Billet d'humeur (le coin du râleur) - Page 2

  • Ils ne manquent pas d'air!!!

    friq02b.jpg

    friq04.jpgM'égarant dans un fast food d'une célèbre chaine, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir le texte imprimé sur leurs sets de table (je devrais plutôt dire:"leurs sets de plateau").

    Ainsi ils se vantent de faire de vrais frites belges, alors que ce qu'il ne mérite certainement pas ce qualificatif!

    Une vraie frite belge part d'une pomme de terre fraiche alors qu'ils partent de bâtonnets surgelés (je ne peut décidément pas appeler cela des frites). La découpe fait environ huit millimètres de coté, on en est loin chez eux, au niveau du gabarit, je parlerais dans leur cas de pommes allumettes. Et ce qui fait le croustillant extérieur avec un intérieur moelleux c'est la double cuisson à des températures différentes, on en est loin avec leur produit industriel surgelé!!!

    Mais voici ce qui me choque le plus:

    friq05.jpg

    friq01b.jpgComment peuvent-ils ignorer que ce qui fait le gout unique et le caractère de la frite belge c'est la cuisson dans de la graisse animale, généralement du blanc de boeuf même si certains puristes préconisent un mélange de blanc de boeuf, de saindoux et de graisse de cheval. En plus s'ils ne précisent pas quel huile végétale ils utilisent, c'est que c'est probablement peu avouable!

    Pour moi cette chaine de fast food fait de la publicité mensongère et prend vraiment ses clients pour des pigeons!!!

    Pour manger de vrai frites belges, vous pourrez bientôt aller à la Foire du Midi:

    sok.jpg

    diables drapeau.jpg

  • Utopie

    pwc02.png

    Impossible d'y échapper, que ce soit en rue, dans les commerces ou dans les médias, la coupe de Monde en Russie est partout au point d'éclipser les autres sports.

    pwc03.pngMais qu'aurait-ce été si la coupe du Monde avait été organisée en Belgique? Car oui, souvenez-vous, la Belgique avait déposé une candidature conjointe avec les Pays-Bas pour organiser la coupe du Monde 2018! Mais c'est la Russie qui l'a emporté!

    pwc01.pngEt celui qui portait le projet belgo-néerlandais ne vous est certainement pas inconnu: c'est le même qui avait renoncé après quelques mois à la direction du club d'Anderlecht sous la pression de Michel Verschueren, le même qui a défendu bec et ongles la construction d'un nouveau stade sur le parking C du Heysel et l'abandon du stade Roi Baudouin, hypothéquant ainsi la venue de matches de l'Euro 2020!

    Décidément, les projets ambitieux ne lui réussissent pas!

    Et gnagnagna, et gnagnagna!!!

    sok.jpg

    diables drapeau.jpg

  • Nouveau commissariat

    police lanterne.jpg

    Comme promis par le Bourgmestre lors de la réunion sur la sécurité, un nouveau commissariat ouvert 24h/24, 7 jours sur sept a été inauguré ce 9 juin dans le quartier Versailles à Neder over Heembeek ; plus precisement au 2 de la rue la rue du Wimpelberg.

    commissariat01.jpgCe nouveau commissariat est censé desservir non seulement Neder, mais aussi Haren.

    Oui mais: si vous possédez un moyen de transport motorisé, il vous faudra environ 12 minutes pour le rejoindre, à condition que le pont de Buda ne soit pas levé. Compter 17 minutes à bicyclette à condition d'avoir de bonnes jambes car il y a de sérieuses cotes à Neder!

    Si vous optez pour les transports en commun, dans le meilleur des cas en empruntant la STIB, il vous faudra au minimum 56 minutes (bus 64 puis tram 7 et enfin bus 47) mais ce ne sera certainement pas le cas le weekend ou le soir. Autre solution de transport en commun un peu plus rapide (environ 46 minutes) mais qui vous coûtera plus cher: prendre un train vers Vilvorde à la gare de Haren puis le bus 47.

    Nous ne sommes pas prêts de revoir de vrais agents de proximité à Haren, car les patrouilles d'intervention viendront toujours du centre ou de Laeken, avec comme vous l'imaginez, un délai d'intervention assez long!

    police pyramides.jpg

    sok.jpg

    diable rouge dr.jpg

  • Et si on votait tous les ans?

    fleur02.jpg

    fleurs03.jpgC'est récurent, chaque année électorale, les élus offrent des petits plus aux citoyens! Après les arbres placés (provisoirement) à certains carrefours de Haren, ce sont des vasques à fleurs qui ont été fixées sur quelques poteaux d'éclairage.

    Ce genre d'initiative de la part de nos trop chers élus ne se produit que les mois précédant une élection.

    Alors, pour être bien servis, ne devrait-on pas voter tous les ans???

    fleurs01.jpg

    sok.jpg

    diable rouge dr.jpg

  • Quand poussent des arbres

    tree03.jpg

    tree02.jpgCertains carrefours de Haren ont vu des arbres pousser ce weekend. Pas de manière définitive: en fait, le service des espaces verts de la Ville de Bruxelles à placé des arbres... en pot (certes, de grande taille). La dernière fois que cela c'était produit dans nos quartiers, c'était il y a six ans, en 2012! Pourtant, les harenois sont demandeurs pour des initiatives du genre plus pérennes!

    Mais au fait, 2012 - 2018, ces deux années ne vous font penser à rien?

     

    tree04.jpg

    sok.jpg

  • Une bonne idée ... à l'eau

    waterbus.JPG

    Cela devait être une solution pour la mobilite à Bruxelles, las, force est de constater qu'apres plusieurs saisons, faute de volonté politique, le Waterbus reste une simple attraction touristique !

    uurschema-prijs-legende_2018-page-001.jpgEn témoigne le tableau horaire: pas de Waterbus à l'heure de pointe du matin!!! Et puis un seul navire est exploité. Si le Vivaldi est adapté aux croisières fluviales, il ne l'est pas pour remplir le rôle de transport en commun: il ne permet pas un vitesse commerciale efficiente, un embarquement et débarquement rapide. 

    Il faudrait plusieurs navires adaptés (comme il en existe à Rotterdam par exemple) pour permettre une bonne fréquence et surtout l'exploiter tout au long de l'annee avec des horaires couvrant les heures de pointe. Mais pour cela il faudrait une véritable volonté politique!

    Et contrairement à ce qui avait été promis les années precedentes, il n'y a toujours pas d'arrêt au pont de Buda ni aucun parking de dissuasion!

     

    Et si la STIB achetait des bus amphibies???

     

    sok.jpg

  • Dash contre Trash

    eboueurs001.png

    Les automobilistes sont de plus en plus nombreux à équiper leur vehicule d'une dash cam. Si la fonction première de cet accessoire est de servir de preuve en cas d'accidents, il n'est pas rare qu'elles enregistrent des comportements dangereux.

    eboueurs001b.jpgMais une de ces caméra embarquée a enregistré un autre fait douteux. Ainsi, un mardi matin, elle a surpris rue de l'Aerodrome, des éboueurs qui chargeaient les sacs blancs et les sacs bleus dans la même benne à ordures au mépris du tri sélectif auquel sont contraints les citoyens sous peine d'amende administrative.

    Il semble qu'un manque de matériel et/ou de personnel pose sporadiquement des problèmes d'organisation à l'agence Bruxelles-Proprete. Cela ne concerne pas tous les quartiers de Haren car ailleurs, comme à la rue de Verdun, la collecte de fait correctement avec deux bennes distinctes comme j'ai pu le vérifier par moi-même.

    Reste à savoir si Bruxelles-Proprete s'acquittera d'une amende pour non-tri des déchets !?

    sok.jpg

  • Un professionnel, ça se paie...

    calimayeur injuste b.jpg

    Yvan Mayeur sort un livre pour "défendre son honneur". Il se dit victime d'un acharnement médiatique et pour lui il n'y a pas de scandale Samu Social et lorsqu'on veut des professionnels, on les paie! Il faudra qu'il m'explique comment on peut être professionnel en exerçant à la fois les fonctions de bourgmestre, de président de Vivaqua sans oublier les nombreux autres mandats. Il prétend aussi n'avoir touché que 100000 euros brut en vingt ans soit 5000 euros brut par an. Là, il manipule la vérité car si le Samu Social existe effectivement depuis 20 ans, cette somme il l'a perçue sur les trois dernières années en contradiction avec les statuts. Et que dire aux bénévoles du Samu Social qui sont sur le terrain?

    sok.jpg

  • Tout permis?

    DSCN6855.jpg

    Un des points soulevés lors de la réunion concernant le travail des forces de sécurité à Haren avec le bourgmestre et les représentants des forces de l'ordre, concernait le stationnement sauvage sur les trottoirs. Rien n'a changé et certains se croient ainsi tout permis!

    DSCN6856.jpgAinsi, ce dernier samedi de mars, un semi-remorque s'est garé pendant de longues heures sur le trottoir de la rue Harenheyde, ne laissant aucune place pour les piétons; de plus, un véhicule particulier était garé sur le trottoir d'en face, le bloquant de même.

    Si on pourrait comprendre que pour un déménagement, le camion n 'ait eu d'autre choix que de se garer là, la législation impose la mise en place d'une signalisation adéquate afin de prévenir les autres usagers et protéger les piétons, mais, manifestement, nous n'avions pas affaire à des professionnels du déménagement.

    Quand au particulier, il est au moins coupable d'entrave à la circulation et mise en danger de piétons (sans oublier la contravention pour s'être garé sur un trottoir).

    Le commissariat est fermé le week-end, et déplacer une patrouille à Haren un samedi pour cela...

    DSCN6860.jpg

    sok.jpg

  • Ou est l'Etat de droit?

    keelbeek pont bar.jpg

    C’est parti. Les premiers arbres ont été coupés, le terrain du Keelbeek est à nouveau surveillé et ce alors que l’ensemble des recours lancés par des citoyens ne sont pas encore épuisés.

    Cela n’est pas sans rappeler les événements de septembre 2015 durant lesquels la police dégagea manu militari les occupants du site au moment où était plaidée la cause de celui-ci devant le tribunal qui déclara quelques jours plus tard l’action de la police illégale.

    On pourrait être confronté cette fois encore au même cas de figure, l’état n’ayant pas laissé le temps à la justice de trancher. La politique du fait accompli se substituant à la loi du plus fort, cela semble devenir une habitude.

    Mais ce ne sont pas là les seules errances d’un gouvernement qui semble se préoccuper davantage de quelques intérêts financiers plutôt que des avis non seulement des Harenois mais aussi d’une grande part du corps de la magistrature, des experts en matière carcérale et même d’une partie de la police.

    cafasso01.jpgAinsi, sur le panneau d’avis de début des travaux figure le nom de Cafasso NV , un consortium dont les statuts n’ont toujours pas été rendus publics.

    Un marché public a donc déjà été octroyé à une personne juridique inconnue.

    Mais cela ne s’arrête pas là, le contrat lui non plus et malgré les nombreuses requêtes de certains parlementaires est non publié.

    Le gouvernement s’engage donc dans des travaux dont personne ne peut déterminer le montant et ce malgré les mises en garde de la Cour des Comptes.

    Ce que l’on sait par contre, c’est que ces travaux seront menés sous un montage appelé partenariat public privé (PPP) qui permet au consortium d’engranger les bénéfices de la « location » de la prison à l’état laissant à ce dernier une grande partie des risques. Une nouvelle socialisation des pertes et privatisations des profits mais cela devient habituel.

    Ces contrats ont montré leur nuisance. Leur coût est bien souvent trois fois supérieur à celui d’un investissement direct réalisé par une entité publique. En ces périodes de restrictions budgétaires, on aurait pu espérer que l’état gère en bon père de famille. Ce ne sera pas le cas.

    De nombreuses personnalités politiques dans d’autres pays européens ont pourtant déjà à ce propos tiré la sonnette d’alarme ainsi que la Cour des Comptes de notre pays qui met en garde contre l’utilisation de ce mécanisme. Mais de ces avis autorisés l’état belge à nouveau ne tient pas compte.

    Pire le gouvernement a été jusqu’à interdire un audit de cette technique de financement.

    Au sein de ce consortium, outre la société de construction basée à Gand : Denys, se profilent des groupes financiers puissants comme la BNP Paribas Fortis et l’australien Macquarie Group spécialisé en financement d’infrastructures.

    Leur modèle économique est bien rodé et inspiré de ce qui se passe depuis des décennies aux Etats Unis. Ils s’assurent d’obtenir une garantie de payement pour l’ensemble des cellules qu’elles soient occupées ou non, poussant ainsi à la maximisation de la taille de la prison et à l’ « optimisation » de son taux d’occupation. Alors que tous les experts en matière carcérale s’accordent à dire que la taille optimale d’une prison est de 300-400 occupants, c’est bien d’une maxi prison dont on parle à Haren qui comprendra 1.190 cellules.

    Le but, on l’aura compris, n’est pas de doter la Belgique d’une nouvelle prison, alors que dans le même temps de nombreux états européens ferment certaines d’entre elles comme aux Pays Bas ou en Suède, ni même de renouveler le parc de celles-ci, la prison de Saint Gilles pouvant être rénovée à bien moindre coût mais d’offrir un cadeau à des intérêts financiers avec, comme on peut l’imaginer, si l’on se réfère aux trop nombreuses affaires Publifin, Orès, le Samu social,…, Gial quelques retours sur compromission pour certaines personnalités politiques.

    Des citoyens attentifs, des riverains, des associations plaident depuis longtemps pour que ce projet qui ne peut être compris que comme un projet financier, soit reconsidéré.

    Outre les recours pendants devant les autorités belges, ils sont contraints également de s'adresser aux instances européennes afin de de mettre en avant le déni de démocratie d’un état qui se prévaut d’être légitime.

     

    Signataires :

    François Licoppe, Elisabeth Grimmer, Isabelle Hochart, Jean Baptiste Godinot, Laurent Moulin, Bibiane Bolle, Daphnis Bockstael, jérôme Pelenc, Valentine Julien, Ana Navarro, Aya Tanaka, Guilmain Stéphanie, Fabienne Vandereyken

    Comité de Haren, Observatoire international des Prisons - section belge, La Ligue des Droits de l'Homme, Respire ASBL, SolidHaren ASBL

    cafasso02.jpg

    sok.jpg