- Page 4

  • Nouveau terminus

    64 bus 02.jpg

    Lorsque la STIB améliore son service à destination des harenois, la chose est suffisamment rare pour en parler.

    64 bus 06.jpgAinsi,  partir du 23 février, le 64 "barré" qui jusqu'à présent était limité à l'arrêt Cortenbach, prolongera son trajet jusqu'à l'arrêt Omnisport en desservant au passage Twyeninck. Bonne nouvelle pour bon nombre d'usagers. En plus, lorsqu'ils stationnaient devant la taverne Old Time, les bus en terminus créaient des embarras de circulation aux heures de pointe.

    En plus la STIB augmente la capacité de la ligne 64 en mettant en service aux heures de pointes des bus articulés. Pour cela, je serais quand même curieux de les voir dans certains passages de la rue de Verdun!

    64 bus 05.jpg

  • Entrepreneur sans gêne!

    DSCN3734.JPG

    glaisière01.jpgImpossible de passer à coté, un promoteur a entamé la construction de logements rue de la Paroisse. En cela, il n'y a rien à redire. Par contre, le fait que l'entrepreneur, empêche le passage sur le chemin de la Glaisière est un scandale!

    DSCN3730.JPGA notre connaissance, aucune autorisation n'a été demandée pour "privatiser" ce chemin (qui est une servitude) durant les travaux. L'entrepreneur agit donc sans gêne sur un espace qui n'est pas le sien puisque public!

    Des harenois ont déjà adressé des courriers à la Ville à ce sujet:

    Suite à mon email du 26.01.2015 la situation s'est aggravée à savoir que plus de passage possible :
    la société (sans nom) effectuant des terrassements rue de la Paroisse/sentier de la Glaisière à 1130 Haren à :
    1° hauteur de la rue de la Paroisse a complétement dégradé l'entrée de ce sentier, en creusant le sol, annulant ainsi l'entrée du sentier.
    2° a fermer sans avis le passage ( côte chemin de fer )en plaçant une barrière métallique
    accès au sentier via la rue Harenheide.
    Le sentier longe les voies de chemin de fer, passe derrière le terrain de foot de Haren .
    Je précise que ce sentier fait partie d'une promenade balisée (poteaux de couleurs)
    Pourriez-vous intervenir auprès du maître de chantier afin qu'il remette ce sentier en état

    Ces courriers sont restés pour le moment sans réponse. Nos édiles favoriseraient-ils certains intérêts privés plutôt que celui de l'ensemble des citoyens?

    DSCN3731.JPG

  • Balade dominicale

    coke01.jpg

    marly.jpgAvec le retour des beaux jours, c'était la balade dominicale. Et à l'époque, je vous parle d'il y a plus de quarante ans, c'était à pied que même les enfants dont je faisait partie la faisaient. Et pourtant, l'aller faisait plus de quatre kilomètres. Il fallait d'abord parcourir la rue du Dobbelenberg et la chaussée de Buda avant de traverser la Schaarbeeklei (en faisant attention au tram 58 qui y passait encore). Franchir le pont sur la Senne était pénible tant cette rivière était nauséabonde. La traversée du pont de Buda était plus gaie, son tablier était en bois et à chaque passage de voiture, on entendait ses poutres juste posées s'entrechoquer. Et puis une longue ligne droite, entre le canal et la Cokerie du Marly (et oui, il y avait une industrie sidérurgique aux confins de Haren). La poussière de charbon, omniprésente sur cette route s'insinue dans nos chaussures, augurant un bon décrassage au retour pour le plus grand désespoir de ma mère.

    PICT0003.JPGEt enfin, l'arrivée au parc des Trois Fontaines: ses bois, ses vastes pelouses pour les pique-niques et les jeux, ses étangs, sa fausse grotte (bien réelle pour moi) son immense plaine de jeux avec ses tobogans vertigineux (à mes yeux d'enfant), son mini-golf. Et pour finir la journée, une glace à la terrasse du pavillon Paola qui, dans mes yeux d'enfant, était un palais royal. Ce n'est pas tout à fait faux, car ce parc a été érigé par la volonté de Leopold II. Le retour, c'était souvent sur les épaules de mon père que je l'effectuais.

    Le tram 58 ne passe plus à la Schaarbeeklei; la Senne n'est plus un égout à ciel ouvert, le tablier du pont de Buda est à présent en "dur"; la cokerie du Marly a été démolie et les sols assainis en attendant que BPOST y construise un grand centre de tri; mais le parc des Trois Fontaines, bien qu'amputé d'une partie lors de la construction du viaduc de Vilvorde, est toujours bien là!

    C'est au cours d'une balade vélo que les Brektabeen vous engage à le découvrir.

    Départ de la balade ce dimanche 15 février à 15 heures face à la Maison de Quartier, rue Cortenbach.

    trivélo01b.jpg

  • Tony Trischka au Toogenblik

    trischka.jpg

    Un timbre unique et un jeu particulier, le banjo est sans conteste un instrument emblématique du folklore américain. Et c'est probablement un de ses meilleurs représentants actuels qui se produira en concert à Haren: Tony Trischka.

    trishka3.jpgCe natif de Syracuse dans l'état de New-York a débuté sa carrière dans les années 1960 et n'a cessé depuis de partager sa passion pour cet instrument et la musique "Blue Grass". On l'a vu aussi souvent jouer avec Steve Martin qui en dehors de sa carrière d'acteur, est également joueur de banjo.

    Tony Trischka sera ce dimanche 15 février à 20 heures 30 au TOOGENBLIK, rue Cortenbach, 11