Billet d'humeur (le coin du râleur)

  • Poepje Karel et les billets verts

    zwd03 b.jpg

    charles marionette.jpgFinalement, Poepje Karel aurait trouvé les milliard qui lui manquaient, et ce sans avoir joué à Euromillions!


    Peux être ne les a-t-il trouvé que par un simple jeu d’écriture, ce ne serait pas la première fois que notre Pinocchio joue avec la vérité et que son nez s’allonge.


    zwd02.jpgAu lieu de dire qu’il y avait un trou de 4,2 milliards d’euro, il aurait pu dire qu’il lui manquait 4,2 milliards de dollars… zimbabwéens! Cette monnaie ne valait plus rien à tel point que pour acheter un pain, il fallait une brouette entière pleine de liasses de billets. Il y avait même des coupure de cent mille milliards de dollars (100 000 000 000 000)! Combien d’entre nous ont déjà eu un billet de 500 euros en poche?


    Finalement, en 2009, le gouvernement Zimbabweéen a décidé d’abandonner sa monnaie nationale  au profit  profit de devises étrangères; il faut dire que les billets affichaient un valeur inférieure à celle du papier sur lequel ils étaient imprimés.


    Mais la vraie question est de savoir quand notre marionette en bois (comme sa langue) deviendra un petit garçon sage!

    zwd01.jpg

    sok.jpg

  • Dans l'illégalité

    keel eva.jpg

    Installer des barrières pour protéger un chantier ne nécessite pas de permis, il en est de même pour une installation provisoire de moins de trois mois.

    Mais les clotures que la Régie des Bâtiments a installées au Keelbeek il y a pr§s d'un an ne rentrent pas dans ces deux cas, et auraient du faire l'objet d'une demande de permis d'urbanisme. La Régie des Bâtiments a donc agi en toute illégalité. Un paradoxe puisqu'elle agirait au nom du ministère de la Justice!!!

    coomans vamp.jpgMais qu'attend l'échevin de l'urbanisme, messire Geoffroy CoomanS de Brachène (le sosie de Christofer Lee), pour faire dresser procès-verbal? Mais il est vrai qu'Haren est loin de la Grand-Place et du périmètre UNESCO qui retient toute son attention.

    keel bar.jpg

  • La pils qui se voudrait snob

    verre01 gp.jpg

    On l'a appris début de ce mois, le groupe AB Inbev voudrait changer la forme des verres dans lesquels sont servies ses pils en Belgique.

    verre02.jpgFinis donc les verres à cannelures, place aux verre à pied. Pour le géant louvaniste, ces nouveaux verres permetteront aux consomateurs de mieux apprécier la subtilité des saveurs de leurs bière.

    Pour un zythologue que j'ai rencontré, cet argument ne tient pas: ce n'est pas en modifiant le contenant qu'on améliorera le contenu; les pils industrielles seront toujours des bibines de soif trop vite fabriquées pour avoir des subtilités gustatives.

    verre04.jpgCe serait plutôt un argument marketing destiné à changer l'image du produit. Si en Belgique, la pils est considérée comme une bière populaire, dans d'autres pays, rien que le label "bière belge" en fait un produit de luxe. EN Grande Bretagne la Stella est servie depuis des années dans des verres calice dont la contenance n'est parfois que de 20 voire 15 centilitres.Mais la consomation de pils diminue chaque année en Belgique, et si AB Inbev reste largement dominant au niveau de l'horeca, le groupe louvaniste a vu se développer de nouveaux concurents pour le marché domestique à savoir les marques distributeur telle que la Cara Pils!

    Pour les cafetiers, dont la plupart sonts liés par des contrats contraignants avec la brasserie ou un grossiste intermédiaire et n'auront d'autre choix que de se plier à leur volonté, on craint les frais supplémentaires car il est peu probable que la brasserie offre tous les verres. Sans compter la casse qui sera certainement plus importante avec des verres dont le centre de gravité est plus haut.

    Du coté des consomateur on redoute que ce ne soit qu'un prétexte de plus pour augmenter les prix.

    Mais si la pils change de verre, pensez-vous que Jean-Luc Fonck (STTELLLA) chantera en smocking???

    jlf smoking 600.jpg

    sok.jpg

  • Ils se foutent des harenois!

    conseil com.jpg

    diable rouge ga.jpgLe Collège de la Ville de Bruxelles  a fait un virage à 180* en approuvant finalement le détournement du chemin du Keelbeek. Sa,s ce détournement, le projet de prison avait du plomb dans l'aile.

    Les arguments invoqués par la majorité représentée par l'échevin de l'urbanisme  font état d'un (possible) futur changement de législation qui oterait la main à la Ville de Bruxelles dans ce dossier et l'obtention de compensation pour les harenois.

    Les compensations annoncées sont la rénovation des deux gares  et le maintien d'un espace vert.

    gare01.jpgComment osent-ils mentir aux citoyens de la sorte: toutes les gares de la ligne 36 ont été rénovées suivant le même modèle entre Leuven et Schaerbeek lors de la mise à quatre voies sauf Haren Sud faute de permis d'urbanisme délivré par la Ville!!!

    gare haren sud.jpgLa rénovation de la gare de Haren a fait l'objet d'une demande de permis en aout 2012, donc bien avant que le probl§me du sentier du Keelbeek ne soit révélé.

    On ne peut parler de compensation puisque ces rénovations étaient prévues bien avant la prison

    Quand à maintenir un espace vert, on ne peut pas parler de compensation puisqu'il s'agit du maintien d'une situation existante.

    coomans vamp.jpgContrairement à ce que prétend le très peu noble échevin de l'urbanisme, ils n'ont rien obtenus pour les harenois qui se font un peu plus vampirisé.

    Il est probable que cette attitude du Collège cache un obscur marchandage politicien!

    yvan.jpg

    sport diable roux golf 600.jpg

  • Haren n'est pas à vendre

    eglise bar argent.jpg

    Alors que l'avis de la Commission de Concertation concernant le détournement des sentiers du Keelbeek n'a pas encore été publié, le Collège a inscrit le vote de ce détournement à l'ordre du jour du Conseil Communal de ce 27 juin. Cela a fait réagir le Comité de Haren qui publie une lettre ouverte:

     

    Haren n'est pas à vendre

    Ce lundi 27 juin 2016, le collège de la ville de Bruxelles veut forcer le conseil communal à accepter le projet de mégaprison de Bruxelles. 

    Pour les Harenois cela est incompréhensible et nous ne voulons pas service d'alibi pour faire passer un projet scandaleux.

    Il n'est pas question de monnayer un projet aussi toxique que cette mégaprison de Bruxelles contre des compensations locales et étrangère au projet.

    Que chaque niveau de pouvoir prenne ses décisions en âme et conscience sans faux débats et tractations nuisibles à l'intérêt général.

    Nous ne voulons pas de compensations qui se feraient au prix d'un mauvais projet.

    Nous ne voulons pas de compensations qui se feraient sur le dos de la justice et des conditions de détention.

    Nous ne voulons pas de ce projet pour les nombreuses raisons qui ont été détaillées aux différentes commissions de concertation notamment et nous ne voulons pas être complice de cette imposture en acceptant des compensations.

    Si les pouvoirs publics estiment que l'équilibre de Haren nécessite des investissements, qu'ils prennent leur responsabilité de gestionnaire de la cité et cela ne doit pas être gagné sous la menace.

    Nous ne voulons pas reporter les problèmes ailleurs,

    Nous ne voulons pas de favoritisme,

    Nous ne voulons pas prendre des biens qui devraient être destinés à d'autres,

    Nous voulons de la justice (pas de la vengeance).

    Il n'y a pas de charges d'urbanisme pour un projet d'intérêt collectif, très bien. Il nous faut nous poser deux questions alors :

    • n'y a t il pas assez d'infrastructures d'intérêt collectif à Haren ?

    • Pourquoi le PRAS défini le Keelbeek en zone administrative et industrielle et non zone d'intérêt collectif (si l'argent est à la base des décisions, alors il y a un point important ici ) ?

    Si notre patrimoine et notre santé doivent être sacrifiés pour un projet, que ce projet soit défendu ouvertement et explicitement ! Aujourd'hui nous ne rencontrons que des détracteurs de ce projet, voyez la commission de concertation du 1er juin pour vous en convaincre !

    Nous avons posé ces questions également à  messieurs Rudy Vervoort, Laurent Vrijdags et Koen Geens, ils n'ont pas osé ou pris la peine de répondre.

    • On ne détruit plus aujourd'hui les terres arables

    • On ne détruit pas l'équilibre d'un village

    • On ne mélange pas une prison pour jeune, une prison pour détention préventive (d'arrêt), une institution psychiatrique, une prison ouverte pour femme, une prison de peine... et tout cela concentré et soumis aux nuisances harenoises.

    • On ne rend pas la justice en prison

    • On n'exclus pas les personnes en détention de notre société

    Haren n'est pas à vendre, il n'y a pas de fausses excuses derrière lesquelles se cacher.

    Prenons chacun nos responsabilités et assumons nos choix en toute transparence.

    --

    Le Comité de/van Haren
     

    diables quatre.jpg