Vivre à Haren - Page 5

  • Au temps des clochettes blanches

    muguet01.png

    Vous êtes probablement nombreux à avoir respecté la tradition en ce premier mai en offrant des brins de muguet à vos proches. Mais saviez-vous qu'Haren avait compté un producteur de ces petites clochettes blanches porte-bonheur!

    muguet02.JPGIl était situé au Keelbeek entre la ligne 26 et la rue de la Seigneurie. Il ne se contentait pas de fournir les fleuristes ou les associations, il vendait aussi au détail aux harenois qui étaient nombreux à faire la file chaque premier mai pour acheter les précieux brins.

    L'horticulteur "embauchait" toute sa famille pour servir au mieux la clientèle dans sa petite cabane de bois située au fond de son terrain, contre la voie ferrée.

    muguet03.JPGMalheureusement, comme beaucoup, cet agriculteur n'a pas trouvé de successeur lorsque l'heure de la retraite a sonné. Il faut dire que contrairement aux apparences, ce n'est pas une tâche facile que de faire fleurir le muguet juste à temps pour la fête du travail, ni trop tôt, ni trop tard, car cette fleur ne se vend pratiquement qu'un jour par an. La floraison dépend des conditions climatiques qui sont différentes d'une année sur l'autre. Toute l'expérience et le savoir-faire de l'horticulteur sont nécessaire pour savoir quand il faut protéger les plants contre le froid ou le contraire.

    Le terrain, à présent à l'abandon, la nature reprend ses droits, effaçant petit à petit les traces de l'activité passée. Il m'a presque fallut une machette pour rejoindre la petite cabane de bois, que des vandales ont incendiée.

    Souhaitons qu'aucun promoteur ne s'empresse de détruire ce petit coin de nature retrouvée.

    muguet04.JPG

    sok.jpg

  • Terres des Villes

    terres01.jpg

    Bruxelles se voudrait une capitale verte, et il est vrai qu'elle a un passé d'agriculture urbaine. Las, malgré de belles paroles, les politiciens agissent à l'encontre de la ruralité urbaine.

    chicon harenberg.jpgDes chercheurs de l'ULB et de la faculté Saint-Louis ont mené une étude sérieuse sur la place de l'agriculture dans notre milieu urbain. Cela a débouché sur un livre dont deux chapitres parlent plus précisément de Haren.

    Voici comment ils présentent leur ouvrage:

    " Depuis quelques années, on voit surgir dans les villes des expériences qui renouvellent sur des modes collectifs la tradition des anciens potagers urbains. En se glissant dans les interstices de la ville, sur des terrains oubliés, dans l’angle mort de barres d’immeubles ou sur les toits des bâtiments, elles interrompent « le long orphelinat » des bâtiments sans âme dont la fureur immobilière a le secret. À partir de Bruxelles, où existait une tradition de maraîchage spécialisé et de jardins ouvriers, l’ouvrage retrace l’histoire de la ville nourricière et des combats qu’elle suppose, et témoigne des expériences nouvelles, quelquefois victorieuses du béton, le temps de reprendre son souffle et sa bêche."

    Ce livre sera disponible dans toutes les bonnes librairies dés le 23 avril au prix de 25 €

    sok.jpg

  • Taxe contre pollueurs

    dépots02.jpg

    Bruxelles n'a pas la réputation d'être une ville particulièrement propre, en cause, principalement les incivilités de quelques-uns.

    Au fil des années les moyens pour lutter contre cette situation se sont multipliés. 2017 n’a pas fait exception et l’Échevine de la Propreté publique, a décidé une fois encore d’augmenter l’arsenal à disposition du Service Propreté publique pour verbaliser ceux qui salissent la Ville.


    sacs 4.jpgDans un premier temps, le montant des taxes a été sensiblement augmenté. Les sacs poubelles sortis en dehors des heures sont désormais taxés à hauteur de 100€ contre 50€ auparavant. Les sacs poubelles non conformes (sacs noirs, sacs réutilisables…) et donc non collectés par l’Agence régionale Bruxelles-Propreté sont quant à eux verbalisés 150€. Le montant pour les déjections canines a aussi doublé passant de 50€ à 100€.


    Ces montants se veulent dissuasifs et pour chaque incivilité, l’Échevine s’est assurée qu’une solution soit offerte aux citoyens. « Les sacs poubelles sont collectés deux fois par semaine, la ville dispose de plus de 4000 corbeilles publiques, des collectes d’encombrants sont organisées trois fois par an, un vaste réseau de canisites est déployé sur le territoire communal. Tous les moyens sont mis en oeuvre pour respecter la propreté de notre ville ».


    sacs02.pngPour appliquer cette nouvelle tarification, la ville de Bruxelles a augmenté son contingent d’agents verbalisateurs. Aujourd’hui, ce sont quelque 60 agents contre 35 auparavant qui, en plus de leur mission quotidienne, ont la possibilité d’établir des taxes. Courant 2017, six agents ont été engagés avec pour seule mission la verbalisation des personnes inciviques et en particulier la répression des dépôts clandestins. « En seulement trois mois, on constate un accroissement de 7% de contrevenants verbalisés grâce au travail de ces nouveaux agents » ajoute l’Échevine.


    Sur l’année 2017, ce sont près de 5.000 taxes qui ont été dressées soit près de 13 taxes par jour. « Les sacs poubelles sortis en dehors des heures (2.996) et les dépôts clandestins (973) représentent les incivilités les plus souvent verbalisées et sont celles dont l’impact est le plus grand sur la qualité de vie des Bruxellois »

    dépots01.JPG

    sok.jpg

    an
  • Tous les chemins mènent à Haren

    sentiers.jpg

    Dans le but d’actualiser l’atlas des chemins et sentiers vicinaux, le Département Urbanisme de la Ville vient de finaliser l’inventaire des chemins et sentiers de Haren.

    En plus de constituer une nécessité pour protéger les chemins et sentiers existants, la mise à jour et la numérisation de cet Atlas qui a force de référence légale, sont un bon moyen de faire le point sur l’état du réseau des chemins et sentiers à Haren.

    Cette vue globale permettra de localiser les lieux où des interventions sont à prévoir dans le but de compléter et d’améliorer la qualité du réseau en vue de réaliser un maillage complet et cohérent de mobilité douce à l’échelle de Haren ainsi que vers les quartiers avoisinants.

    Afin d’arriver à un tel objectif, la Ville a besoin de vous ! En effet, qui est le plus à même de témoigner et de rendre compte de la situation existante si ce n’est les usagers de ces chemins et sentiers ?

    Ainsi, si vous pensez que les chemins et sentiers de Haren sont un patrimoine utile et important. Qu’il faut les préserver et les valoriser. Qu’il est nécessaire de réaliser un réseau de cheminements dense et adapté à tous les usagers.

    Cet atelier se tiendra le jeudi 22 mars entre 19 heures 30 et 21 heures 30 à l'école Harenheide, rue de Verdun, 381

    Vous pouvez télécharger la carte des sentiers (en PDF) en cliquant sur le lien suivant: Chemins_de_Haren_A1leg.pdf

    sok.jpg

  • Aidez à financer les actions en justice

    action justice.jpg

    Plusieurs recours ont été introduit contre le projet de mega prison qui va enfermer un peu plus Haren et lui ôter 18 hectares de zone verte, même si celle-ci n'est pas reconnue comme telle par les autorités.

    Mais ces recours ne sont pas gratuits, aussi, un appel est lancé auprès du public pour aider à financer ces recours.

    Vous pouvez faire parvenir vos dons, aussi modestes soient-ils sur le compte:

    Keelbeek en Justice

    BE 35-973140960-737

    avec comme communication: don recours contre prison

    www.harenobservatory.net

    sok.jpg

  • Baroud d'honneur

    hiver01.jpg

    Il nous avait gratifié d'un mois de février ensoleillé mais particulièrement froid, et comme pour saluer son départ avant le retour de températures plus clémentes, voici que le bonhomme hiver nous envoie (enfin) un peu de neige!

    hiver02.jpgMais sur Bruxelles, il a choisi de le faire à l'heure de pointe, ce qui n'a pas été sans conséquences pour les navetteurs, quel que soit leur mode de transport; il y a même eu 130 vols annulés à Zaventem!

    A Haren, comme j'ai pu le constater, l'épandage des rues principales comme la rue de Verdun a eu lieu très tôt (parfois même avec deux passages) contrairement aux rues secondaires dont certaines n§ont été traitées qu'après 20 heures.

    Enfin, autre conséquence des conditions climatiques, le concert prévu ce vendredi soir au Toogenblik a été annulé!

    sok.jpg

  • Ou est l'Etat de droit?

    keelbeek pont bar.jpg

    C’est parti. Les premiers arbres ont été coupés, le terrain du Keelbeek est à nouveau surveillé et ce alors que l’ensemble des recours lancés par des citoyens ne sont pas encore épuisés.

    Cela n’est pas sans rappeler les événements de septembre 2015 durant lesquels la police dégagea manu militari les occupants du site au moment où était plaidée la cause de celui-ci devant le tribunal qui déclara quelques jours plus tard l’action de la police illégale.

    On pourrait être confronté cette fois encore au même cas de figure, l’état n’ayant pas laissé le temps à la justice de trancher. La politique du fait accompli se substituant à la loi du plus fort, cela semble devenir une habitude.

    Mais ce ne sont pas là les seules errances d’un gouvernement qui semble se préoccuper davantage de quelques intérêts financiers plutôt que des avis non seulement des Harenois mais aussi d’une grande part du corps de la magistrature, des experts en matière carcérale et même d’une partie de la police.

    cafasso01.jpgAinsi, sur le panneau d’avis de début des travaux figure le nom de Cafasso NV , un consortium dont les statuts n’ont toujours pas été rendus publics.

    Un marché public a donc déjà été octroyé à une personne juridique inconnue.

    Mais cela ne s’arrête pas là, le contrat lui non plus et malgré les nombreuses requêtes de certains parlementaires est non publié.

    Le gouvernement s’engage donc dans des travaux dont personne ne peut déterminer le montant et ce malgré les mises en garde de la Cour des Comptes.

    Ce que l’on sait par contre, c’est que ces travaux seront menés sous un montage appelé partenariat public privé (PPP) qui permet au consortium d’engranger les bénéfices de la « location » de la prison à l’état laissant à ce dernier une grande partie des risques. Une nouvelle socialisation des pertes et privatisations des profits mais cela devient habituel.

    Ces contrats ont montré leur nuisance. Leur coût est bien souvent trois fois supérieur à celui d’un investissement direct réalisé par une entité publique. En ces périodes de restrictions budgétaires, on aurait pu espérer que l’état gère en bon père de famille. Ce ne sera pas le cas.

    De nombreuses personnalités politiques dans d’autres pays européens ont pourtant déjà à ce propos tiré la sonnette d’alarme ainsi que la Cour des Comptes de notre pays qui met en garde contre l’utilisation de ce mécanisme. Mais de ces avis autorisés l’état belge à nouveau ne tient pas compte.

    Pire le gouvernement a été jusqu’à interdire un audit de cette technique de financement.

    Au sein de ce consortium, outre la société de construction basée à Gand : Denys, se profilent des groupes financiers puissants comme la BNP Paribas Fortis et l’australien Macquarie Group spécialisé en financement d’infrastructures.

    Leur modèle économique est bien rodé et inspiré de ce qui se passe depuis des décennies aux Etats Unis. Ils s’assurent d’obtenir une garantie de payement pour l’ensemble des cellules qu’elles soient occupées ou non, poussant ainsi à la maximisation de la taille de la prison et à l’ « optimisation » de son taux d’occupation. Alors que tous les experts en matière carcérale s’accordent à dire que la taille optimale d’une prison est de 300-400 occupants, c’est bien d’une maxi prison dont on parle à Haren qui comprendra 1.190 cellules.

    Le but, on l’aura compris, n’est pas de doter la Belgique d’une nouvelle prison, alors que dans le même temps de nombreux états européens ferment certaines d’entre elles comme aux Pays Bas ou en Suède, ni même de renouveler le parc de celles-ci, la prison de Saint Gilles pouvant être rénovée à bien moindre coût mais d’offrir un cadeau à des intérêts financiers avec, comme on peut l’imaginer, si l’on se réfère aux trop nombreuses affaires Publifin, Orès, le Samu social,…, Gial quelques retours sur compromission pour certaines personnalités politiques.

    Des citoyens attentifs, des riverains, des associations plaident depuis longtemps pour que ce projet qui ne peut être compris que comme un projet financier, soit reconsidéré.

    Outre les recours pendants devant les autorités belges, ils sont contraints également de s'adresser aux instances européennes afin de de mettre en avant le déni de démocratie d’un état qui se prévaut d’être légitime.

     

    Signataires :

    François Licoppe, Elisabeth Grimmer, Isabelle Hochart, Jean Baptiste Godinot, Laurent Moulin, Bibiane Bolle, Daphnis Bockstael, jérôme Pelenc, Valentine Julien, Ana Navarro, Aya Tanaka, Guilmain Stéphanie, Fabienne Vandereyken

    Comité de Haren, Observatoire international des Prisons - section belge, La Ligue des Droits de l'Homme, Respire ASBL, SolidHaren ASBL

    cafasso02.jpg

    sok.jpg

  • Etes-vous aware?

    jcvd01.jpg

    Si toi aussi tu veux rencontrer un grand philosophe, tu auras peut-être cette chance dans les prochaines semaines.

    jcvd02.jpgNotre JCVD (Jean-Claude Van Damme) national devrais en effet dans les prochaines semaines venir tourner quelques scènes d'un film dans la commune voisine d'Evere (peut-être rendra-t-il même visite au Décathlon et au Quick de Haren et non pas d'Evere!).

    Les dates et localisations exactes sont encore tenues secrètes.

    Entre Hollywood et Evere un grand écart pour cet éminent penseur? Pas tant que cela puisqu'il est né à Berchem Sainte Agathe en ... 1960 (est-il toujours aussi souple à 58 ans?).

    Et n'oubliez pas une de ces célèbres citations:

    "Quand j'étais jeune, j'étais très con. Je suis resté très jeune!"

    sok.jpg

  • Ca va roller

    skate.jpg

    Rollers, skate board et trotinettes, cette info vous concerne. Il y a quelques mois, le roller park géré par l'a.s.b.l. Planet Park à Anderlecht devait fermer ses portes. Mais les responsables n'ont pas baissé les bras et ont activement cherché un nouveau lieu qui pourrait répondre à la demande. Et c'est à Haren qu'il l'ont trouvé, plus précisément au 1385 de la chaussée de Haecht.

    Le secret a été gardé jusqu'à la veille de l'ouverture ce samedi 3 février. Si la superficie est plus ou moins la même qu'à Anderlecht, le plafond culmine ici à 10 mètres contre 6 dans l'espace précédent ce qui rend le lieu encore plus impressionnant.

    Je ne manquerai pas de faire une visite de ce nouvel espace pour vous en rendre compte, mais je ne crois pas que je me risquerai sur des rollers ou un skate.

    sok.jpg

  • Manneken Pis en deuil

    toots manneken.jpg

    Vous l'ignoriez peut-être, mais celui qui était l'habilleur officiel de Manneken Pis résidait à Haren (Harenberg). Je dois malheureusement parler de lui au passé car ce 2 février Jacky Stroobants nous a quitté à l'âge de 75 ans.

    Pour ceux qui voudraient lui rendre hommage, la messe de funéraille aura lieu ce samedi 10 février à 10 heures en l'église Sainte-Elisabeth. Les cendres trouveront ensuite leur place dans le columbarium du cimetière de Haren.

    sok.jpg