• Marronnier du premier mai

    muguet01.png

    En jargon journalistique, un marronnier est un sujet qui revient invariablement à la même période. Le muguet du premier mai est donc... un marronnier!

    muguet04.JPGVous êtes probablement nombreux à avoir respecté la tradition en ce premier mai en offrant des brins de muguet à vos proches. Mais saviez-vous qu'Haren avait compté un producteur de ces petites clochettes blanches porte-bonheur!

    Il était situé au Keelbeek entre la ligne 26 et la rue de la Seigneurie. Il ne se contentait pas de fournir les fleuristes ou les associations, il vendait aussi au détail aux harenois qui étaient nombreux à faire la file chaque premier mai pour acheter les précieux brins.

    muguet02.JPGL'horticulteur "embauchait" toute sa famille pour servir au mieux la clientèle dans sa petite cabane de bois située au fond de son terrain, contre la voie ferrée.

    Malheureusement, comme beaucoup, cet agriculteur n'a pas trouvé de successeur lorsque l'heure de la retraite a sonné. Il faut dire que contrairement aux apparences, ce n'est pas une tâche facile que de faire fleurir le muguet juste à temps pour la fête du travail, ni trop tôt, ni trop tard, car cette fleur ne se vend pratiquement qu'un jour par an. La floraison dépend des conditions climatiques qui sont différentes d'une année sur l'autre. Toute l'expérience et le savoir-faire de l'horticulteur sont nécessaire pour savoir quand il faut protéger les plants contre le froid ou le contraire.

    muguet03.JPGLe terrain, à présent à l'abandon, la nature reprend ses droits, effaçant petit à petit les traces de l'activité passée. Il m'a presque fallut une machette pour rejoindre la petite cabane de bois, que des vandales ont incendiée.

    Souhaitons qu'aucun promoteur ne s'empresse de détruire ce petit coin de nature retrouvée.

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Les harenois pas au courant

    buselec04b.jpg

    buselec01b.jpgDepuis ce 29 avril, la STIB a mis en service de nouveaux bus sur la ligne 64. Il s'agit de bus électriques capables de recharger leurs batteries en six minutes aux terminus, grâce à des bornes spéciales et des pantographes.

    Hélas pour les harenois, ces bus auront leur terminus au dépot de Haren. En effet, le gabarit de ces véhicules articulés ne leur permet pas de se faufiler dans les étroites voiries de notre village. Et puis l'installation d'une borne de rechargement au terminus de Machelen aurait nécessité l'obtention d'un permis auprès de mla région flamande!!!

    buselec02b.jpgLe service vers Haren et Machelen continuera à être assuré par des bus classiques ou hybrides, au moins jusqu'au 31 aout, date de mise en service de la nouvelle ligne 65.

    De son coté, DE LIJN a mis en service son TramBus entre Machelen et l'aéroport de Zaventem. A terme, cette ligne devrait partir de Jette pour joindre l'aéroport via Neder over Heembeek, Vilvorde et Machelen.

    trambus01b.jpg

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Soyons chauvins

    rc02.jpg

    Nous n'avons rien à envier aux américains! Ce 3 avril sort sur les écrans un dessin animé entièrement réalisé à Bruxelles par le studio nWave Pictures.

    rc01.jpgLe pitch: lorsqu'il arrive à Buckingham Palace, Rex, un adorable chiot (de la race corgi) devient vite le favori de la reine; jusqu'au jour, ou lors d'un repas officiel, il mord les bijoux de famille de Donald Trump... Aterrissant dans un refuge, il cherche par tous les moyens à regagner son palace.

    Une bonne sortie pour les vacances de Pâques (pardon de printemps) tant les enfants que les adultes y trouveront leur plaisir car, contrairement aux réalisations américaines, le second degré est bien présent dans cette réalisation bruxelloise.

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Exit BRAVVO?

    bravvo.jpg

    L’association BRAVVO, créée en janvier 2004 par le Collège de la Ville de Bruxelles, centralise la politique de prévention mise en place par la Ville. Bruxelles Avance - Brussel Vooruit regroupe en son sein les projets de prévention de l’insécurité et de l’exclusion sociale subsidiés par plusieurs programmes : le Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (qui succède au Contrat de sécurité de prévention), le Plan de Proximité et de Prévention régional, les FSE, le Programme Politique des Grandes Villes et pour partie les Contrats de Quartier.

    Mais il semble que l'antenne de Haren qui s'occupait plus particulièrement des jeunes soit sur le point d'être démantelée. Voici ce qu'en dit la nouvelle présidente de Haren+ (à ne pas confondre avec le Comité de Haren)  dans un courrier qu'elle a adressé à la directrice de BRAVVO:

    "Il m'est revenu que les animateurs, Mélanie et Cédric, ont tous deux décidé de quitter BRAVVO faute d'avoir une certitude concernant leur avenir au sein de cette asbl. C'est compréhensible, certes, mais au-delà de cette défection, il s'avère que les jeunes de Haren se retrouvent désormais, à la veille des vacances de Pâques et, surtout, à la veille des examens de fin d'année, dans le dénuement le plus total ... Pourtant, les objectifs de BRAVVO concernent bien l'aide aux jeunes en leur apportant soutien scolaire, activités socio-culturelles et sportives, etc. afin d'éviter, justement, ce désoeuvrement, source de bon nombre de dérives ... Ma question est donc la suivante: comment pallier à la nécessité absolue de remplacer les animateurs qui sont partis? Que pouvez-vous nous proposer? Il serait absolument utile et nécessaire de combler l'immense vide laissé par les animateurs sortants - qu'il faut saluer au passage pour leur énorme investissement dans des conditions que l'on peut qualifier de précaires - sous peine de voir nos jeunes perdre leurs bonnes habitudes et pire, "se perdre" tout court! J'imagine que je ne dois pas vous rappeler que Haren, petit village à la frontière linguistique, enclavé et si éloigné du centre, semble être, pour ses habitants, le coin oublié de nos autorités ... Tous les harenois (qui sont d'ailleurs des citoyens à part entière!) méritent d'être entendus, écoutés et soutenus et, parmi eux, un nombre de jeunes de plus en plus important ... Je proposerais bien une solution momentanée, qui a le mérite de valoir ce qu'elle vaut: une jeune harenoise est actuellement à la recherche de quelques heures de stage (+/- 60h) pour finaliser son année scolaire (elle suit actuellement la 1ère année du cursus d'éducatrice spécialisée à l'institut Lallemand) et elle pourrait prendre en charge - à titre totalement gratuit; bien entendu - l'école des devoirs de Haren jusqu'en juin, voire chapeauter quelques activités ludiques. Est-ce une collaboration envisageable pour BRAVVO et sous quelles conditions? Qu'en pensez-vous? Enfin, pour les vacances d'été et pour la suite, il faut vraiment mettre en place quelque chose qui puisse répondre aux attentes des jeunes harenois."

    mdq 650.jpg

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM