Billet d'humeur (le coin du râleur) - Page 5

  • Semaine infernale pour Joëlle

    milquet03.jpg

    Pour certain(e)s, la rentrée après les vacances de carnaval s(avère difficile. C'est le cas de la ministre de l'enseignement et de la culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles (mais qui est est aussi conseillère communale à Bruxelles-Ville donc à Haren) Jo_elle Milquet.

    milquet04b.jpgAinsi, ce mardi, non seulement les sites de son administration mais aussi son site web personnel faisait l'objet d'une attaque de pirates. Les hackers reprochent à lka ministre son immobilisme dans la problématique du harcèlement en milieu scolaire avec pour conséquence des suicides...

    on apprend aussi que la minisitre a été longuement entendue ce mardi par la Justice dans le cadre d'une affaire d"emploi fictifs au sein de son cabinet  lorsqu'elle était ministre de l'intérieur, ces personnes auraient été employées pour sa campagne électorale. Mais pour son avocat, elle a pu faire toute la lumière et contrairement au mari de Carla Bruni qui était le même jour dans une situation semblable en Feance, elle n'a pas été inculpée.

    Ce mercredi, il y a la menace de fronde des directeurs d'école primaire qui menacent de ne pas organiser les examens de fin de cycle si la ministre ne revoie sa copie en terme de distribution des copies!

    milquet01.jpgEt pour terminer (provisoirement) ce lundi, elle a été interpellée au Conseil Communal de Bruxelles Ville (dont elle est conseillère) suite à des rumeurs circulant concernant la suppression par ses services des subventions à une institution bruxelloise: le théâtre de TOONE"! Devant le tollé général, elle a affirmé le contraire. Mais en temps qu'harenois, sa méconnaissance (et son mépris) pour le patrimoine local ne m'étonne pas de la part de cette carolo parachutée pour des raisons électorales à Bruxelles. Déjà en 2012, alors qu'elle était vive-première ministre et minitre de l(intérieur et qu'elle était déjà conseillère communale de Bruxelles, elle ignorait que Haren faisait partie de son territoire alors qu'elle venait de signer pour la construction de la prison!

    Heureusement pour elle qu'elle n'a pas la compétence sur la SNCB, sinon les navetteurs lui imputeraient la responsabilité des retards des trains. Il faut dire qu'il y a bien longtemps que "ponctualité" ne ferait plus partie de son vocabulaire!

  • Trumperie!

    Coup de gueule de la semaine qui se passe de commentaires:

    rat b.jpg

     

     

  • Ne m'appelez plus jamais "Télé"!

    tbxl02.jpg

    Qu’une société commerciale change de nom et de logo, c’est plutôt fréquent surtout au gré des fusions ou des restructurations.


    Mais qu’un média qui au fil de son existence a acquis une bonne notoriété, change radicalement de nom, c’est plus rare.


    tbxl01.jpgCe sera le cas de Tele Bruxelles qui ce 29 janvier deviendra « BX1 ».
    Exit donc le vocable « Tele ». Marc De Haan, le directeur de la chaine régionnale le justifie par le fait de la diversification de l’offre  de la chaine notamment au travers du site web et des réseaux sociaux. J’imagine donc qu’à partir du 29, cette offre va s’étoffer car pour le moment elle me semble manquer de consistance. Et la télévision reste la principale activité de Télé Bruxelles.


    tbxl04.jpgReste le choix du nom « BX1 » (ou est le « L »?). qui selon Marc De Haan parle directement aux jeunes en évoquant pour eux Bruxelles. Mais pour des gens de ma génération, « BX » (sans le « L ») évoque surtout un modèle de voiture de la marque aux chevrons.


    Enfin, nous pourront découvrit le nouveau logo et le nouvel habillage de la chaine  lors d’une émission spéciale ce vendredi 29 janvier à 18 heures 30


    Et qui sais? Peut-ëtre reprendrais-je la chanson de Julien Clerc "J’aime, j’aime, j’aime…"

  • Graines de terroristes

    abri01.jpg

    Qu'en ce jour de Saint Sylvestre ce soit l'occasion de joie festive, de ciel illuminé de couleurs joyeuses et chatoyantes par les feux d'artifices, accompagnés de joyeuse bonne année. Rien que de plus normal. Mais de ce qui va suivre...

    abri02.jpgSi vous dites d'une personne qu'elle est conne et ne l'est pas, l'on peut appeler cela une insulte. Mais sur ce qui va suivre dans les actes décrits . Si je dis sales enfoirés, nous ne sommes plus dans l'insulte mais bien dans la réalité. Ce matin du 1er janvier, les passant de la petite commune de Haren ont pu voir un triste spectacle. Non pas celui d'un lendemain de fête. Mais d'actes de vandalisme dignes de ce que l'on peut appeler de sales crapules. La boîte aux lettres municipale détruite, son courrier pour une grande part déchiré brûlé. La porte de la crèche forcée. Heureux , ils n'ont pu franchir la deuxième. Par contre leur boîte aux lettres aussi saccagée. Celle du commissariat détruite et selon les apparences une partie du hall d'entrée saccagé par un matériel pyrotechnique. L'abris bus à proximité détruit. Après constat , sachant l'importance du courrier que cela soit administratif ou sentimentale, abri03.jpgj'ai récupéré ce qui pouvait l'être encore. Mis à sécher chez moi.
    Lundi je l'amènerai moi même à la poste et peut être quelque part, une personne par sa lettre reçue aura un peu de chaleur au coeur. Les photos qui accompagnent cet article vous montrerons l'ampleur des dégâts.

    JiPé

    abri04.jpg

    J'ajoute que la nuit du 31 décembre 2011, l"abribus de l'arrêt Cortenbach avait déjà fait l'objet d'actes de vandalisme? Le phénomène semble donc récurrent. On peut s'étonner de la passivité des autorités et particulièrement de la politique menée par le bourgmestre en la matière!

    flicbalais.JPG

  • Merci Mayeur

    DSCN4077.JPG

    Imayeur01.jpgl est rare que les harenois puissent être reconnaissants envers leur bourgmeste; c'était pourtant le cas en cette Saint-Sylvestre. En annulant les festivités au centre-ville et notamment le traditionnel feux d'artifice, c'est donc à Haren que tout s'est passé.

    Comme chaque année, notre village a connu le plus long spectacle pyrotechnique. Les premières fusées ont été tirées vers 18 heures et le spectacle s'esr poursuivi jusque passé 2 heures sans discontinuer?

    On peut aussi relever la confiance du bourgmestre envers notre population puisque non seulement le commissariat était fermé mais aucun agent n'était présent sur le terrain!

    Merci Monsieur Mayeur!

  • Keelbeek et Teletubbies

    DSCN4731.JPG

    Suite à la décision du Conseil Cpmmunal concernant le détournement du sentier du Keelbeek, voici une lettre du Comité de Haren adressée au Bourgmestre et aux échevins:

    Monsieur le Bourgmestre,

    Permettez-nous avant tout de vous féliciter pour la décision collégiale de maintenir les sentiers du Keelbeek. Vous savez l'affection que nous y portons et l'importance qu'ils revêtent, aussi bien pour les Harenois et Diegemois que pour tous les bruxellois (voir notammant le rapport de STAPAS de la région Bruxelloise). Nous souhaitons nous assurer que les suites logiques de cette décision puissent rapidement devenir réalité, et formulons par conséquent les deux requêtes suivantes.

    1. Suite à la décision unanime du Conseil communal de ce lundi 19 octobre 2015 refusant le déplacement et réalignement des sentiers 31, 36 et 43, pourriez-vous s'il vous plaît ordonner la réouverture et le libre accès immédiat à ces sentiers qui restent du domaine de la voie publique?

    2. Par ailleurs, le chantier du projet de mégaprison toxique étant pour l'instant impraticable, nous vous serions gré d'intervenir auprès de la Régie des Bâtiments pour qu'elle réouvre sans délai le parc dit "des télétubbies", dans la partie Sud du Keelbeek. Comme vous le savez, ce parc est une compensation créée pour les Harenois et Diegemois, légalement prévue au Cobat, contre l'installation d'une entreprise avenue de la métrologie. Il apparaît que, quoi qu'elle en soit propriétaire, la Régie ne peut pas supprimer cette compensation sans lui prévoir de substitut d'une superficie équivalente. Par conséquent, les Harenois, Diegemois et tous autres utilisateurs doivent pouvoir jouir de cette compensation légale et nous vous serions gré de vous assurer que cela puisse effectivement être le cas dans les plus brefs délais.

    Pourriez-vous nous tenir au courant de la suite que vous donnerez à ces deux requêtes?
    Vous en remerciant par avance, nous vous prions Monsieur le Bourgmestre, d'agréer l'expression de nos salutations distinguées.

    Teletubbies.jpg

     

  • Lettre ouverte de la ZAD

    DSCN4730.JPG

    Suite à l'avis de la Commission de Concertation concernant le détournement du sentier, la ZAD du Keelbeek publie la lettre ouverte suivante:

    "Suite à la décision prise aujourd'hui concernant le projet du détournement du chemin du Keelbeek, l'ensemble des sympathisants à l'opposition au projet de la Maxi- Méga Prison ; soutiennent et approuvent la décision prise par la ville de Bruxelles.

    Nous restons néanmoins vigilants quand aux suites possibles et éventuelles du  conseil communal prendra.

    Nous restons ouvert a un réel dialogue qui pourrait ouvrir une voix vers d'autres possibilités sur le devenir du Keelbeek.

    L'avis défavorable donné par le service urbanistique pointe concrètement un ensemble de problématiques soulevés  et soutenus par un certains nombres d'instances communes.

    Et qui, rappelons bien , la régie des bâtiments n'a toujours pas résolues !

    Ce chemin  d'utilité publique apportant un grand nombres de services doit  reste ainsi !"

    DSCN4739.JPG

  • Suite à ce lundi

    DSCN4676.JPG

    Suite à l'opération d'expulszion de ce lundi, le Comité de Haren et le collectif Vrije Keelbeek Libre publient le communiqué suivant:

    La Régie fait du zèle
    Ce lundi 21 septembre à 9h30, le juge de première instance de Bruxelles a entendu les habitants du Keelbeek et la Régie des bâtiments, à propos du recours porté contre l'avis d'évacuation de ce terrain de 18ha menacé par la construction d'une mégaprison, et a mis l'affaire en délibéré.
    C'est le moment qu'a choisi la Régie pour faire exécuter l'évacuation du Keelbeek, le recours n'étant pas suspensif. L'acharnement de la Régie n'est plus à prouver et s'est exprimé à travers le dispositif policier déployé (une centaine d'agents), le terrain rendu inaccessible au public, l'arrestation de sept personnes, la destruction de la totalité des installations du camp par des engins, et l'incendie des biens restants. Ces oppositions frontales contre l'expression citoyenne ont franchi ainsi une nouvelle étape.
    Tout cela s'est déroulé en présence d'habitants du Keelbeek, de riverains de Haren, de sympathisants venus dès le matin apporter leur soutien, de personnes politiques et de nombreux médias.
    La Régie, qui ne dispose à ce stade d'aucun permis pour commencer les travaux, a ensuite entrepris de déloger deux militants postés dans une cabane construite dans un arbre à 10m de hauteur. Des ouvriers ont commencé à tronçonner des arbres situés à proximité immédiate de la cabane occupée, et qui ont ainsi menacé de la détruire. En outre, un bulldozer a volontairement violemment percuté l'arbre dans lequel se tenaient les militants, les mettant en danger vital. Ceux-ci ont alors crié et interpellé les ouvriers et policiers sur place pour se signaler et leur demander d'arrêter, sans succès. C'est seulement lorsque la hiérarchie de la police a pu être contactée par des sympathisants repoussés aux abords du Keelbeek et informés en urgence par téléphone de la situation, que cette opération a cessé. La vie de ces deux militants a été mise en jeu.
    La Régie ne s'arrête toutefois pas là, puisque les arbres en questions sont des arbres à haute tige, protégés dans la région bruxelloise. Il faut impérativement avoir des permis pour pouvoir les couper ou les détériorer, ce dont ne dispose pas la Régie qui s'est une nouvelle fois mise en infraction.
    Face à tout cela, il est pour le moins légitime et urgent de se poser la question suivante : y a-t-il un pilote dans la Régie ?
    L'entièreté de ce projet de mégaprison, anti démocratique par de multiples aspects, a pris ce lundi une tournure violente: saccage, incendie, arrestations avec gaz lacrymogènes et actes de violence, expulsions, mise en danger de la vie d'autrui.
    En attendant que le juge se prononce sur la légalité de ces actes, d'autres actions en justice vont être intentées.
    Alors que le terrain expulsé a commencé à être clôturé, les occupants, confirmés dans le bon sens, la légitimité et la nécessité de leurs actions pour la défense des biens communs, ont sans aucune hésitation monté ce jour-même un nouveau camp sur une parcelle adjacente, avec l'autorisation du propriétaire. Ils sont déterminés à maintenir leur présence citoyenne et vigilante pour éviter la destruction du terrain du Keelbeek.

    DSCN4686.JPG

  • Toudis promis

    hamesse.jpg

    DSCN4443.JPGIl y a quelques mois, on nous promettait le début des travaux de rénovation de la cité "Hamesse" (rue de la Paroisse) pour la mi-juin. Nous sommes à présent mi-juillet et aucun chantier n'a été entrepris!

    Cela fait près d'une décénie que ces maisons qui appartiennent au Foyer Bruxellois (donc à la Ville de Bruxelles) sont à l'abandon faute de rénovation.

    hamesse paroisse.jpgIl est curieux de constater que la Ville et la Région se soient dotées d'outils répressifs à l'égard des propriétaires qui laissent leur bien à l'abandon sans se l'appliquer à eux-même!

    Il semble que nos édiles préfèrent bâtir rapidement des "furoncles urbanistiques" comme à Harenberg plutôt que d'entretenir le parc immobilier existant. Il est vrai que l'inauguration de nouveaux logements flatte l'ego démesuré de certains!

    DSCN3696.JPG

  • Ceci n'est pas une zone verte

    DSCN4446.JPG

    DSCN4306.JPGDans sa réponse à l'interpellation de Laurent Moulin du 22 juin dernier, l'échevin Geoffroy Coomans de Brachène a précisé que le Keelbeek n'était pas repris comme "zone verte" dans le Plan Régional d'affectation des sols. Et de poursuivre en disant: "Mais nous devons protéger cette commune, considérée comme l'un des poumons verts de la Région"

    Pour un amateur de vieilles pierres, ce très noble citadin manie la langue de bois avec brio!

    Mais qui est donc ce sombre fonctionnaire (et/ou politicien) qui est daltonien au point de confondre le gris béton et le vert de la végétation?!

    DSCN4449.JPGCar aussi loin que mes souvenirs remontent (et cela fait plus d'un demi siècle) cette zone a toujours été vouée à l'agriculture avant que la très contestable Régie des Bâtiments ne s'en empare. J' ai vu paitre des génisses et des taurillons avant que ne soit aménagé le parc Millenium (Teletubbies) et que la partie actuellement occupée par la ZAD ne soit consacrée  la culture du maïs.

    Qui sont donc les coupables (et les complices) de ce crime contre la ruralité!