- Page 5

  • Local et de saison

    DSCN2240.JPG

    La saison avance et de nouveaux légumes viennent complèter l'offre de l'asbl Ruraal Haren Rural. Ainsi en ce moment, cette association propose des pommes de terre nouvelles, du pourpier, des laitues et des épinards tetragones

    DSCN2253.JPGPlus tard dans la saison, vous pourrez décourir leurs tomates (vers le 20 juillet), les aubergines (1 aout), le carottes (début septembre) le gros de la production de pommes de terre est prévu pour la mi-aout.

    Vous pouvez commander ces légumes en ous rendant au potager de la rue du Camp (permanence chaque mercredi et vendredi de 15h à 18h) ou en envoyant un mail à groenten.uit.haren@gmail.com

    DSCN2247.JPG

     

  • Prison's Inquiry: Tout ça nous rendra-t-il le Keelbeek?

    DSCN2312 b.jpg

    com 01.jpgLes harenois s'étaient déplacés en nombre ce mercredi pour participer à la Commission de Concertation à propos du cahier des charges pour l'étude d'incidences concernant la future méga prison de Haren. En tout cas ceux qui ont pu se libérer de leurs obligations professionelles ou qui n'étaient pas déjà en vacances (la date choisie l'était-elle à dessein?). Pour certains, ce genre de réunion était une première comme pour Isabelle dont voici le témoignage:

    epee02 b.jpg"J'ai assisté pour la première fois de ma vie à une commission de concertation ce matin à la ville de Bruxelles et pas n'importe laquelle puisqu'elle met en jeu notre futur paysage harenois qui contiendra une prison de 1200 détenus avec des maisons d'arrêts , une aile clinique et psychiatrique, pour jeunes, pour femmes, unité pénitentiaire longue durée sur un site qui contient en sous sol une cen...trale de gaz , une proximité Seveso .....pour ceux qui connaissent c'est déjà un énorme souci.
    Des futurs problèmes en tout genre mobilité ,sécurité, impact local , coûts exorbitants etc où aucun débat de démocratie participative a eu lieu en amont ... bien avant 2008.
    En face des discours tout faits ficelés comme si tout a déjà été décidé... Le projet est présenté comme s'ils parlaient d'un simple bâtiment dans un endroit qui peut être modifié en un coup de baguette. ..
    Inconscience , bêtise, incompétence, je ne sais plus trop. .
    j'en reste plus que bouche bée. .."
     
    epee02 b.jpgLes habitants n'étaient pas les seuls présents, l'Association Syndicale des Magistrats, l'Observatoire International des Prisons, la Ligue des Droits de l'Homme et Inter Environnements Bruxelles (ainsi qu'une conseillère communale de l'opposition) étaient aussi aux côtés des harenois pour s"opposer à ce projet, en tout cas dans sa forme actuelle.
    Tout cela faisait beaucoup de monde pour l'examen d'un seul dossier dans une salle pour une fois trop petite.
     
    La Commission n'émet qu'un avis; au moment ou j'écris ces lignes, il semblerait qu'elle demande qu'un représentant des comités d’habitants de Haren ainsi qu’un membre de la magistrature soient invités en tant que membres observateurs aux réunions pendant les six mois de l'étude d'incidence. La commission de concertation demande par ailleurs qu'on étudie une alternative au projet réduisant le programme sur le site aux fonctions carcérales dédiées à l’exécution des peines. A l'issue de l'étude d’incidence, des recommandations seront formulées au demandeur, qui devra les intégrer dans un projet amendé. Le dossier repassera ensuite en Commission de Concertation.
    Dès que je serai en pocession du texte officiel, je vous en ferai part.
     

    epee01 b.jpg

    Dernière info, la décision finale sera tranchée par le gouvernement régional. 

    non.jpg

  • Coup de projecteur sur Haren

    projo05 b.jpg

    plein open air.jpgCes 8 et 9 aout prochains, le festival PLEIN OPEN AIR organisé par le cinéma Nova plantera ses projecteurs  Haren. Ce festival, gratuit, propose outre des projections de films, des concerts et des balades thématiques.

    Voici comment ses organisateurs en parlent:

    143_poa_web-page-001.jpg"Le plaisir de déambuler en ville avec un cinéma en plein air, tout en comblant son intérêt pour Bruxelles et ses soubresauts urbanistiques ! Cet été, notre périple durera trois semaines, partira des Marolles pour remonter toujours plus au nord, vers la Cité Modèle puis à Haren.

    Les occasions de nous rendre dans ces trois quartiers ne sont pas reliées par une thématique commune. Toutefois, une coloration particulière se dégage de ce PleinOPENair, l’urbanisme et le cinéma des années 1950-60 y étant particulièrement présents. On trouvera là une façon d’observer en quoi la frénésie du "progrès", qui connaissait à l’époque son apogée, a transformé la ville et nos manières d’y vivre. Une façon aussi de poser un autre regard sur le nouveau paradigme de "la ville durable", sa rhétorique faite de toitures vertes et de performances énergétiques au nom desquelles on essaye de nous faire avaler beaucoup de couleuvres, de centres commerciaux, d’affaires ou de congrès, et même un nouveau stade de foot ou une méga "prison-village durable"…

    Le PleinOPENair reste quant à lui un moment festif et à taille humaine, avec ses lampions et ses projections en pellicule, une manière de préser-ver son âme d’enfant sur un terrain vague, la catapulte à portée de main, prêt à défendre avec facétie ce qui ne nous a pas encore été volé."

    poa04.jpgA Haren, on pourra entendre les groupes ALIMENTATION GENERALE et GLÜ, assister aux projections des films "Le Trou" et "Scum" (sans oublier le court métrage "Prisons des Villes, Prisons des Champs") ou encore faire une balade à la découverte des plantes sauvages comestibles.

    poa03.jpgInitialement, les organisateurs souhaitaient s'installer sur le site de la future méga prison, mais le propriiétaire actuel, la très chère Régie des Bâtiments, leur a reusé l'autorisation. C'est finalement au bout de la rue du Pré aux Oies, sous le viaduc Diabolo, que ce festival prendra ses quartiers harenois.

    Ultérieurement, je reviendrai plus en détail sur cette organisation. (pour télécharger le programme complet en PDF, cliquez ici).

  • Prison's Inquiry: Tous contre un

     

    CP prison 140708-page-001 b.jpg

    Quel est le point commun entre l’Observatoire International des Prisons, l’Association Syndicale des Magistrats, la Ligue des Droits de l’Homme, Inter Environnement Bruxelles et le Comité de Haren ?

    Toutes ces associations sont opposées au projet de mega prison à Haren. Et pour mieux se faire entendre, elles ont décidé de publier un communiqué de presse commun.

    Certes, les motivations des avocats et des magistrats diffèrent de celles des harenois (encore que…), mais le résultat est le même. Sont notamment mis en évidence les problèmes de mobilité tant pour les riverains que pour le personnel et acteurs de la justice (dont l’éloignement de la future maison d’arrêt par rapport au palais de Justice), l’inhumanité d’une méga structure qui handicape le travail de réinsertion, et le coût que représente le mode de financement choisi que paieront l’ensemble des contribuables (alors que le budget de la Justice est déjà exangue). A titre d’exemple, à la prison de Marches qui a un mode de financement comparable (public/privé), chaque prisonnier coûte 214€ par jour contre 100€ par jour dans un établissement géré uniquement par le secteur public. L’argument d’économie d’échelle avancé par des fonctionnaires mal informés (ou de mauvaise foi) ne tient pas puisque chaque entité devra être gérée séparément. Légalement, les prévenus doivent être séparés des détenus, les hommes des femmes, les jeunes des adultes… Pas question d’aoir donc des infrastructures communes !

    Manifestement, on a aaire  des fonctionnaires qui ont joué au vogelpik dans leur bureau pour choisir un site et qui ont imaginé un projet sans consulter les acteurs de terrain (magistrats, avocats et autres travailleurs du milieu carcéral), entrainant les politiques dans leurs délires mégalomaniaques.

    Pour télécharger le communiqué de presse complet (PDF), cliquez ici

    Une pétition:

    www.petitionprison.haren.tv

     

    Pour la Commission de Concertation du 9 juillet, les harenois se donnent rendez-vous à 9 heures au pied du centre administratif de la Ville, boulevard Anspach.

     

    eglise bar cad.jpg

     

     

  • Précision

    bus.jpg

    Depuis la parution de l'article concernant le Job Day à la STIB, je suis littéralement innondé de messages de la part de personnes qui souhaitent s'y inscrire, mais qui ne parviennent pas à joindre le numéro vert prévu à cet effet.

    Contrairement à ce que certains semblent croire, je n'y suis pour rien. Ce blog n'a fait que relayer une info de la STIB et n'en fait pas partie!

    Il semble que ce Job Day rencontre un vif succès et que le numéro donné soit continuellement occupé. Libre aux candidats  contacter la société en cherchant le numéro du service ressources humaines (ce qui ne devrait pas poser de problème à des candidats à qui on demande le niveau secondaire supérieur).

    Enfin, certains m'ont rapporté qu'ils étaient arrivés à leurs fins à force d'insister. Peut-être que la tenacité est un des critères de sélection!?

     

    stib.jpg