Entreprises - Page 3

  • Haute chocolaterie

    marcolini chocolat.jpgSi Paris est la capitale de la haute couture, pour le chocolat, c'est à n'en point douter Bruxelles qui tient ce rôle. Et Haren n'est pas en reste puisqu'un des plus prestigieux chocolatiers a installé ses ateliers rue du Bassin Collecteur. Pierre Marcolini est un des derniers chocolatiers a produire son chocolat de A à Z, en partant des fèves de cacao, qu'il sélectionne lui-même dans des plantations du Monde entier.

    Le choix de Haren pour y fabriquer ses chocolats n'est pas innocent; avec 24 boutiques dans le Monde (Paris, Londres, Tokyo, Taïwan, Koweit...) l'exportation constitue une part importante de son chiffre d'affaire (32 millions €) aussi, la proximité du ring et l'accès direct à Brucargo via la chaussée de Haecht constitue pour lui un atout.

    marcolini.jpgPour se développer, Pierre Marcolini vient de procéder à une augmentation de capital de 15 millions €. C'est un groupe britannique qui a apporté les fonds en prenant une participation minoritaire dans la société.

    A terme, les ateliers de Haren devraient s'agrandir de 1000 mètres carré et 50 personnes supplémentaires devraient être embauchées dans les cinq ans.

    Pierre Marcolini tient à son ancrage belge, car si le coût de la main-d'oeuvre y  est élevé, celle-ci est de qualité. Il souligne en outre que la plupart des membres de son personnel sont formés dans son entreprise et que pour lui, tout entrepreneur a aussi un rôle sociétal à remplir.

    marcolini atelier.jpg

  • Haren Midi

    baraque1actu.jpgCe samedi 13 juillet débutera la traditionnelle Foire du Midi. Mais saviez-vous que le président des forains bruxellois était... harenois?

    patrick1.jpgEn effet, lorsqu'il n'est pas sur les champs de foire, Patrick De Corte revient à sa "base" située rue de Verdun.

    familledecorte.jpgCela fait déjà cinq générations que sa famille propose sur les kermesses et les foires des crèpes, des beignets des gaufres de Bruxelles, des frites (cuites à la graisse de boeuf comme il se doit) sans oublier les incontournables Smoutebollen (croustillons). On peut dire qu'il est tombé dedans tout petit.

    Si vous voulez déguster ses produits sur la Foire du Midi, vous le trouverez près de la Porte de Hal, entre la rue des Floristes et la rue des Tanneurs.

     

    princephilippe1.jpg

    En compagnie de nos futurs souverains

  • U.P.L.

    upl01.jpgLes UPL, ou Usines Peters Lacroix, pour les plus jeunes cela ne dit pas grand chose; mais pour les plus anciens, c'était une véritable institution à Haren. C'était en effet la plus grande usine de papiers peints au Monde. Implantée dans le bas de Haren, entre le chemin de fer et sa gare de formation, la rue du Pré aux Oies, la rue du Dobbellenberg et la rue de Verdun.

    C'est en 1850 que cette usine fut fondée, mais c'est surtout après la première guerre mondiale qu'elle connut un développement fulgurant et particulièrement dans les années 30. Comme souvent dans ces années là, les patrons étaient très parternalistes avec leurs employés et s'occupaient de leurs loisirs. C'est ainsi que l'usine disposait de sa propre équipe de football et même de son propre terrain (mieux entretenu que celui de la ville à l'époque).

    La plupart des employés et ouvriers n'étaient pas issus de Haren (les habitants sont restés longtemps des agriculteurs), aussi arrivaient-ils par les différentes gares à Haren. Cela, au dire des "anciens", produisait un défilé, matin et soir dans les rues de Haren entre les gares et les usines. Mais, après une journée de travail, un ouvrier a soif... Ainsi, rien qu'entre la gare de Haren-Sud et le centre du village (350 mètres), on a compté à la belle époque jusqu'à 13 débits de boissons!!!

    upl02.jpgEntre 1921 et 1924 certains papiers peints portent la signature: "Emair" ; c'est en fait la transcription phonétique des initiales M.R. pour Magritte René. En effet, le maître du surréalisme belge a dessiné à Haren des motifs de papiers peints en compagnie du peintre Victor Servranckx.

    En 1976, la société est condamnée à une lourde amende par la commission européenne pour entente illicite, et en 1979, elle ferme définitivement ses portes.

    Son terrain de football a été remplacé par l'entrepot d'un distributeur de livres le reste du site est occupés par diverses entreprises dans le domaine du transport, de la fourniture à l'horeca...

    upl03.jpg

  • Le métro à Haren?

    métro.jpgNon, cette photo n'est pas un montage, il y a quelques temps encore, une rame de métro faisait des essais sur une ligne aménagée à cet effet sur le site de Haren. Mais un vent favorable à porté à notre connaissance certains projets que la STIB aurait décidés pour son dépôt harenois.

    Ainsi, elle projetterait d'y amener le métro, non pas pour désservir notre village, mais bien pour y remiser et entretenir les rames. Elle utiliserait un tracé suivant la ligne 26.

    Autre projet: agrandir le dépôt pour accueillir davantage de bus et en plus, dans le cadre d'un partenariat public-privé, la firme Van Hool installerait des ateliers d'entretien sur le site. Pour se faire, la STIB aurait besoin des terrains situés au nord de ses installations actuelles, à savoir le terrain d'entrainement de la brigade canine (qui devrait déménager rue du Biplan), et ce qui est encore un champs de céréales et qui borde le chemin reliant les deux gares Haren.

    PICT0402.JPGTout ceci risque encore d'augmenter le trafic sur une chaussée de Haacht déjà saturée, et pour laquelle on prévoit une augmentation de 30 % avec le nouveau siège de l'OTAN (sans compter le futur Décathlon et la future prison!).

    Tout ceci, sans qu'il soit prévu d'améliorer l'offre de transport en commun pour les habitants de Haren.

    De plus je vous rappelle, que si notre village abrite le plus grand dépôt de la STIB, il n'y a aucun point de prévente de billets, ce qui oblige les harenois à l'acheter dans le bus en payant un supplément; ce qui est ressenti, à juste titre, comme un véritable racket, ou du moins une discrimination inqualifiable de la part de ce qui se voudrait un service public!

     

    PICT0405.JPG

     

     

  • A la portée de tous

    marcolini atelier.jpgBeaucoup de harenois l'ignorent, mais un des plus prestigieux chocolatiers belges, fabrique ses chocolats dans notre village.

    Il s'agit de Pierre Marcolini qui a installé ses ateliers rue du Bassin Collecteur il y a quelques années déjà. C'est aussi un des derniers artisans qui élabore ses produits de A à Z, en partant de la fève jusqu'au produit fini. Toutes ses opérations sont réalisées à Haren! Pierre Marcolini choisit lui-même ses fèves de cacao directement chez les producteurs et cela lui permet de proposer des chocolats que l'on pourrait qualifier de "Grands Crus".

    marcolini chocolat.jpgCela se traduit évidemment dans le prix auxquels ces produits sont proposés, tant en Belgique, que dans ses boutiques de Paris, Londres, Tokyo, au Koweit ou à Taïwan (l'implantation des ateliers à Haren a probablement été choisie pour sa proximité avec l'aéroport).

     

    Mais bonne nouvelle pour les amateurs de chocolat, le groupe Delhaize a passé un accord avec le chocolatier pour fabriquer des bonbons chocolatés à prix... abordable.

    Et ce sera fabriqué dans les ateliers de Haren avec les mêmes exigences de qualité qui ont fait la réputation de Pierre Marcolini:

    marcolini.jpg"En tant que créateur pour Delhaize j’ai voulu recréer dans les sphères les sensations des bonbons chocolatés de notre enfance et ainsi partager ma passion du goût avec un plus large public."

    Parmi les propositions : des sphères de chocolat au lait au caramel beurre salé, des sphères de chocolat au lait garnies de crème caramel à la fleur de sel et de véritable vanille fraîche de Madagascar.

     Prix par boite (20 pièces, 120 gr) 4€99

    Il faudra patienter jusqu'au 3 décembre pour voir apparaître ces boîtes dans les magasins à l'enseigne du Lion!

    marcolini bonbons.jpg

  • Les essais vont bon train!

    desiro.jpgCertains d'entre vous auront certainement remarqué que depuis quelques jours, des trains passent régulièrement sur le nouveau viaduc "Diabolo", et notamment, des nouvelles automotrices "Désiro" (qui équiperont le futur RER). Pourtant, la mise en service commercial de cette nouvelle ligne n'est prévue que pour le 10 juin.

    En fait, Infrabel et laSNCB procèdent aux derniers essais qui concluront ce chantier pharaonique (un de plus pour Haren). Si les harenois subiront les nuisances de cette nouvelle ligne, ils n'en tireront pour autant aucun avantage.

    Travaux diabolo.jpgNéanmoins, certains seront peut-être curieux de découvrir en détail ce projet. C'est ce que propose Infrabel lors d'une journée de découverte festive le 9 juin:

    Le Diabolo, c’est la liaison ferroviaire souterraine entre la gare de Bruxelles-National-Aéroport et la nouvelle ligne Schaerbeek-Malines (L25N) aménagée sur le terre-plein central de l’autoroute E19. Dès le mois de juin, le Diabolo constituera un maillon essentiel du réseau ferroviaire belge et international !

    Une raison de plus pour Infrabel et la SNCB pour que l’achèvement de cet énorme projet ne passe pas inaperçu ! Le 9 juin prochain, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire souhaite fêter l’ouverture du Diabolo avec le grand public.


    diabolo_tunnel_1_0.jpgVous souhaitez tout savoir sur ce projet exceptionnel réalisé par Infrabel ? Vous voulez être l’un des premiers à emprunter le tunnel ferroviaire passant sous Brussels Airport ? Lors de la journée découverte du 9 juin, le Diabolo vous révèlera tous ses secrets ! Au cours de votre visite, vous apprendrez tout ce qu’il y a à savoir sur les travaux, les techniques utilisées, l’histoire du projet, etc. Une occasion unique de découvrir de manière originale cette infrastructure ferroviaire particulière ! L’accent sera également mis sur le niveau de sécurité élevé de la nouvelle infrastructure.
    Pour cette journée découverte, diverses animations pour petits et grands sont également prévues. Vous pourrez vous restaurer, assister à des concerts….

     

    De 10 heures à 18 heures, des trains spéciaux feront découvrir toutes les 20 minutes les différents aspects de ce projet (au départ de la gare de Bruxelles-aéroport). Attention, il faut réserver en s'inscrivant sur www.diabolo-experience.be  . Ne tardez pas, au moment d'écrire ces lignes, plusieurs trains affichaient déjà complets!

     

  • Objectif espace!

    Vega-au-decollage.jpgCe 13 février décollait pour la première fois de la base de Kourou en Guyanne la fusée Vega. Quel rapport avec Haren? En fait, le système de guidage des moteurs de cette fusée ont été conçus et fabriqués par la SABCA.

    Medium_VGA-jupe-equipee.jpgLa société, installée chaussée de Haacht sur le site de l'ancien aerodrome depuis 1920, a acquis au fil des années une solide expérience en la matière. Elle participe depuis le début à l'aventure du programme Ariane.

    Pour son vol de qualification, ce nouveau "mini lanceur" (par rapport à Ariane V) a mis sur orbite neuf petits satellites expérimentaux.

    Haren est aussi présente dans l'espace!!!

    sabca.jpg

  • Objet Roulant Mal Identifié

    Fyra 1.jpgApperçu à Haren cet objet roulant au profil que je vous laisse apprécier.

    En fait, il s'agit d'une rame "Fyra" qui assurera sous peu (?) la liaison entre Bruxelles et Amsterdam en lieu et place des rames "Benelux". Sensé être en mis en service en 2010, un retard dans la mise au point des rames a obligé la SNCB et les chemins de fer néerlandais à louer du matériel pour assurer le service en remplacement de l'ancien matériel déclassé.

    Que ce soit en empruntant ou non le nouveau viaduc diabolo qui devrait être prochainement mis en service, ces rames traverseront bientôt Haren sans toutefois le faire à leur vitesse maximum qui est de 250 kilomètres/heure.

    benelux 1.jpgbenelux 2.jpgbenelux 3.jpgLe design de ces rames serait signé par l'italien Pininfarina, qui me semble-t-il a commis des choses plus élégantes par le passé. Mais peut-être s'inscrit-il dans la tradition des trains qui ont reliés Bruxelles et Amsterdam comme en témoignent ces photos.

  • La plus grande usine de papiers peints au Monde

    UPLb.jpgUPL, ou Usines Peters Lacroix, pour les plus jeunes cela ne dit pas grand chose; mais pour les plus anciens, c'était une véritable institution à Haren. C'était en effet la plus grande usine de papiers peints au Monde. Implantée dans le bas de Haren, entre le chemin de fer et sa gare de formation, la rue du Pré aux Oies, la rue du Dobbellenberg et la rue de Verdun.

    C'est en 1850 que cette usine fut fondée, mais c'est surtout après la première guerre mondiale qu'elle connut un développement fulgurant et particulièrement dans les années 30. Comme souvent dans ces années là, les patrons étaient très parternalistes avec leurs employés et s'occupaient de leurs loisirs. C'est ainsi que l'usine disposait de sa propre équipe de football et même de son propre terrain (mieux entretenu que celui de la ville à l'époque).

    La plupart des employés et ouvriers n'étaient pas issus de Haren (les habitants sont restés longtemps des agriculteurs), aussi arrivaient-ils par les différentes gares à Haren. Cela, au dire des "anciens", produisait un défilé, matin et soir dans les rues de Haren entre les gares et les usines. Mais, après une journée de travail, un ouvrier a soif... Ainsi, rien qu'entre la gare de Haren-Sud et le centre du village (350 mètres), on a compté à la belle époque jusqu'à 13 débits de boissons!!!

    Magritte-9476(2)-L.jpgEntre 1921 et 1924 certains papiers peints portent la signature: "Emair" ; c'est en fait la transcription phonétique des initiales M.R. pour Magritte René. En effet, le maître du surréalisme belge a dessiné à Haren des motifs de papiers peints en compagnie du peintre Victor Servranckx.

    En 1976, la société est condamnée à une lourde amende par la commission européenne pour entente illicite, et en 1979, elle ferme définitivement ses portes.

    Son terrain de football a été remplacé par l'entrepot d'un distributeur de livres le reste du site est occupés par diverses entreprises dans le domaine du transport, de la fourniture à l'horeca...

    UPL.jpg

    .

  • Journée Découverte Entreprises: Aquiris

    Que se passe-t-il après que vous ayez tiré la chasse? Si vous êtes à Bruxelles, il  a de grandes chancesIMG_0135.JPG pour que tout se retrouve à Haren, amené par un des trois grands collecteurs à la station d'épuration nord. Ces eaux usées y subissent ensuite divers traitements qui, s'ils ne rendent pas l'eau potable, la débarassent de ses principaux polluants.IMG_0145.JPG Lors de la visite, un guide nous a expliqué en détail les différentes étape du processus. Il nous apprend aussi que la station a la capacité de traiter les eaux usée de 1400000 personnes, qu'elle produit elle-même 18% de sa consommation énergétique grâce à la récupération du gaz méthane. 275 millions de litre d'eaux sont ainsi traîtées chaque jour et retournent à la Senne. Vu l'environement périurbain, tout a été fait pour éviter le rejet d'odeur vers l'extérieur, fort heureusement d'ailleur, car l'odeur présente dans certains locaux a soulevé le coeur de plus d'un visiteur (mais ce blog n'est pas encore en odorama).IMG_0146.JPG

    La rivière bruxelloise est donc moins polluée, mais tout n'est pas encore résolu, car, si on en croit notre guide, certaines communes en amont de Bruxelles y rejettent encore leurs eaux usées sans traitement. Ce n'est pas encore pour demain qu'on verra le bourgmestre de Bruxelles se baigner dans la Senne comme l'avait promis en son temps un certain maire de Paris à propos de la Seine.

    IMG_0136.JPG

    Voici le reportage de HAREN tv: