- Page 2

  • Mis à l'ombre!

     

     

    acpr10b.jpg

    Les architectes auraient-ils un sens de l’humour ? En tout cas, ceux qui ont conçu le projet de prison de Haren se sont mis volontairement à l’ombre lors de la réunion de la Commission de Concertation.

    acpr10.jpgPlaisanterie mise à part, cette disposition était présentée comme une mesure de sécurité, les membres du consortium craignant d’être reconnus et de faire l’objet de représailles. En effet, ces derniers temps, plusieurs de ces personnes ont fait l’objet de menaces ; une des coordinatrices du projet a même démissionné, craignant pour sa sécurité et celle de ses enfants.

    Mais cette mesure n’était-elle pas aussi une opération médiatique destinée à discréditer l’opposition au projet ? Car quand les caméras de télévision se sont éteintes, les lumières de la scène se sont miraculeusement allumées, faisant de cette « concertation » une vaste comédie théâtrale !

    acpr03.jpgCar si dans les quelques 200 personnes présentes dans le public, plusieurs ont pu interpeller les intervenants, les « acteurs » sur scène ont peu convaincu l’assistance.

    Dans le public, on retrouvait des harenois mais aussi des représentants des ZADistes, d’organisations environnementales, d’avocats, de magistrats (j’en oublie certainement)… Tous opposés au projet.

    acpr00.jpgTandis que pendant ce temps, sur la place de la Monnaie se tenait une manifestation (un peu ludique) qui informait les passants.

    Pour la suite de la procédure, la Ville de Bruxelles doit rendre son avis, puis la Commission de Concertation. Celui-ci pourra être soit positif, soit négatif, soit positif mais avec des conditions et/ou amendements. Ces deux avis seront alors transmis au gouvernement bruxellois qui délivrera ou non les permis d'urbanisme et d’environnement. En cas de décision négative de la part du gouvernement Vervoort, le fédéral possède encore un droit d’injonction. Dans tous les cas, des recours seront encore possible.

    Ce n'est pas parce que la réunion se tenait dans un casino que les jeux sont déjà faits!

    L’album de la journée

     

    acpr12.jpg

     

  • Tintin au pays du chicon

    tintin sil chi.jpg

    Ce n’est pas le titre d’une nouvelle aventure du reporter à la houppe, mais il est bien passé par Haren . Ou plutôt Hergé, son créateur lui a fait prendre l’avion au départ de l’aérodrome de Haren. C’est le cas dans « Le Sceptre d’Ottokar » paru en 1939, ou au détour d’une case, on peut reconnaître l’aérogare.

     

    av16.jpg

    av08.jpg

    Contrairement à son personnage, Hergé était d’un naturel casanier. Aussi pour dessiner les aventures du reporter globe-trotter s’appuyait-il sur une documentation photographique (avant internet, je vous laisse deviner le travail que représentait le fait de réunir une telle somme d’images). C’est ainsi que j’ai pu retrouver dans mes archives, une photo qui manifestement lui a servi de modèle :

     

    av15.jpg

    av13.jpg

    Si dans l’œuvre d’Hergé, vous trouvez d’autres traces du passage de Tintin par Haren, je vous offre une bière « EvASION » !

     

    bout et verre.jpg

     

  • Méthode imbécile!

     

    DSCN4238.JPG

    L’opposition à la prison se passe de manière pacifique et constructive de la part des habitants de l’entité et des ZADistes. Malheureusement, des éléments incontrôlables viennent entacher la crédibilité de cette opposition. Ces derniers temps, plusieurs actes de vandalisme ont eut lieu. Les derniers en date sont des tags sur le domicile privé du ministre-président de la Région bruxelloise Rudy Vervoort (qui devra accorder ou non le permis d’urbanisme) et d’un de ses collaborateurs. Récemment, notre vénérable église avait aussi été victime de tels actes.

    main.pngOn se souviendra aussi de l’école Harenheide taguée à la veille d’une réunion d’information en janvier 2014 ce qui nous avait valu une présence massive d’agents de la Sureté de l’Etat et… quelques incidents avec des policiers très nerveux…

    Ni le Comité de Haren, ni les ZADistes ne cautionnent les actes commis semble-t-il par un groupe anarchisant dont les membres sont issus des beaux quartiers du sud de Bruxelles.

    Mais à coté des tags, il y a pire. Ainsi on vient d’apprendre qu’en février dernier, une bombe incendiaire avait été placée devant le domicile d’un des architectes responsables du projet de prison. Et on nous laisse entendre que d’autres membres du consortium auraient été victimes de menaces.

    Tout cela ne sert pas la cause des vrais opposants au projet.

     

    archi01.jpg

     

  • Enquêtes publiques 19/05

    enqpri.jpg

    Voici deux nouvelles enquêtes publiques en cours à Haren (cliquez sur l'avis pour l'agrandir):

     

    harenqpub150514a-page-001.jpgPermis d'environnement. L'enquête publique se déroule du 15/05/2015 au 29/05/2015

    avenue du Bourget, 20

    Il s'agit d'installations techniques

    20 bourget b.jpg

     

    harenqpub150518a-page-001.jpgPermis de lotir. L'enquête publique se déroule du 15/05/2015 au 29/05/2015

    rue de Verdun, 202 / rue des Jardins Potagers

    Il s'agit d'une modification afin de permettre la construction de maisons plurifamiliales

    202 verdun b.jpg

  • Un 23 mai

    av10.jpg

    av06.jpgTrouver un harenois vivant ayant connu notre village sans avion est impossible. C'est en effet en automne 1914 que l'occupant prussien a choisi le Harenheideveld pour y installer une base pour Zeppelins qui deviendra l'aérodrome. Quelques années après la guerre, le 23 mai 1923 naissait à Haren la SABENA. En réalité, son premier vol commercial n'aura lieu que le 1 avril 1924 et reliait Rotterdam à Strasbourg en faisant escale à Haren!

    av12.jpgPetit retour en arrière: c'est en effet à l'aérodrome de Haren (souvent appelé erronément Evere) que la SABENA a vu le jour. C'est en automne 1914 que les allemands choisissent le site de Haren pour y baser leurs dirigeables afin de bombarder Paris. En 1915 ils y construisent un immense hangar que les britanniques s'empressent de bombarder, détruisant le zeppelin LZ-38. Les allemands retirent alors leurs dirigeables pour les déployer sur le front de l'est.

    av05.jpgLa guerre terminée, il ne reste qu'un hangar regorgeant d'avions confisqués à l'armée allemande. C'est ce matériel qui servira aux débuts de l'aviation civile et militaire belge. En 1919, la SNETA (Syndicat National pour l'Etude du Transport Aérien) organise un vol d'essai avec 2 passagers sur le trajet Londres-Paris-Bruxelles en 7h30. Elle utilise pour ce faire un bombardier allemand reconverti. Le billet coûtait 250 francs de l'époque; à titre de comparaison, un repas dans un excellent restaurant coûtait 5 francs.

    Georges Nelis fonde en 1920 la SABCA (Société Anonyme Belge de Construction Aéronautique), société toujours active à Haren. Des hangars à avion des débuts sont encore visibles au 1470 de la chaussée de Haacht.

    av04.jpgLa SABENA (Société Anonyme Belge pour l'Exploitation de la Navigation Aérienne) est fondée en 1923 et reprend les activités civiles de la SNETA. Son premier hangar est en bois et les passagers doivent parcourir le kilomètre qui sépare le terminus du tram (situé à Evere) de l'aéroport à pied ou à vélo. L'appel des passager pour l'embarquement se faisait à l'aide d'une cloche. Dès 1924 un nouvel aérogare est construit et en 1928 un bâtiment magnifique appelé l'Avia Palace. Ce bâtiment est resté en place jusqu'à ce que les autorités ne décide sa démolition pour faire place au nouveau siège de l'Otan. Il méritait pourtant d'être classé.

    av02.jpgA la fin de la seconde guerre mondiale, la piste de Haren s'avère trop courte pour les avions de l'époque. Le ministère de la défense autorise alors le décollage des DC4 de l'aéroport militaire de Melsbroeck (construit lui aussi par les allemands). Mais les hangars de maintenance sont encore situés à Haren. On assiste alors à un spectacle peu commun: les avions empruntent la route qui relie les deux aérodromes (qui deviendra le boulevard Léopold III). Les avions avaient la priorité sur les autres véhicules et le code de la route adopte même de nouveaux panneaux: "DANGER AVIONS - GEVAAR VLIEGTUIGEN". En 1949, les dernières compagnies aériennes quittent définitivement Haren.

    av13.jpgDe nos jours, Haren reste liée à l'aviation, et je ne parle pas que des avions qui survolent quotidiennement notre entité à basse altitude. La SABCA y est toujours active, EUROCONTROL y a son siège de même que le consortium BELAIRBUS avant de déménager à Waterloo. Plusieurs sociétés de fret aérien y ont leurs bureaux. La liaison directe vers Brucargo via la chaussée de Haecht ou vers l'aérogare via le boulevard Léopold III n'y est probablement pas étrangère.

    Pour voir l'album photo de l'AVIA PALACE, cliquez ici

    av08.jpg

  • Hommage d'RNesto

    annr01.jpg

    Quand RNesto rend hommage à HARENtv!

    annr02.jpg

    annr03.jpg

  • QUATRE!

     

     

    ann02.jpg

    ann03.jpgQuatre ans que HARENtv a vu le jour, le 17 mai 2011! Au début, seulement avec des vidéos, puis rapidement ce blog est venu complèter l’offre d’infos, devenant même le canal principal.

    Mais HARENtv, c’est aussi l’organisation de concerts, compétitions sportives et, plus récemment, la participation à la création du ciné-club « HAR en Toile »

    C’est aussi l’édition de cartes postales, d’un « Jeu de l’Oie » de calendriers sans oublier… la bière : l’EVASION de HAREN plus que jamais d’actualité !

     

    ann01.jpg

    Images d'archives:

    CAPITALE_20110609_BRUX_ACTUALITE_10-page-001.jpg

     

  • Fausse bonne idée

    justice02.jpg

    Le gouvernement a décidé d’installer une salle d’audience dans l’enceinte de la prison de Haren. Cela permettrait selon lui, d’économiser de nombreux transferts de prisonniers. Il est vrai que ces derniers temps, plusieurs audiences ont du être reportées, les prévenus n’ayant pu être transférés à temps (or Saint Gilles n’est pas très loin de la place Poelaert).

    justice05.jpgMais est-ce une véritable bonne idée ? Certainement pas en terme de mobilité. Car si pour transférer 10 détenus, un fourgon et un véhicule d’escorte suffisent, pour que l’audience se tienne, il faudra déplacer le juge, ses assesseurs, le greffier, les huissiers, le procureur, les avocats (au moins un par prévenu), les parties civiles, les témoins, les experts et déménager les dossiers et pièces à conviction… Sans oublier qu’un des fondements du fonctionnement de notre Justice, c’est la publicité des débats. En dehors des Chambre du Conseil ou de mise en accusation, les débats doivent être publiques. Les citoyens et les journalistes doivent pouvoir assister au procès. Il faudra donc dédoubler les agents de sécurité puisque le Palais de Justice continuera à fonctionner…

    Bref, encore une solution bancale pour tenter de justifier le choix de Haren !

     

    capri04.jpg

     

  • Enquêtes publiques 15/05

    DSCN2202.JPG

    Voici quatre nouvelles enquêtes publiques en cours à Haren (cliquez sur l'avis pour l'agrandir):

     

    harenqpub150424a-page-001.jpgPermis d'urbanisme. L'enquête publique se déroule du 15/05/2015 au 29/05/2015

    rue Sainte Elisabeth, 77 angle rue du Donjon

    Il s'agit de démolir une maison unifamiliale pour bâtir à la place un bâtiment de 3 logements

    eli01.jpg

     

    harenqpub150508a-page-001.jpgPermis d'urbanisme. L'enquête publique se déroule du 14/05/2015 au 12/06/2015

    rue du Pré au Oies, rue du Camp, rue du Donjon, rue du Dobbelenberg

    Il s'agit du réaménagement de ces voiries

    pré.jpg

     

    harenqpub150508b-page-001.jpgPermis d'urbanisme. L'enquête publique se déroule du 15/05/2015 au 29/05/2015

    ancienne chaussée de Haecht, 45

    Il s'agit de construire un immeuble comportant deux duplex

    DSCN4230.JPG

     

    harenqpub150508c-page-001.jpgPermis d'urbanisme. L'enquête publique se déroule du 15/05/2015 au 29/05/2015

    rue de Verdun entre 85 et 99

    Il s'agit de construire ine maison bifamiliale

    99 verdun b.jpg

  • UP or DOWN?

    uplace.jpg

    Après les communes de Machelen et de Vilvorde, c’est au tour de la province du Brabant flamand émettre un avis négatif pour le projet UPLACE. En cause :le trafic généré sera trop lourd pour cette zone.

    Uplace02.jpgUne étude montre que le gouvernement flamand (qui soutient le projet) s’est basé siur des chiffres de 2007 pour réaliser son évaluation d’incidences. Or depuis, le trafic s’est considérablement accru.

    Une autre étude montre que l’augmentation d’émissions de particules fines et autres polluants due à l’accroissement (et la concentration) de trafic généré par ce méga centre commercial aura un impact négatif sur la santé des population avoisinantes (donc de Haren).

    L’impact sur l’emploi ne sera pas non plus positif, car pour un poste créé dans ce genre de centre, deux disparaissent dans les commerces traditionnels !

     

    Uplace03.jpg