Exit BRAVVO?

bravvo.jpg

L’association BRAVVO, créée en janvier 2004 par le Collège de la Ville de Bruxelles, centralise la politique de prévention mise en place par la Ville. Bruxelles Avance - Brussel Vooruit regroupe en son sein les projets de prévention de l’insécurité et de l’exclusion sociale subsidiés par plusieurs programmes : le Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (qui succède au Contrat de sécurité de prévention), le Plan de Proximité et de Prévention régional, les FSE, le Programme Politique des Grandes Villes et pour partie les Contrats de Quartier.

Mais il semble que l'antenne de Haren qui s'occupait plus particulièrement des jeunes soit sur le point d'être démantelée. Voici ce qu'en dit la nouvelle présidente de Haren+ (à ne pas confondre avec le Comité de Haren)  dans un courrier qu'elle a adressé à la directrice de BRAVVO:

"Il m'est revenu que les animateurs, Mélanie et Cédric, ont tous deux décidé de quitter BRAVVO faute d'avoir une certitude concernant leur avenir au sein de cette asbl. C'est compréhensible, certes, mais au-delà de cette défection, il s'avère que les jeunes de Haren se retrouvent désormais, à la veille des vacances de Pâques et, surtout, à la veille des examens de fin d'année, dans le dénuement le plus total ... Pourtant, les objectifs de BRAVVO concernent bien l'aide aux jeunes en leur apportant soutien scolaire, activités socio-culturelles et sportives, etc. afin d'éviter, justement, ce désoeuvrement, source de bon nombre de dérives ... Ma question est donc la suivante: comment pallier à la nécessité absolue de remplacer les animateurs qui sont partis? Que pouvez-vous nous proposer? Il serait absolument utile et nécessaire de combler l'immense vide laissé par les animateurs sortants - qu'il faut saluer au passage pour leur énorme investissement dans des conditions que l'on peut qualifier de précaires - sous peine de voir nos jeunes perdre leurs bonnes habitudes et pire, "se perdre" tout court! J'imagine que je ne dois pas vous rappeler que Haren, petit village à la frontière linguistique, enclavé et si éloigné du centre, semble être, pour ses habitants, le coin oublié de nos autorités ... Tous les harenois (qui sont d'ailleurs des citoyens à part entière!) méritent d'être entendus, écoutés et soutenus et, parmi eux, un nombre de jeunes de plus en plus important ... Je proposerais bien une solution momentanée, qui a le mérite de valoir ce qu'elle vaut: une jeune harenoise est actuellement à la recherche de quelques heures de stage (+/- 60h) pour finaliser son année scolaire (elle suit actuellement la 1ère année du cursus d'éducatrice spécialisée à l'institut Lallemand) et elle pourrait prendre en charge - à titre totalement gratuit; bien entendu - l'école des devoirs de Haren jusqu'en juin, voire chapeauter quelques activités ludiques. Est-ce une collaboration envisageable pour BRAVVO et sous quelles conditions? Qu'en pensez-vous? Enfin, pour les vacances d'été et pour la suite, il faut vraiment mettre en place quelque chose qui puisse répondre aux attentes des jeunes harenois."

mdq 650.jpg

sok.jpg

ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

Commentaires

  • Merci d'avoir publié cette intervention de HAREN +! Si quelqu'un a d'autres arguments, n'hésitez pas à les communiquer. Les nécessités ne manquent pas! Les jeunes de HAREN méritent, comme partout ailleurs à la ville de Bruxelles, d'être pris en considération ... surtout si le projet AGORA retient l'attention tant espérée des pouvoirs publics.

Les commentaires sont fermés.