluuf radio mur bleu.jpgUF radio en cliquant ici

  • La Ville distribue des masques

    masque bxl.png

    Depuis ce mercredi 29 avril, la Ville de Bruxelles procède à la distribution de masques de protection à ses habitants. Dès le lundi 4 mai 2020, le port d'un masque de protection visant à se couvrir la bouche et le nez sera obligatoire dans les transports en commun. Le port de ce masque sera également recommandé dans l'espace public et lorsque le respect d'une distance physique ne pourra pas être garanti.

    Distribuer des masques à tous ses habitants dans un délai si court n'est pas chose aisée, aussi il sera procédé comme suit:

    • Les séniors (+ de 65 ans) sont invités à prendre contact avec les services de la Ville via :

      • le numéro de téléphone gratuit : 0800 35 550
      • l'adresse mail : info@lmdq.e
    • Les bénéficiaires du CPAS seront directement contactés par leur personne de référence (assistants sociaux).
    • Pour tous les autres habitants de plus de 12 ans qui ne se retrouvent pas dans les deux catégories précitées (+ de 65 ans et bénéficaires du CPAS), l'obtention de masques se fera sur base d'une inscription préalable.
      Les habitants de la Ville de Bruxelles et en particulier les personnes qui reprendront le chemin du travail, notamment par le biais des transports en commun, peuvent faire leur demande via :

      • le numéro de téléphone gratuit : 0800 35 228 (le mercredi 29 avril de 12h à 17h. Tous les autres jours ouvrables de 9h à 17h)
      • l'adresse e-mail : masque@brucity.be

      Attention ! Ces demandes de masques se feront uniquement par téléphone ou par email tous les jours de 9h à 17h (exceptés le mercredi 29 avril 2020 de 12h à 17h et les week-ends & jours fériés jusqu'à ce que tous les habitants reçoivent leurs masques).

      Comment recevoir vos masques individuels ?

      Suite à cette demande de contact, un lieu précis ( Maison de Quartier la plus proche de votre domicile) et un créneau horaire (valable à partir du samedi 2 mai 2020) seront renseignés pour venir, sur place, retirer vos masques. Cette procédure permettra de procéder à une distribution sans créer une trop grande affluence de personnes. Il sera également demandé qu'une seule personne par famille fasse le déplacement.
      Attention ! Chaque personne présente sur place devra se munir de sa carte d'identité personnelle.

      Les personnes qui n'ont pas obtenu, lors d'une demande préalable, une confirmation d'un horaire et d'un lieu de distribution, ne devront pas se rendre dans une Maison de Quartier. Le non respect de cette recommandation pourrait créer un rassemblement inutile de personnes.

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

    Ecoutez WITLUwitluuf radio mur bleu.jpgUF radio en cliquant ici

  • La STIB rebat la carte des bus

    DSCN7652.JPG

    A partir du samedi 31 aout, d'importants changements auront lieu en ce qui concerne les bus, et notamment pour la desserte de Haren.

    La ligne 64 sera désormais limitée à Bordet (et sera opérée par des bus électriques, articulés ou classique)

    DSCN7632.JPGAu départ de Machelen, ce sera la ligne 65 qui passera par Haren avec les arrêts suivants: Machelen - Raedemaekers - Kasteel Beaulieu - Witloof - Twyeninck - Omnisports Haren - Cortenbach - Haren Sud - Biplan - Vandenhoven - Bordet Station - Matisse - Lekaerts - Hoedemaekers - Notre Dame - Conscience - Bichon - Josaphat - Chazal - Patrie - Bienfaiteurs - Coteaux - Robiano - Méridien - rue Traversière - Quetelet - Madou - Presse - Treurenberg - Parc et Gare Centrale.

    Une deuxième ligne desservira le centre de Haren, le 80 avec pour terminus Omnisport (Twyeninck en venant de la Ville). Ces arrêts seront: Omnisports Haren - Cortenbach - Haren Sud - Biplan - Vandenhoven - Bordet Station - Da Vinci - Jules Bordet - Diablotins - Cimetière de Bruxelles - Artemis - Paduwa - Carene - Colonel Bourg - Février - Heydenberg - Meudon - Degrooff - Georges Henri - Montgomery - Merode - Gaulois - Leman - Jourdan - Museum - Idalie - Luxembourg - Science - Trône et porte de Namur.

    DSCN7633.JPGPour ceux qui habitent dans le quartier Maes Aérodrome, le 21 y aura son terminus à la place du 80. Il aura les arrêts suivants: Maes - Middelweg - Sabca - Bordet Station - Oud Kapelleke - Hoedemaekers - Permeke - Loisirs - Evere Shopping - Genève - Paul Leduc - RTL House - Mommaerts - Carene - Colonel Bourg - RTBF - Diamant - Opale - Plasky - Jamblinne de Meux - Gueux - Michel Ange - Schuman - Froissart - Parc Leopold - Trèves et Luxembourg.

    D'autres lignes subissent également des changements qu'il serait trop long de détailler ici. Il va donc falloir s'adapter.

    Si les habitants d'Evere ont été consulté avant que la STIB ne conçoive cet ennième plan bus, ce n'a pas été le cas des Harenois; mais il est vrai que le bourgmestre "empèché" d'Evere est aussi Ministre Président de la Région de Bruxelles-Capitale qui a la tutelle de la société de transport...

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • De fait ou ASBL?

    mur enceinte c nuit.jpg

    Vous avez surement déjà entendu parlé d'a.s.b.l. et d'association de fait, mais vous ne faites pas la différence entre ces deux formes juridiques. Voici ce qui pourrait vous aider à y voir plus clair:

    L'a.s.b.l. est un groupement de personnes (minimum 3) qui poursuivent un but désintéressé. Cette association est régie par une loi de 1921 et a donc une personnalité juridique qui lui permet d'ester en justice (ou d'être poursuivie). Elle ne peut procurer un bénéfice à ses membres mais peut avoir des employés rémunérés. Elle peut réaliser des bénéfices (soumis à imposition) mais ils devront être réinjectés dans le fonctionnement de l'association. Le patrimoine de l'a.s.b.l. lui est propre et ne peut être confondu avec celui de ses membres ou de ses administrateurs. Si un membre ou un administrateur faisait un usage personnel de ce patrimoine, il pourrait être poursuivi en justice pour abus de bien social. Les formalités administratives sont nombreuses et semblables à celles d'une société commerciales: il faut d'abord rédiger des statuts (il est conseillé de se faire assister d'un avocat ou d'un notaire) car ceux-ci définissent l'objet social et le fonctionnement général de l'association; certaines règles existent en la matière et les articles qui seraient en contradiction avec celles-ci ne seront pas considérés comme valables. Ils ne concernent que l'association et ne peuvent inclure un tiers. Le dépot au greffe du tribunal de l'entreprise (payant 147,50€) marque le début de l'existence de l'association. Il faut aussi déposer sur un formulaire spécial les noms, prénoms, numéro national des personnes exerçant des fonctions d'administrateur, à défaut, leur compétence pourrait être contestée, ils pourrait même se voir poursuivi pour usurpation de fonction...  Tout changement dans le conseil d'administration doit être notifié au même greffe du tribunal de l'entreprise (payant 111,32€). En outre l'a.s.b.l. doit tenir à jour un registre de ses membres, une comptabilité, un registre des ordres du jour et délibération des conseils d'administration (on parle de bureaux dans le cadre des partis politiques) et des assemblés générales (au moins une par an). Tous ces documents doivent être tenus au siège social et consultables par les membres. Les comptes annuels doivent être déposés à la Banque Nationale. En cas de subside, l'autorité subsidiante a le droit de vérifier l'ensemble des comptes de l'a.s.b.l. (ceci n'est qu'un bref résumé).

    L'association de fait est la réunion de personnes partageant un but et/ou une passion. Elle n'a aucune personnalité juridique et ne peut donc ni être poursuivie ni ester en justice. Même son nom (sauf s'il est déposé au nom d'un de ses membre) ne peut être valablement utilisé dans un document officiel. Il y a toutefois une manière de formaliser l'association de fait en ouvrant un compte bancaire conjoint avec minimum deux membres titulaires. Le patrimoine de l'association appartient aux membres et ils peuvent en disposer librement. En cas de subsides, l'autorité subsidiante l'attribue à l'association "untel" représentée par "un membre" qui en est responsable. L'autorité subsidiante peut contrôler que l'usage du subside accordé correspond bien à la demande. Il n'y a aucune obligation de formalité administrative.

    Dans les deux cas, les associations peuvent défrayer les volontaires (ex-bénévoles) qui oeuvrent pour elles à concurrence de 34,71€ par jour (par volontaire) celui-ci pouvant recevoir 1388,40€ par an avant de devoir le déclarer au fisc.

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

     

  • Enfin

    DSCN7301.JPG

    Depuis des années, les harenois se sentaient discriminés par la STIB. En effet, acheter son titre de transport auprès du chauffeur coute plus cher, mais il n'y avait aucun point de vente sur Haren!

    Depuis quelques jours, une borne a été installé à l'arrêt Cortenbach (celui qui n'est pas utilisé en ce moment pour cause de travaux rue du Pré aux Oies).

    Bonne nouvelle donc pour les habitants du centre de Haren, car pour les autres (arrêts Witloof, Twyeninck, Haren-Sud, Biplan) sont encore condamnés à marcher ou à payer plus cher!

    DSCN7277.JPG

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM