- Page 4

  • Clochettes de mai

    mug00.jpg

    Vous serez probablement nombreux à vouloir respecter la tradition en ce premier mai en offrant des brins de muguet à vos proches. Mais saviez-vous qu'Haren avait compté un producteur de ces petites clochettes blanches porte-bonheur! Il était situé au Keelbeek entre la ligne 26 et la rue de la Seigneurie. Il ne se contentait pas de fournir les fleuristes ou les associations, il vendait aussi au détail aux harenois qui étaient nombreux à faire la file chaque premier mai pour acheter les précieux brins.

    mug02.jpgL'horticulteur "embauchait" toute sa famille pour servir au mieux la clientèle dans sa petite cabane de bois située au fond de son terrain, contre la voie ferrée. Malheureusement, comme beaucoup, cet agriculteur n'a pas trouvé de successeur lorsque l'heure de la retraite a sonné. Il faut dire que contrairement aux apparences, ce n'est pas une tâche facile que de faire fleurir le muguet juste à temps pour la fête du travail, ni trop tôt, ni trop tard, car cette fleur ne se vend pratiquement qu'un jour par an. La floraison dépend des conditions climatiques qui sont différentes d'une année sur l'autre. Toute l'expérience et le savoir-faire de l'horticulteur sont nécessaire pour savoir quand il faut protéger les plants contre le froid ou le contraire.

    mug03.jpgLe terrain, à présent à l'abandon, la nature reprend ses droits, effaçant petit à petit les traces de l'activité passée. Il m'a presque fallut une machette pour rejoindre la petite cabane de bois, que des vandales ont incendiée.

    mug04.jpgMalheureusement, comme beaucoup d'espaces verts de Haren, ce terrain est convoité par les promoteurs immobiliers. Un premier projet, mégalomane de 177 logements a déjà été rejeté par la commission de concertation. Mais le promoteur américain ne désarme pas et essaye, par un lobbying insidieux notamment auprès des comités d'habitants, de faire accepter ses projets. Souhaitons que quelques uns ne laissent pas détruire le patrimoine vert de notre village.