- Page 4

  • Pommes d'arnaques

     

    DSCN2420.JPG

    pommes01.jpgCes derniers jours, vous avez peut-être reçu la visite de vendeurs de pommes qui prétendent en être les producteurs. Curieux, car ce n’est pas encore la saison des pommes en Belgique (automne). Il s’agit plus que probablement de fruits achetés chez un grossiste et qui ont passé 6 semaines dans les cales d’un bateau pour venir d’un pays de l’hémisphère sud. Il y aurait donc tromperie.

    Dans le même style d’arnaque, cela me rappelle l’histoire de cette voisine qui croyait avoir fait une bonne affaire en achetant plusieurs raviers de fraises à un marchand ambulant. Mais lorsqu’elle les pesa, ces raviers sensés contenir 500gr de fruits, n’en pesaient en réalité qu’entre 370 et 390gr !!!

    Ce marchand n’a plus été vu dans le quartier…

    etiq balance b.jpgDe toutes façon, que ce soit en magasin, sur un marché, ou en faisant du porte à porte, un commerçant doit être clairement identifiable  (nom, adresse et numéro d’entreprise) et s’il vend des marchandises au poids, il doit avoir une balance contrôlée par le service de métrologie (étiquette visible).

    DSCN2421.JPGSi vous vous faites arnaquer, le plus souvent c’est pour votre pomme !

    Enfin certains font le rapprochement entre la visite de démarcheurs et des cambriolages quelques jours plus tard dans le même quartier. Rumeurs ou craintes fondées, c’est quasi impossible à vérifier.

    pommes02.jpg

     

  • Haren au fil des siècles (I)

    hist01 a.jpg

    Rares sont les ouvrages qui parlent de l'histoire de Haren. J'ai néanmoins trouvé dans un livre rédigé par Alphonse Wauters et publié en 1855 sous le titre "Histoires des environs de Bruxelles" un important chapitre concernant notre village.

    Je vais le publier en dix parties sur ce blog (en respectant l'orthographe de l'époque):

    "Un court intervalle sépare d'Evere le village de Haeren, dont le nom est aussi porté par deux localités voisines, l'une de Maestricht, l'autre d'Oisterwyck; la racine de ce nom se retrouve dans les dénominations d'Ahr, Arau, etc. Haeren est cité, pour la première fois, dans une légende qui a été rédigée entre les années 1050 et 1056.

    Dans le principe, Haeren ne reconnaissait que l'autorité des ducs de Brabant, qui y levaient un cens assez considérable. Les actes concernant les biens censaux s'y passaient, là comme à Dieghem et aux environs, par-devant une cour censale, présidée par le receveur du domaine. Pour les affaires plus importantes, les habitants reconnaissaient la juridiction de l'échevinage de Campenhout; le village dépendait aussi de la chef-mairie de ce dernier endroit, ainsi qu'on le reconnut, à la suite d'une enquête, en 1533, et contrairement aux prétentions du maire de Vilvorde.

    Haeren souffrit considérablement des guerres de l'année 1489, et de la famine qui les suivit. En 1516, s'y tint un concours de l'arc, où vint la gilde de Louvain. Trois ans après, le 23 décembre, on y exécuta un lépreux nommé Pierre Poelvacx, qui avait été convaincu d'avoir commis trois meurtres. Pendant son procès, on avait soutenu qu'en qualité de lépreux il n'était pas justiciable de l'autorité civile; afin de protester contre cette prétention, on résolut de conserver la mémoire de son exécution. Le 26 décembre, le bourreau et cinq ramoneurs (schouvageren) de Bruxelles vinrent secrètement ôter de roue le cadavre du supplicié et l'enterrèrent; puis ils le remplacèrent par un homme de paille qu'ils habillèrent de chausses et d'un pourpoint. La roue se trouvait alors sur le bord du chemin conduisant de Bruxelles à Malines."

    à suivre

    hist01 b.jpg

  • Haren fait la foire

    dc01.jpg

    Ce samedi 19 juillet débutera la traditionnelle Foire du Midi. Mais saviez-vous que le président des forains bruxellois était... harenois?

    dc02.jpgEn effet, lorsqu'il n'est pas sur les champs de foire, Patrick De Corte revient à sa "base" située rue de Verdun.

    Cela fait déjà cinq générations que sa famille propose sur les kermesses et les foires des crèpes, des beignets des gaufres de Bruxelles, des frites (cuites à la graisse de boeuf comme il se doit) sans oublier les incontournables Smoutebollen (pour une recette de Smoutebollen, cliquez ici). On peut dire qu'il est tombé dedans tout petit.

    dc03.jpgSi vous voulez déguster ses produits sur la Foire du Midi, vous le trouverez près de la Porte de Hal, entre la rue des Floristes et la rue des Tanneurs.

    dc04.jpg

  • Bravvo et la Ville recherchent

    jobs b.jpg

    L'asbl Bravvo et la Ville de Bruxelles proposent deux nouvelles offres d'emploi:

     

    L’association BRAVVO, créée en janvier 2004 par le Collège de la Ville de Bruxelles, centralise la politique de prévention mise en place par la Ville. Bruxelles Avance - Brussel Vooruit regroupe en son sein les projets de prévention de l’insécurité et de l’exclusion sociale subsidiés par plusieurs programmes : le Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (qui succède au Contrat de sécurité de prévention), le Plan de Proximité et de Prévention régional, les FSE, le Programme Politique des Grandes Villes et pour partie les Contrats de Quartier.

    Bravvo asbl recherche un responsable (H/F) pour son service Finances & comptabilité.

    Pour les détails, cliquez ici

     

    bravvo.jpg

    La Ville de Bruxelles recherche un collaborateur (H/F) pour l'agence de location au sein du département de la Régie foncière des Propriétés communales. Les inscriptions se clôturent le 25 juillet 2014.

    Pour les détails, cliquez ici

     

    DSCN2182.JPG

  • Prison's Inquiry: l'avis de la Commission

    commission.jpg

    Suite de notre série avec la publication ce 11 juillet de l'avis rendu par la Commission de Concertation du 9/07. L'avis ayant été rendu en Néerlandais (langue d'introduction de la demande), voici une traduction proposée par la Ville elle-même:

    04_09-07-2014_CCAVISWEB_11___989680794.pdf-page-008.jpg

    Si toutes les objections n'ont pas été rencontrées, on notera cependant les deux points suivant:

    - le bureau d'étude devra analyser une alternative au projet actuellement sur la table : "Une alternative qui limite la prison aux établissements d’exécution des peines sans maisons d’arrêts et fonctions liées". En d'autres mots, cela veut dire qu'on maintiendrait la maison d'arrêt pour les détentions préventives à proximité du Palais de justice ce qui semble fondamental pour un exercice serein des droits de la défense et facilitera d'évidence l'organisation du travail judiciaire. Ce qui réduit considérablement la taille du projet puisque la maison d'arrêt était censée accueillir 612 prévenus. Au cas ou cette maison d'arrêt ne verrait pas le jour  Haren, cela réduirait de moitié la capacité du projet avec peut-être la possibilité de maintenir le sentier actuel entre Haren et Diegem ainsi qu'une bonne partie des espaces verts. Cela aurait aussi un impact sur la mobilité (moins de transferts de prisonniers, d'allers et venues des avocats et des magistrats).

    - un représentant du comité de Haren et un représentant des magistrats au sein du comité d'accompagnement qui fera le suivi du bureau d'étude qui analysera l'impact environnemental et urbanistique du projet. 

    commission b.jpgCes deux points constituent une première victoire (bataille du Keelbeek d'Or!?) des opposants à ce projet pharaonique.

    La Ville ne s'est pas oubliée puisqu'elle demande une étude de l'impact financier sur la zone de police (ses propres finances donc).

     

    prison epees 01 vis.jpg

    TO BE CONTINUED