- Page 3

  • Enquêtes publiques 11/03

    enquete-thumb.91.jpg

    Voici trois nouvelles enquêtes publiques en cours à Haren (cliquez sur l'avis pour l'agrandir):

     

    harenqpub20160311a-page-001.jpgPermis d'urbanisme. L'enquête publique se déroule du 11/03/2016 au 25/03/2016

    Harenberg, 115

    Il s'agit de déconstruire et reconstruire une annexe arrière d'une maison unifamiliale (sur deux niveaux)

     

     

    harenqpub20160311b-page-001.jpgPermis d'urbanisme. L'enquête publique se déroule du 11/03/2016 au 25/03/2016

    rue Harenheyde, 40

    Il s'agit de construire un immeuble (rez plus trois) comportant trois appartements

     

     

     

    harenqpub20160311c-page-001.jpgPermis d'urbanisme. L'enquête publique se déroule du 11/03/2016 au 25/03/2016

    rue Servandoni, 43-45-49

    Il s'agit de construire deux immeubles (rez plus deux) comportant onze logements et 11 emplacements de parking

  • Mettre vos matous à contribution

    DSCN0472.JPG

    La Journée mondiale de la vie sauvage offre une occasion idéale de célébrer les formes innombrables, belles et diverses, que revêtent la faune et la flore sauvages, même en milieu urbain. A cette occasion, Bruxelles Environnement, Natuurpunt et Natagora lancent un appel à tous les propriétaires de chats à Bruxelles pour participer à l'Atlas des mammifères de Bruxelles.

    DSCN0645.JPGUne famille sur six à Bruxelles possède un chat et celui-ci leur ramène parfois une « souris » à la maison.

    Les chats qui circulent librement à l’extérieur ramènent à la maison en moyenne deux proies par mois. En réalité, ils en attrapent environ 8 par mois. Et de ces 8 proies, la moitié reste sur le lieu de capture, un quart est mangé et le reste est rapporté à la maison. Environ 70% d'entre eux sont de petits mammifères. Les détenteurs de chats reçoivent donc sur un plateau un véritable échantillon des espèces vivant dans leur environnement !

    Les propriétaires de chats sont invités à prendre une photo de la proie capturée et à la poster sur le site internet www.atlasmammiferesbruxelles.be. Cette méthode permettra de dresser des cartes de distribution des espèces vivant dans la Région de Bruxelles-Capitale.

    Connaître les espèces « bruxelloises »

    DSCN0695.JPGEn Belgique, il existe 20 espèces différentes de micromammifères (musaraignes, mulots, campagnols, souris, rats, lérots, muscardins…) mais combien d’entre-elles sont réellement présentes en Région bruxelloise? Dans le cadre du projet de l'Atlas des mammifères de Bruxelles - un projet Natuurpunt et Natagora commandité par Bruxelles Environnement - les chercheurs tentent de trouver la réponse à cette question.

    Pour un projet tel que l'Atlas des mammifères ces « petits cadeaux du chat » sont donc d'une immense valeur. Ils fournissent une mine d'informations sur les petits mammifères à Bruxelles. Certains sites sont connus à Bruxelles pour abriter quelques espèces rares, mais lesquelles ?… Le chat nous le dira.

  • Flics ou contrevenants?

    DSCN5051.JPG

    Un jour ou l'autre, on s'est tous fait verbaliser pour des infractions qui peuvent sembler bénignes. Mais il semble que ceux qui sont censés faire respecter les règles se considèrent au dessus des lois. Ainsi cette voiture de police, garée devant un accès carrossable alors que des places "légales" sont disponibles à quelques mètres.

    Si même les représentants de l'ordre deviennent des contrevenants, ou va-t-on?

    DSCN5052.JPG

  • Dico d'ici (6)

    frites02.jpg

    Avec une pensée pour Coco qui fut un des ambassadeurs du "parlé brusseleir", voici la suite de notre dico:

     

    • Achel: imbécile
    • Babbeleir: bavard
    • Cavitche: estaminet
    • Deftig: digne
    • Eïe: aimer
    • Fieu: mec
    • Geeregoet: avare
    • Hee: ici
    • Jenke: pleurer
    • Kafeï: café
    • Lammekluut: bon à rien
    • Maft: cinglé
    • Nei zette: asseoir
    • Oeïele: crier
    • Païnche: scier inutilement
    • Rammelink: coup dans la gueule
    • Sardineduuze: boîte à sardines
    • Tandbesteül: brosse à dent
    • Upeke: petit tas
    • Vaïele: scier
    • Wallebak: noceur
    • Zâkant: à coté

     

    Allei, salut en de kost

    coco04.jpg

     

  • Allo...allo

    tél02.jpg

    Foi d’Euphrasie Vandeputte, je ne comprend pas pourquoi les gens ne peuvent pas se passer de téléphone! Même les ketje ont leur smartphone!


    DSCN5024.JPGJe vous parle évidemment d’un temps  que les moins de cinquante ne peuvent pas connaître, mais à l’époque, il n’y avait que deux foyers qui avaient le téléphone dans ma strotje. Quand on avait un coup de fil à donner, on allait donc chez la personne qui avait le téléphone et à coté de l’appareil, il y avait un potje ou on glissait une pièce de cinq francs.


     2797305932_2.jpgEt sinon il y avait une cabine téléphonique  devant ce qui est maintenant le commissariat, ou alors on allait au staminei ou on pouvait aussi recevoir nos appels.
    Et si on devait appeler les urgences comme les pompiers, il y avait des bornes (rouges) presque’à tous les carrefours, il suffisait de briser la vitre et pousser le bouton pour  être en contact avec le central. En plus, en ce temps, il y avait une caserne de pompier avec une éautopompe en permanence là ou se trouve à présent le parking du commissariat.


    DSCN5044.JPGA propos de commissariat, il parait que les bottins téléphoniques vont disparaitre . Ce n(est pas une bonne chose, non pas qu’ils seraient utilisés pour « faire » avouer des éventuels suspects (vu le nombre d’arrestations à Harenà mais plutôt pour équilibrer le mobilier bancal!

     

     

    cfct02.jpghis master voice b.jpgCFCT - Allo... Allo....mp3

    Enregistrer