Entreprises

  • Quand Haren s'envoie en l'air

    sabca03.jpg

    sabca01.jpegCela fait plus d'un siècle que Haren est liée à l'aviation. Encore à l'heure actuelle, une des entreprises des débuts de l'aéronautique belge a son siège dans notre village.

    sabca04.pngCrée en 1920 sur le site de l'aérodrome de Haren que nous avaient laissé les prussiens, la SABCA (Société Anonyme Belge de Construction Aéronautique) a su traverser les âges. Au fil du temps, elle est passée sous giron du constructeur hollandais Fokker avant d'être reprise par le groupe français Dassault Aviation.

    sabca06.pngElle a su néanmoins garder sa spécificité. En son siège de Haren se trouvent les bureaux d'études, mais aussi la production de divers éléments des fusées Ariane et Vega (dont des coiffes et des système de guidage) ainsi que la fabrication d'élément de fuselage des Airbus A400 (avion de transport militaire) A350 et A380 (le plus gros avion de ligne du Monde); ces éléments sont ensuite acheminés par la route vers le site d'assemblage de Toulouse.

    Si la SABCA recrute régulièrement, ce sont des jobs exigeant un niveau de qualification et de compétences élevé.

    sok.jpg

  • Moulin de Haren

    Meunerie_Ceres_1.jpg

    meunerie-bruxelloise-site-de-haren.jpgVous ignorez sans doute l'existence de cette entreprise à Haren, et pour cause, elle est très excentrée par rapport au centre du village. Pourtant, en empruntant l'avenue de Vilvorde, vous êtes certainement passée devant, et nul doute que ces produits transformés se soient régulièrement trouvés à votre table.

    Il s'agit des MEUNERIES BRUXELLOISES, mieux connues sous leur marque CERES. Comme son nom l'indique, elle produit de la farine principalement à destination des boulangers-pâtissiers.

    C'est en 1889 qu'un moulin s'implante à l'emplacement actuel; le choix de cet emplacement n'est pas le fruit du hasard: la force hydraulique de la Senne permet de produire l'énergie électrique nécessaire et la proximité du canal permet l'approvisionnement en blé et le transport de la farine. Le chemin de fer, qui arrivait au coeur même de l'entreprise. Actuellement, c'est encore par voie d'eau qu'arrivent à l'entreprise les céréales.

    meunerie ceres process.jpgAu fil des années, cette entreprise est devenue la principale meunerie de Belgique et est dans le top 5 européen. En 1989, elle a intégré le groupe français SOUFFLET, ce qui a encore contribué à son développement.

    meunerie ceres 02.jpg

    sok.jpg

  • De nationale en nationale

    esso01.jpg

    texaco01.jpgQuel est à votre avis le point commun entre Martelange et Haren? Les deux entités sont traversées par une route nationale; la N4 pour Martelange, et la N21 (chaussée de Haecht) pour Haren. Et sur ces routes on trouve une concentration de stations service!

    Q801.jpgtotal01.jpgSur les 2,7km de chaussée de Haecht qui traversent Haren, on compte à l'heure actuelle pas moins de 6 stations services, la plupart du temps accolées à un "shop". Mais la comparaison avec Martelange s'arrête là. Car si dans la localité belgo-luxembourgeoise les prix des carburants et dans les boutiques (surtout pour le tabac et les alcools) sont très intéressants, on en est loin pour ce qui concerne les stations harenoises.

    maes01.jpglukoil01.jpgSi il y a une telle concentration de pompes à essence sur la chaussée de Haecht, c'est surtout à destination des navetteurs, l'implantation de tels établissements étant devenu quasi impossible en ville.

    Espérons que pour la tranquillité de notre village, après la bétonisation de la rue du Pré aux Oies voulue par l'échevine Els Ampe, cette rue qui pourra alors servir d'itinéraire bis à la chaussée de Haecht toujours plus encombrée, ne verra pas l'implantation de nouvelles stations service!

    sok.jpg

  • Etes vous textile ou cuir?

    stib cuir text.jpg

    Si vous empruntez régulièrement les transports en commun, le cuir et le simili remplacent petit à petit le tissus sur les sièges de la STIB.

    stib cuir 01 b.jpgCe remplacement, est réalisé petit à petit par une équipe de 6 personnes dans un atelier de la société de transport à Anderlecht. Bon an, mal an, c'est pas moins de 2000 sièges (plus 400 sièges de chauffeur) qui retrouvent une jeunesse entre leurs mains expertes, soit entre 50 et 70 bus. La flotte de la STIB compte un peu plus de 700 bus et 400 trams, avec en moyenne 30 sièges par bus (davantage pour les trams) cela vous donne une idée de la tâche.

    stib cuir 02.jpgDans environ 2 ans, l’Atelier quittera Anderlecht pour le dépôt de Haren. Objectif :  plus de synergie avec les autres ateliers de réparation et répondre aux besoins d’une flotte grandissante. la STIB doit passer à 1000 bus et de nouveaux trams sont en commande.

    sok.jpg

  • Retour aux sources pour le canal

    canal eau.jpg

    Percé en 1561, le canal a durant des siècles été la voie d'approvisionnement de Bruxelles. C'est d'ailleurs la volonté d'expansion du port de la capitale qui a motivé l'annexion de Haren par la Ville de Bruxelles en 1921.

    canal peniche.jpgMais au XIX siècle, le chemin de fer, puis au XX siècle le transport routier a considérablement diminué son activité. Certes, des péniches apportent encore matériaux de construction, carburant ou évacuent des déchets, en dehors du blé pour les Meuneries Bruxelloises, le canal ne voit plus de transport de denrées alimentaires.

    canal container.jpgCela pourrait changer: le plus important importateur de fruits et légumes, l'entreprise De Witte, lassée par les embouteillages autour d'Anvers et à Bruxelles qui rognent sa rentabilité, compte remettre le transport fluvial à l'honneur. Ainsi, un premier container d'"ananas en provenance du Costa Rica sera acheminé par voie d'eau depuis Anvers jusqu'au port de Bruxelles. Souhaitont que l'expérience se poursuivra et sera suivie par d'autres, histoire de décongestionner Bruxelles qui est une des villes les plus embouteillée d'Europe.

    Reste au gouvernement régional d'investir dans un vrai service de navette fluviales pour passagers avec une fréquence et une vitesse commerciale qui le rende enfin attractif, car la formule actuelle du Waterbus est juste une attraction touristique.

    sok.jpg

  • Hario de Cortenbach

    hdf2016.jpg

    Ce 10 septembre, le centre de Haren s'est donné un petit air de Brésil: c'étaient les Harense Dorpsfeesten et non seulement le Soleil était de la partie, mais un groupe de samba faisait l'animation. Il y avait aussi la traditionnelle brocante ainsi que d'autres animations pour petits et grands. Les gosiers et les estomacs n'était pas oubliés.

    Je vous propose de découvrir l'album photo de la journée en cliquant sur ce lien:

    http://haren.blogs.sudinfo.be/album/harense-dorpsfeesten-2016/

    Ou de regarder la vidéo de HARENtv:

    sok.jpg

  • Retour vers le papier... peint

    upl01.png

    Les UPL, ou Usines Peters Lacroix, pour les plus jeunes cela ne dit pas grand chose; mais pour les plus anciens, c'était une véritable institution à Haren. C'était en effet la plus grande usine de papiers peints au Monde. Implantée dans le bas de Haren, entre le chemin de fer et sa gare de formation, la rue du Pré aux Oies, la rue du Dobbellenberg et la rue de Verdun.

    C'est en 1850 que cette usine fut fondée, mais c'est surtout après la première guerre mondiale qu'elle connut un développement fulgurant et particulièrement dans les années 30. Comme souvent dans ces années là, les patrons étaient très parternalistes avec leurs employés et s'occupaient de leurs loisirs. C'est ainsi que l'usine disposait de sa propre équipe de football et même de son propre terrain (mieux entretenu que celui de la ville à l'époque).

    La plupart des employés et ouvriers n'étaient pas issus de Haren (les habitants sont restés longtemps des agriculteurs), aussi arrivaient-ils par les différentes gares à Haren. Cela, au dire des "anciens", produisait un défilé, matin et soir dans les rues de Haren entre les gares et les usines. Mais, après une journée de travail, un ouvrier a soif... Ainsi, rien qu'entre la gare de Haren-Sud et le centre du village (350 mètres), on a compté à la belle époque jusqu'à 13 débits de boissons!!!

    upl02.pngEntre 1921 et 1924 certains papiers peints portent la signature: "Emair" ; c'est en fait la transcription phonétique des initiales M.R. pour Magritte René. En effet, le maître du surréalisme belge a dessiné à Haren des motifs de papiers peints en compagnie du peintre Victor Servranckx.

    En 1976, la société est condamnée à une lourde amende par la commission européenne pour entente illicite, et en 1979, elle ferme définitivement ses portes.

    Son terrain de football a été remplacé par l'entrepot d'un distributeur de livres le reste du site est occupés par diverses entreprises dans le domaine du transport, de la fourniture à l'horeca...

    upl03.png

    sok.jpg

  • BRUZZ eens... ou une fois

    DSCN5081.JPG

    On savait déjà que les médias régionaux flamands étaient unis pour mieux informer et être proche des bruxellois, et pas uniquement les néerlandophones!

    DSCN5074.JPGAinsi, la télévision régionnale flamande (TVBrussel), une radio (FM Brussel), un hebdomadaire d'informations papier (Brussel deze week) un magazine culturel (Agenda) ou encore un site web avec un vrai contenu informatif sur l'actualité régionale (brusselnieuws.be) se sont réuni depois quelques temps déjà en une plateforme commune. Leurs locaux sont d'ailleurs réunis dans le "Paquebot Flagey". Les synergies qu'ils ont pu ainsi développer leur permet d'offrir, et ce quel que soit le média, un contenu plus riche, du simple article ou reportage informatif, à l'analyse de fon tout en maintenant la proximité qui sied à ce genre de média.

    Et depuis ce 20 avril, ils ont concrétisé cette platteforme commune en créant une marque unique:BRUZZ pour Brussel (cela ne ressemble pas à un modèle de voiture).

    Je vous invite à visiter leur site web: www.bruzz.be

    Et que ceux qui ne pratiquent pas la langue de Vondel se rassurent, le site existe en ve"rsion francophone (et anglaise) et les reportages de TVBrussel peuvent être sous-titrés en français tant sur le site que lors de leur diffusion sur le cable

    DSCN4743B.jpg

     

     

  • Diaboliquement vôtre

    brussels airlines red devils.jpg

    brussels airlines tintin.jpgAprès une trêve de près de deux semaines, le bruit des avions envahit à nouveau le ciel de Haren. Et il y a de quoi s'en réjouir vu les circonstances qui ont présidé à l'absence d'avion dans nos cieux.

    brussels airlines magritte 02.jpgDepuis cette semaine, on peu voir passer un avion aux couleurs des Diables Rouges, mais vu les circonstances actuelles, Brussels Airlines a très peu communiqué sur le sujet, contrairement à ce qu'elle avait pour les avions décorés "Tintin" ou "Magritte".

    avfrites01.jpgLa flotte de Brussels Airlines compte 46 avions, la compagnie a donc encore des support pour exporter les images de la belgitude. On attend l'avion "Chocolat", Geuze-Lambic ou l'avion "Frites"...

  • Visite princière à Haren

    marco07.jpg

    sas monaco.jpgCe n'était pas un voyage officiel, mais plutôt une visite privée que son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco a effectué à Haren.

    sas monaco02.pngEn fait, il a visité les ateliers du chocolatier Pierre Marcolini situés rue du Bassin Collecteur. Ce n'est certainement pas un hazard si le Prince s'intéresse au travail de celui qui fut champion du Monde de pâtisserie en 1995, la maison a en effet une boutique sur le rocher.

    Ce n'est pas la seule implantation de la Maison Pierre Marcolini à l'étranger; elle possède ainsi des boutique en France, au Luxembourg, en Grande Bretagne au Koweit, au Japon et plus récemment à Shanghai et... à Hawai. Et tout ce qui y est vendu est fabriqué dans les ateliers de Haren.

    marco06.jpgPierre Marcolini est d'ailleurs un des derniers artisans chocolatier à partir de la fève pour fabriquer ses chocolats. Il n'hésite pas à parcourit le Monde pour trouver les plantations qui lui fourniront du cacao de qualité. Et lorsqu'il trouve des fèves d'exception, il n'hésite pas à les payer quatre fois le prix du marché. Autant vous dire que pour les producteurs, travailler pour Pierre Marcolini n'est pas qu'une question de prestige.