• Les perdus se retrouvent au Botanique

    IMG_1137.JPG

    Il vous est certainement déjà arrivé d'oublier un objet dans un bus ou un tram. Jusqu'à présent, pour retrouver l'objet perdu, la STIB les centralisait à la station Porte de Namur. Depuis ce lundi 29 janvier, ce service a déménagé à la station Botanique.

    L’an dernier, plus de 8.450 objets égarés dans les stations et véhicules de la STIB ont atterri au bureau des objets trouvés, où ils ont été triés et répertoriés dans l’espoir de pouvoir être remis à leur propriétaire. En réalité, le nombre d’objets trouvés sur le réseau est beaucoup plus important – environ 16.000 chaque année – mais tous ne sont pas répertoriés. Il s’agit des denrées alimentaires périssables (qui ne sont pas conservées) et des objets trop courants ou difficiles à répertorier individuellement, comme des bonnets, des gants, des écharpes…

    Les objets « classiques » (gants, écharpes…) sont gardés 8 semaines. Les objets d’une plus grande valeur ou facilement identifiables (portefeuilles, clés, lunettes, mais aussi doudous !) sont eux gardés plus longtemps (3 mois) et les équipes de la STIB tentent toujours d’en rechercher pro activement les propriétaires. Près de 30% des objets retrouvent leur propriétaire. Les autres sont donnés à différentes associations.

    Si les sacs, cartes MOBIB, portefeuilles, classeurs et téléphones portables font partie des objets les plus couramment perdus sur le réseau, les collaborateurs du bureau des objets trouvés sont aussi parfois confrontés à des objets plus « insolites », comme une toge d’avocat, un écran plasma, une prothèse de jambe, une trompette, …

    Objet perdu ou trouvé ? Que faire ?

    Les voyageurs qui trouvent un objet perdu ou oublié sur le réseau sont invités à le remettre à un membre du personnel de la STIB, qui le transmettra au bureau des objets trouvés. Les voyageurs qui ont perdu ou oublié un objet sont invités à remplir le formulaire disponible sur le site internet de la STIB (stib.brussels – La STIB – Contactez-nous – Objets trouvés) ou à contacter le service à la clientèle au 070/23.2000 ou via la page Facebook ou Twitter de la STIB. La STIB les recontactera dès que l’objet aura été retrouvé. Ils pourront alors se présenter au bureau des objets perdus où, sur présentation de leur carte d’identité et après paiement de 5 euros de frais administratifs, ils pourront récupérer leur bien.

    Le bureau des objets trouvés est ouvert tous les lundis et mercredis, de 12h à 18h. Il se trouve au -2 à Botanique (en face de l’œuvre d’art en forme de roue).

    sok.jpg

  • Close Encounters of... nimporte quoi

    close01.png

    réunion sécurité.jpgCela commence par une communication ratée: les invitations aux harenois pour cette rencontre avec leur bourgmestre et services de police ne sont arrivées dans les boites aux lettres que quelques heures avant ladite réunion. Mais les réseaux sociaux ainsi que votre blog préféré (enfin, je peux rêver) avaient rempli leur rôle dès la fin de la semaine dernière, et la trop petite salle de la Maison de Quartier était remplie par une bonne cinquantaine de nos concitoyens.

    Et puis voici des policiers, en tenue d'apparat ou presque (pas en tenue de terrain) qui arrivent, mais ce ne sont pas les policiers du commissariat de Haren! S'en suit un exposé par le chef de zone sur la géographie Haren, inutile car bien connue de l'assistance. Le rôle, très administratif des inspecteurs de quartier est décrit, il ne sont pas habilités à réaliser des interventions (pourquoi sont-ils donc armés?). Puis on apprend qu'un "immense" progrès pour la sécurité de Haren va être concrétisé: jusqu'à présent, dans le deuxième district (Laeken, Neder over Heembeek, Haren), seul un commissariat à Laeken était ouvert 24H/24, mais dorénavant, un deuxième commissariat, celui "Versailles" à Neder le sera. Sait-il seulement combien de temps faut-il pour une patrouille d'intervention pour venir de ce coin vers notre village, ou combien de temps faut-il à un harenois pour s'y rendre en transport en commun? 

    Car c'est bien là une des préoccupations principales des harenois: dès la fermeture du commissariat, en soirée et le Week End, les petites frappes sévissent!

    close02.pngEntretemps, le bourgmestre est arrivé et s'excuse pour son retard, après avoir donné la parole à la directrice de Bravvo qui fait son exposé en se cachant d'une moitié de l'assistance derrière un pan de mur, Close prend la direction des débats en écoutant les questions des citoyens et en tentant d'y répondre, après tout, les prochaines élections sont dans 9 mois!

    Il serait trop long de détailler ici l'ensemble des questions posées, mais ce sont les mêmes que dans la précédente législature et répétées depuis lors des différents forums de quartier. Et la réponse du politique est la même: merci d'attirer notre attention sur ce problème, nous allons le résoudre (oui mais quand? Votre réponse, Monsieur le Bourgmestre on l'a déjà entendue à maintes reprises, agissez maintenant!).

    Autres problèmes soulevés: le trafic de transit grandissant et la petite délinquance qui prend possession des nouveaux quartiers (qui mangent les espaces verts qui faisaient le charme de Haren)

    Je n'ai pas croisé de harenois convaincu par cette rencontre qui sent la pré-campagne électorale à plein nez!

    close03.png

    sok

  • S'envoyer en l'air dans sa baignoire

    baignoire01.png

    On connaissait déjà les baignoires détournées pour en faire des embarcations, il y a même, chaque 15 aout une régate organisée sur la Meuse à Dinant; mais le projet réalisé par de jeunes allemands est pour le moins insolite!

    baignoire03.pngIl ont fait de leur baignoire un engin volant en se basant sur la technologie des drones.

    Et cela vole! Pensez-vous vous rendre à votre travail ou aller faire vos achats en volant à bord de votre baignoire? Ce serait peut-être une solution contre la congestion de nos ville.

    baignoire02.pngSi ce curieux engin vole comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous, je n'ai aucune information concernant son autonomie; tout ce que je sais, c'est que pour ne pas être trop lourd pour pouvoir voler, la baignoire a du être vidée de son eau, ce qui avouons-le, réduit un peu l'intérêt de la chose. Imaginez vous le gain de temps si vous pouviez faire votre toilette pendant le trajet domicile-travail...

    sok.jpg

  • Good Food, appel à projets anti gaspi

    antigaspi01.png

    Bruxelles Environnement lance un nouvel appel à projets pour lutter contre le gaspillage alimentaire à Bruxelles.

    antigaspi02.pngVous travaillez dans le secteur associatif (asbl, aisbl, fondation d’utilité publique…) ou vous menez un projet économique à finalité sociale à Bruxelles ? Vous aimeriez lancer un projet de lutte contre le gaspillage alimentaire ?  

    Dans le cadre de la stratégie Good Food et à l'initiative de la Ministre de l’Environnement,  Bruxelles Environnement lance un appel à projets en vue de soutenir des initiatives dans le domaine de l'alimentation durable et plus particulièrement la lutte contre le gaspillage alimentaire. La thématique de cet appel à projet spécifique a été choisie dans le contexte de l’année thématique « zéro déchet ».  

    Contexte

    Alors que la production d’une tonne d’aliments génère près de quatre tonnes de CO2, on estime qu’un tiers des denrées alimentaires produites sont gaspillées à l’échelle mondiale. A Bruxelles, ce sont chaque année 15 kg de nourriture qui sont gaspillés par personne. Face à ce majeur problème éthique, environnemental et économique, des solutions émergent.

    antigaspi03.pngEn phase avec les engagements de l’Union européenne en la matière, la Région Bruxelloise s’est fixé un objectif de 30% de réduction du gaspillage alimentaire d’ici à 2020, à travers la stratégie Good Food mise en œuvre depuis 2016.

    Pour chaque secteur, des solutions innovantes et adaptées se développent : des agriculteurs (ré)encouragent le glanage sur leurs terres, des invendus sont redistribués à l’aide alimentaire, des associations organisent des ateliers de sensibilisation pour leurs publics, des collectivités adaptent les portions à la demande du client, des frigos publics voient le jour, etc.

    Objectif

    L'objectif de ce nouvel appel à projets vise à soutenir des initiatives de lutte contre le gaspillage alimentaire.

    Trois domaines d'action sont prioritaires (mais pas exhaustifs) :

    • Projets permettant des changements de comportement concrets des ménages, des enfants/jeunes
    • Les actions anti-gaspillage à la source pour les commerces,  supermarché restaurants et hôpitaux
    • La réduction des pertes alimentaires/des invendus/des excédents alimentaires

    Vous trouverez la description complète de l'appel à projets et les conditions à remplir dans le document ci-dessous intitulé "Les modalités de l'appel à projets".

    Qui est concerné ?

    antigaspi04.pngL'appel à projets s'adresse à toutes les associations actives depuis au moins un an en Région de Bruxelles-Capitale (asbl, aisbl, association de fait, fondation d’utilité publique) ainsi qu’aux acteurs économiques bruxellois porteurs de projets à finalité sociale  (par exemple une coopérative) qui désirent mener un projet en rapport avec la lutte contre le gaspillage alimentaire.

    Quoi ?

    Avec cet appel à projets, Bruxelles Environnement veut soutenir un large éventail de projets : aussi bien les petits projets (à partir de 2.000 euros) que les projets de plus grande envergure, avec un maximum de 30.000 euros.

    Comment ?

    Veuillez introduire votre candidature au moyen du formulaire prévu à cet effet (voir ci-dessous).

    Le dossier de candidature doit être envoyé par e-mail pour le 23 mars 2018 à minuit, à info-goodfood@environnement.brussels

    Une séance d’information sera organisée le 1er février 2018  à 16h au BEL à Tour & Taxi (Avenue du Port 86c/3002, 1000 Bruxelles).

    Inscriptions : info-goodfood@environnement.brussels

    Documents:

  • 8 Gambettes, l'Eléphant et les tortues

    elephants02.jpg

    18011226.jpgCeci n'est pas une fable de La Fontaine revisitée, mais un résumé (très succin) de la suite des aventures des harenois partis pédaler en famille à l'autre bout du Monde. Ils viennent de franchir le cap des 2000 kilomètres à vélo! Et au Sri Lanka, pays des éléphants ou ils se trouvent en ce moment, il n'y a pas que des pachydermes!

     

     

    18011422.jpg18011203.jpgVous pouvez suivre en détail leurs riches aventures, quasiment au jour le jour, sur leur page Facebook en cliquant ici.

    sok.jpg