Vivre à Haren - Page 4

  • Paraboles illégales

    parabole05.jpg

    D'aucuns l'ignorent, mais en région bruxelloise, les antennes paraboliques visibles depuis la rue sont interdites!

    Le Règlement Régional d’Urbanisme (RRU) interdit le placement d’antennes paraboliques en façade à rue et exige qu’elles soient placées de façon à nuire le moins possible à l’esthétique de la construction.
    Faut-il un permis d’urbanisme ?
    OUI,
    un permis est toujours requis si :
    • l’antenne est visible depuis l’espace public ;
    • elle est située à moins de 10 mètres d’un bien classé ou inscrit sur la liste de sauvegarde ;
    • son placement déroge à un RU, un PPAS ou un PL
    uparabole02.jpg  Une dispense de permis est possible pour
    le placement d’antennes paraboliques ou assimilées destinées à la réception d’émissions de télévision et à usage privé, et qui, de façon cumulative :
    • ont la même couleur que le toit ou la façade, ou sont transparentes ;
    •   ont une superficie inférieure ou égale à 40 dm2
    • ATTENTION :
    Le permis d’urbanisme pour le placement d’une antenne parabolique est délivré pour une durée déterminée de maximum 9 ans. A son expiration, un nouveau permis devra être demandé.
     
    Le placement d’une antenne parabolique sans permis, alors que celui-ci est requis, constitue une infraction urbanistique. La commune est habilitée à dresser un procès-verbal d’infraction avec pour conséquence des sanctions pénales ou des amendes administratives.
     La commune invite le contrevenant à régulariser la situation, soit par une remise en état des    lieux, soit par l’obtention d’un permis d’urbanisme.
    De plus, en cas d’absence de permis ou d’expiration de sa validité, le demandeur qui n’aurait pas remis les lieux dans leur état initial est tenu de le faire sur simple réquisition du Collège des Bourgmestre et Echevins ou du fonctionnaire délégué et ce, en vertu de l’article 305 du CoBAT (Code Bruxellois de l’Aménagement du Territoire).
    Cette législation prévoit notamment qu’en cas de carence du demandeur, le Collège des Bourgmestre et Echevins ou le fonctionnaire délégué peut pourvoir d’office à l’exécution des travaux à charge du défaillant.
     
    Malheureusement, si le précédent échevin de l'urbanisme semblait très attentif à la question, on en est loin avec l'échevin actuel, qui, s'il est très attentif à ce qui se fait dans le périmètre UNESCO autour de la Grand-Place, semble se foutre complètement de ce qui se passe à Haren!

    parabole01.jpg

    sok.jpg

  • Nouvelles adresses

    arobase.jpg

    C'est la rentrée et il y a de nouvelles adresses pour contacter HARENtv.

    lgh08.jpgPar mail l'adresse générale est: info@harentv.net

     

     

    harboutphot.jpgPour commander à la boutique: boutique@harentv.net

     

     

    banner har en toile.jpgPour le Ciné-Club HAR en Toile: harentoile@harentv.net

     

     

    Si vous préférez le téléphone: 0486 22 44 41

    Un nouveau site web verra le jour dans le courant du mois de septembre

    sok.jpg

  • De nationale en nationale

    esso01.jpg

    texaco01.jpgQuel est à votre avis le point commun entre Martelange et Haren? Les deux entités sont traversées par une route nationale; la N4 pour Martelange, et la N21 (chaussée de Haecht) pour Haren. Et sur ces routes on trouve une concentration de stations service!

    Q801.jpgtotal01.jpgSur les 2,7km de chaussée de Haecht qui traversent Haren, on compte à l'heure actuelle pas moins de 6 stations services, la plupart du temps accolées à un "shop". Mais la comparaison avec Martelange s'arrête là. Car si dans la localité belgo-luxembourgeoise les prix des carburants et dans les boutiques (surtout pour le tabac et les alcools) sont très intéressants, on en est loin pour ce qui concerne les stations harenoises.

    maes01.jpglukoil01.jpgSi il y a une telle concentration de pompes à essence sur la chaussée de Haecht, c'est surtout à destination des navetteurs, l'implantation de tels établissements étant devenu quasi impossible en ville.

    Espérons que pour la tranquillité de notre village, après la bétonisation de la rue du Pré aux Oies voulue par l'échevine Els Ampe, cette rue qui pourra alors servir d'itinéraire bis à la chaussée de Haecht toujours plus encombrée, ne verra pas l'implantation de nouvelles stations service!

    sok.jpg

  • Le mal aimé

    yvan.jpg

    Il y a une semaine, je vous parlais d'une pétition qui s'opposait à la réalisation d'un buste de notre ex-bourgmestre, Yvan Mayeur (relire l'article en cliquant ici).

    A l'époque, ladite pétition recueillait 2750 soutiens. Au moment ou j'écris ces lignes, le nombre de soutiens atteint presque les 15000, 14632 pour être exact. Si on met ce chiffre en rapport avec le nombre de voix de préférences qu'a obtenu Yvan Mayeur en 2012, soit 2662, on obtient un ratio de pratiquement 1 à 6 contre lui! De quoi ébranler son ego.

    A propos, j'entends régulièrement ou je lis sur les réseaux sociaux que Mayeur n'avait aucune légitimité pour exercer le maïorat puisque qu'il n'avait pas été élu. Oui il l'a bien été, même si il n'est pas le champion des voix de préférence. Beaucoup semblent confondre le système électoral en vigueur en région bruxelloise ou c'est la majorité qui choisi le Bourgmestre (généralement au sein du parti qui a le plus d'élus) et le système pratiqué en région wallonne ou c'est l'élu qui obtient le plus de voix de préférence qui est d'office désigné Bourgmestre, même s'il ne fait pas partie de la majorité.

    Pour voir la pétition, cliquez ici

    calimayeur injuste buste.jpg

    sok.jpg

  • Journal d'une Wattwoman

    tr05ab.jpg

    Passer d'animatrice culturelle à conductrice de tram, c'est ce qu'a osé faire Malvina à l'âge de 35 ans! Un grand écart professionnel qu'elle raconte dans un blog.

    trame10b.jpegtrame10a.jpegCe blog, elle lui donne la forme d'un carnet de voyage, ou d'un journal, griffonnant sur les pages d'un cahier au feutre ou au crayon, agrémentant ses textes de dessins faussement naïfs.

    Elle conte son quotidien, dresse un portrait tout en nuances de ses collègues ou des usagers et toujours avec humour et autodérision.

    Je vous engage à passer un bon moment à la lecture de ce blog, qui, peut être vous fera voir les conducteurs de tram (elle préfère se dire pilote de tram) ou les chauffeurs de bus sous un autre jour...

    Retrouvez son blog en cliquant sur ce lien:

    https://trameblog.wordpress.com

    sok.jpg

  • Cours d'autodéfense à Haren

    krav05 b.jpg

    Face au sentiment d'insécurité, certains d'entre vous envisagent peut-être de suivre des cours d'autodéfense. Dès ce mois de septembre, il sera possible de suivre des cours de krav maga à Haren.

    krav07 b.jpgLe krav-maga est une méthode d'autodéfense d'origine israélo-tchécoslovaque combinant des techniques provenant de la boxe, du muay-thaï, du judo, du ju-jitsu et de la lutte. Cette méthode est maintenant une base de l'armée et des services spéciaux israéliens pour se défendre au corps à corps face aux assaillants. La méthode est utilisée par de nombreux services de police et forces militaires dans le monde tels qu'aux États-Unis le FBI, la DEA, les marines, en France le GIGM, le RAID, la Légion étrangère et au Royaume-Uni les SAS.

    krav06 b.jpgLes cours s'adresseront tant aux adultes qu'aux enfants et adolescents et seront donnés par des instructeurs diplômés et reconnus par la fédération belge de krav maga.

    Ils seront donnés à la

    salle "In De Poort", rue de Verdun, 344 à 1130 Haren

    • Pour les adultes: à partir du 4 septembre, les lundi et mercredi de 18h30 à 20h
    • Pour les enfants (5 à 9 ans): à partir du 6 septembre, le mercredi de13h15 à 14h15
    • Pour les adolescents (10 à 15 ans) à partir du 6 septembre, le mercredi de 14h15 à 15h15

    Pour des infos complémentaires, consultez le site:

    www.ikmkravmagaharen.be

    mail: haren@ikmkravmaga.be

    sok.jpg

  • Le plastique, c'est fini

    sac02.JPG

    Dès le premier septembre, dans toute la Région Bruxelloise, les commerçants ne pourront plus donner des sacs de caisse en plastique à usage unique.

    sac01.JPGCela concerne tous les sacs de caisse en plastique à usage unique de moins de 50 microns d’épaisseur, destinés à transporter des marchandises achetées dans un commerce*. L’interdiction implique tous les commerçants de la capitale : épiceries, night-shops, alimentation générale, grandes surfaces, échoppes de marchés, plats à emporter, boucheries, poissonneries etc. A Haren cela concerne aussi bien l'épicerie, la boulangerie mais aussi la friterie.

    Cette interdiction (qui découle d’une directive européenne) permettra de réduire vos déchets et de mieux protéger votre environnement. En plus des ressources naturelles et de l’énergie nécessaires à la production de ces sacs peu résistants, ceux-ci terminent souvent leur vie dans la poubelle puis dans les incinérateurs, polluant l’air que nous respirons. Ou bien dans les rues de la ville, dans la nature et les océans. Pire encore : dans les estomacs d’animaux marins et dans nos assiettes...

    sac03.JPGSoit les commerçant s'adaptent et vous propose des sacs en papier ou des sacs en plastique réutilisable (payants), soit vous prévoyez votre propre sac.

    Les plus jeunes ne s'en souviennent pas, mais la généralisation des sacs en plastique a été initiée dans les années 1970 par les grandes surfaces, les petits commerçants n'ont fait que suivre le mouvement. Auparavant, chacun avait son propre sac ou le commerçant proposait des sacs en papier. J'ai même vu des poissonniers emballer le poisson dans du papier journal...

    A noter que dès 2018, tous les sacs en plastique seront interdits, cela concernera alors aussi les sacs des rayons des fruits et légumes en vrac pas plus uniquement ceux donnés à la caisse. Alors, à vos cabas.

    sok.jpg

  • Un pont, ça s'entretient

    buda pont htv01.jpg

    Si vous aviez envisagé d'emprunter le pont de Buda ces deux prochains week-end, que ce soit par la route ou sur l'eau, il va falloir revoir vos plans.

    buda pont htv02.jpgEn effet, le Port de Bruxelles nous annonce que des travaux d'entretien seront effectués au pont de Buda pendant la seconde moitié du mois d'août. Il s'agit notamment de remplacer les câbles de levage. Les travaux seront réalisés en deux phases et demanderont l'arrêt de l'activité du pont pendant plusieurs jours.

    La première phase comprendra quatre jours de travail consécutifs, du samedi 12 août à 06h00 au mercredi 16 août à 06h00.

    La deuxième phase comprendra trois jours de travail consécutifs, du vendredi 18 août à 06h00 au lundi 21 août à 06h00.

    waterbus.JPGLe Waterbus ne circulera donc pas sur l'ensemble de son trajet à ces dates, et seules des excursions courtes seront assurées. Pour plus de détails, vous pour consulter le site de BRUSSELS BY WATER

    www.brusselsbywater.be

    buda pont htv03.jpg

    sok.jpg

     

  • Si la glace de l'Antarctique fondait, que deviendrait Haren?

    iceberg.jpg

    Les changements climatiques dus aux activités humaines ne peuvent plus être niés. Récemment, un immense iceberg de 5000 kilomètres carrés s'est détaché de l'Antarctique. Si celui-ci ne devrait pas faire monter le niveau des eaux marines, il servait de "bouchon" à plusieurs glaciers qui eux sont susceptibles de causer une montée du niveau des mers.

    Que deviendrait Haren en cas de montée des eaux? Voici une simulation qui vous en donne une idée.

    En cas de montée des eaux de 7 mètres, le Danmark, les Pays-Bas et la Flandre seraient déjà pratiquement rayés de la carte. Pas étonnant qu'un riche ostendais investisse massivement à Durbuy. Mais en dehors de la vallée de la Senne, Haren serait encore épargné.

    montée 7m.jpg

    En cas de montée de 13 mètres, les abords du canal et le site d'Infrabel seraient partiellement atteints.

    montée 13m.jpg

    A 20 mètres, on peut commencer à parler de Haren-plage...

    montée 20m b.jpg

    A 50 mètres, on parlera de Haren comme de l'Atlantide, une cité ensevelie sous les eaux.

    montée 50m.jpg

    Certes les plus pessimistes ne prévoient pas ce scénario avant 2500, il faudrait en effet que l'ensemble des glaciers de l'Antarctique fondent pour arriver à cette situation. Mais il serait peut-être temps de s'en préoccuper et de prendre des mesures tant au niveau politique que de simple citoyen.

    sok.jpg

  • Retour aux sources pour le canal

    canal eau.jpg

    Percé en 1561, le canal a durant des siècles été la voie d'approvisionnement de Bruxelles. C'est d'ailleurs la volonté d'expansion du port de la capitale qui a motivé l'annexion de Haren par la Ville de Bruxelles en 1921.

    canal peniche.jpgMais au XIX siècle, le chemin de fer, puis au XX siècle le transport routier a considérablement diminué son activité. Certes, des péniches apportent encore matériaux de construction, carburant ou évacuent des déchets, en dehors du blé pour les Meuneries Bruxelloises, le canal ne voit plus de transport de denrées alimentaires.

    canal container.jpgCela pourrait changer: le plus important importateur de fruits et légumes, l'entreprise De Witte, lassée par les embouteillages autour d'Anvers et à Bruxelles qui rognent sa rentabilité, compte remettre le transport fluvial à l'honneur. Ainsi, un premier container d'"ananas en provenance du Costa Rica sera acheminé par voie d'eau depuis Anvers jusqu'au port de Bruxelles. Souhaitont que l'expérience se poursuivra et sera suivie par d'autres, histoire de décongestionner Bruxelles qui est une des villes les plus embouteillée d'Europe.

    Reste au gouvernement régional d'investir dans un vrai service de navette fluviales pour passagers avec une fréquence et une vitesse commerciale qui le rende enfin attractif, car la formule actuelle du Waterbus est juste une attraction touristique.

    sok.jpg