Au potager

  • Festival du Chicon

    solid07.jpg

    Quelques images du Festival du Chicon 2016 à Haren captées par HARENtv:

    sok.jpg

  • Chicon, witloof, witluuf...

    parc chicon.jpg

    solid07.jpgA Haren, on a pas de pétrole, mais on a eu de l’or blanc: le chicon!. Longtemps, sa culture a fait la propérité de notre village avant que la STIB ne s’approprie des meilleures terres pour y bâtir son dépôt.
    Ce légume valait bien qu’on lui consacre un festival qui se tiendra ces samedi 19 et dimanche 20 novembre. Au menu: expositions, balades guidées, ateliers, démonstrations, concerts sans oublier les estomacs! Il y aura même une reconstitution d’un vieil estaminet: « Aux Trois Rois »
    Voici un apperçu de ce qui vous est proposé 19 et 20 novembre:


    Samedi 20 novembre:

    • 11:00 - 00:00 au GC DE LINDE, pop up café Aux Trois Rois, bi§res artisanales et plats à base de chicons
    • 11:00 - 18:00 Marchand de chicons « De Schouwer », projection d’un documentaire sur Julien De Pauw, un des derniers cultivateurs de chicons de Haren
    • 11=00 - 18:00 potager de SolidHaren: explication de la culture du chicon d’hier et d’aujourd’hui
    • 11:00 - 18:00 Maison de Quartier: exposition de Marcel Hofmans et atelier pour enfants « Mes légumes de Haren »
    • 11:00 - 17:00 place du village: marché bio avec restauration
    • 20:00 - 22:30 GC DE LINDE: concert


    Dimanche 20 novembre

    • 11:00 - 12:00 Eglise Sainte Elisabeth: concert du groupe Palissandre
    • 12:00 - 18:00 au GC DE LINDE, pop up café Aux Trois Rois, bi§res artisanales et plats à base de chicons
    • 16:00 - 17:00 Centre du village: concert de la fanfare « Chicon Ritmo »


    solid04.jpgWitloof! Harens Goud_Affiche.jpgGC DE LINDE, la Maison de Quartier et l’Eglise Sainte Elisabeth sont situés rue Cortenbach à 1130 Haren
    DE SCHOUWER est situé rue de Flodorp à 1130 Haren
    Le potager de SolidHaren est situé rue du Pré aux Oies (face au 111) à 1130 Haren

    sok.jpg

  • Compost de quartier

    compost02.jpg

    Composter ses déchets organiques peut réduire le volume des sacs blancs de près de 30 %. Mais pour ce faire, il faut disposer d’un peu de place et d’un minimum de technique. C’est pour cela, que des  composts de quartier voient le jour, particulièrement en milieu urbain.


    phil01.jpgL’association SolidHaren (avec le soutien de W.O.R.M.S. asbl et de la Ville de Bruxelles) s’inscrit dans cette mouvance en inaugurant ce samedi 15 octobre un compost de quartier dans les potagers partagés qu’elle gère à la rue du Pré aux Oies.


    L’inauguration aura lieu ce samedi 15 pctobre de 14 à 16 heures rue du Pré aux oies face au numéro 111.


    Ce projet citoyen repose sur l’implication des habitants. Si vous êtes prêts à donner un coup de main ou simplement apporter vos déchets, contactez Philippe: 0477497 132

    sok.jpg

  • Non aux tueurs d'abeilles

    abeille01.jpg

    Bonne nouvelle pour les abeilles, en région bruxelloise tout du moins: le gouvernement bruxellois vient d'interdire l'usage de certains pesticides sur son territoire.

    pesticides03.jpgAprès le glyphosate, l'usage des néonicotinoïdes et le fipronil est en effet interdit dans les 19 communes. Ces substances, qui agissent comme neurotoxiques, sont dites systémiques, c'est à dire qu'une fois pulvérisées, elles se retrouvent dans toutes les parties de la plante, de la racine au fruit et y compris le pollen, le nectar ou les graines.

    Les apiculteurs dénoncent depuis des années l'usage de ces substances qu'ils rendent responsables du déclin de leurs colonies. Et plusieurs études leur donnent raison. Mais ces pesticides s'attaque à tous les insectes butineurs comme les bourdons, les papillons et autres... Or on connait l'importance des butineurs pour l'agriculture car sans eux, ni fruits ni graines.

    pesticides02.jpgMais les études montrent que ces substances agissent aussi sur les organismesz fertilisateurs tels que les lombrics et par le biais de la pyramide alimentaire,, sur les oiseaux, les chauve-souris...

    Ces substance sont donc loin d'être un allié des cultures et leur usage revient à scier la branche sur laquelle on est assis.

    La décision du gouvernement bruxellois est donc sage, souhaitons que les autres régions lui emboitent le pas.

  • Et si on semait?

    potager03.jpg

    Il n'y a pas si longtemps, tous les harenois avaient leur propre potager. Mais avec le temps, la population a changé et bon nombre de ces potagers on été transformés en jardins d'agrément, et on a vu aussi l'apparition à Haren de logements de type appartements donc sans jardin. Et pourtant, la tendance actuelle est de cultiver ses propres légumes.

    cultivons.jpgC'est dans ce cadre que Bruxelles Environnement a lancé sa campagne "Cultivons la Ville" qui se déroulera du 23 avril au premier mai un peu partout en région bruxelloise. L'association SolidHaren y paericipe en vous invitant ce dimanche 24 avril de 14 à 17 heures sur son potager collectif au 82 de la rue du Pré aux Oies.

     

    phil01.jpgUn potager qui pousse aussi les humains : Découvrez les potagers Harenois et l'illustration de différentes problématiques d'accès à la terre.
    Un potager partagé, un potager collectif et différents projets qui nourrissent toutes les questions qui s'y rencontrent.
    Pourquoi Haren est un village et pourquoi le promouvoir ou le vivre dans les potagers.
    Venez avec vos questions et nous vous ferons voyager.

    Un kit de graines sera offert aux visiteurs qui souhaiteraient démarrer leur propre potager.

    potager02.jpg