- Page 3

  • RDV sur les sentiers de Haren

    aff rdv sentiers 2013.jpgLes 19 et 20 octobre prochains, nous avons à nouveau rendez-vous sur les sentiers à Haren. Cette initiative des associations sentiers.be et tragewegen VZW veut mettre en avant les avantages qu'offrent nos sentiers vicinaux.


    Au programme pour les sentiers harenois ?
    -Un entretien de sentier le samedi matin.
    -Une inauguration ludique le samedi après-midi. -Une balade à vélo le dimanche après-midi.
    k6.JPGLa participation est libre et vous pouvez choisir de participer à une seule ou toutes les activités selon vos gouts et humeurs. Chaque activité offre l'occasion de rencontrer de nouveaux voisins, d'apprendre certains aspects méconnus de la nature sur nos sentiers et cette année chaque activité se terminera par un moment festif ou un verre ou une collation sera offerte aux participants.
    Convaincu ou non que les sentiers offrent une solution avantageuse pour les déplacements courts, un espace de rencontre entre voisins, un couloir vert pour la faune et la flore, etc... tout le monde est le bienvenu.



    Programme du WE « Rendez-vous sur les sentiers » à Haren les 19 et 20 Octobre 2013



    Samedi 19 octobre:

    10h à 13h : Entretien du Beek et apéro au point de vue de la rue Ranson. Se munir de ses habits de travail et d'outils de fauche (cisailles, faux, brouettes,...)
    Rendez-vous : Place du village, rue Cortenbach 11, 1130 Haren (ou rendez-vous directement sur le sentier. Nous serons au bout de la rue Ranson à 10h30)


    DSCN0819.JPG15h à 17h : Inauguration ludique de la liaison de la Liberté Champêtre (également connu sous le nom de passage des Télétubbies).
    Rendez-vous : Place du village, rue Cortenbach 11, 1130 Haren



    Dimanche 20 octobre:

    velo02b.jpg15h à 17h : Balade à Vélo : Haren et ses soeurs par voies douces
    Rendez-vous : Place du village, rue Cortenbach 11, 1130 Haren avec votre vélo.


    Laurent MOULIN
    Rendez-vous manqué ? Téléphonez au 0499 030901

  • Les diables ont fait des flammes, mais ce ne fut pas l'enfer à Haren

    diables 01.jpg

    Je ne suis pas vraiment un fan du ballon rond, mais l'engouement actuel pour les performances des Diables Rouges a suscité mon intérêt. J'ai donc décidé d'aller à la rencontre des supporters harenois. Et ou les rencontrer pendant un match (en dehors du stade) si ce n'est dans les cafés.

    Premier établissement que je visite, et déception, il n'y a que cinq personnes devant l'écran. Ils commentent néanmoins le match entre eux et lorsque le premier but belge intervient, un d'eux reçoit un coup de fil d'un ami qui suit le match sur grand écran à Bruxelles... On me confirme que depuis la multiplication des retransmissions des matchs sur grand écran, la fréquentation des cafés pour ces événements a diminué.

    Je change d'établissement et y arrive juste à temps pour assister au deuxième but belge. Mais, comme pour le premier, la fréquentation est plutôt clairsemée.

    DSCN1392.JPGPour la deuxième mi-temps, je tente ma chance dans un troisième café. Et là, sans être la foule des grands jours, il y a davantage de monde, et donc d'ambiance. Mais c'est en deuxième mi-temps que la Belgique encaisse un but; mais qu'importe, le coup de sifflet final donné, la joie des supporters peut se libérer.

    Je rentre enfin chez moi, mais contrairement  ce qui se passe lorsqu'une équipe méditerranéenne gagne, il n'y a pas de défilé de voitures klaxonnant. Le supporter belge serait-il d'un tempérament plus calme?

    DSCN1395.JPG

  • Jouer avec Haren

    jeu de-societe.jpgVous êtes plutôt jeu de l'oie ou monopoly?

     

     

     

    oie lola b.jpgposter oie.jpgSi vous préférez le jeu de l'oie, sachez qu'un poster-jeu dont les (63) cases reprennent différents lieux de Haren a été édité. Une manière ludique de (re)découvrir notre village. Mais vous pouvez aussi faire ces découvertes grandeur nature lors des balades mensuelles organisées par les "Brektabeen". Ces derniers contribuent aussi à l'entretien de nos sentiers.

    PICT0879.JPG

     

     

    doulke masqué.jpgPICT0745.JPGMais le jeu qui fait fureur en ce moment, c'est un monopoly géant avec pour décor Haren. La case "prison" y tient même une place importante. Le jeu consiste  s"approprier un maximum de terrains pour y bâtir des immeubles démesurés. Peu importe que ces bâtiments s'intègrent mal dans notre paysage, que les problèmes de mobilité ou d'infrastructures annexes ne soient pas pris en compte, de toute façon les habitants ne sont même pas considérés comme de simples pions. Les joueurs sont des promoteurs privés ou publics extérieurs à Haren. Je ne sais pas qui remportera la partie, mais les perdants seront à coup sur les harenois.

    Alors, jeu de l'oie ou monopoly?

     

    double jeu.jpg

    carte mono 1.jpg

     

  • Enquête publique 11/10

    enquete.jpg

    Voici une nouvelle enquête publique en cours à Haren (cliquez sur l'avis pour l'agrandir):

    harenqpub131011-page-001.jpgPermis d'environnement. L'enquête publique se déroule du 11/10/2013 au 25/10/2013:

    chaussée de Haecht, 1463

    Il s'agit de l'installation et de l'explotation d'une station de lavage de véhicules (Carwash)

    1463b b.jpg

  • Enquête publique 10/10

    enquete.jpg

    Voici une nouvelle enquête publique en cours à Haren (cliquez sur l'avis pour l'agrandir):

    harenqpub131010-page-001.jpgPermis d'urbanisme. L'enquête publique se déroule du 25/10/2013 au 08/11/2013:

    Noendelle 15-17

    Il s'agit de transformer le bien de bureau en logement plus un emplacement pour une voiture

    noendelle.jpg

  • Des chiffres pour communiquer

    PICT1326.JPGEn politique comme en commerce, une bonne communication est essentielle. Elle prend même parfois le pas sur le contenu, et nos édiles l'ont bien compris.

    La dernière mode en matière de communication politique est les chiffres, ronds de préférence. Ainsi à Bruxelles, nous avons droit à notre plan 1000 logements. Et la dernière en date est l'annonce faite par le gouvernement bruxellois de planter 100000 arbres en vingt ans. Certes l'intention est louable, si toutefois à ces 100000 nouvelles plantations on ajoute le remplacement de ceux abattus pour une raison ou une autre.

    Et Haren, autrefois si vert, est un cas exemplaire. Ainsi nombre de projets immobiliers ont "fleuri" dans notre village et ceux-ci ont entraîné la destruction d'arbres ou d'espaces verts. Sur les projets présentés par les architectes lors des demandes de permis, il y a bien des replantations d'arbres prévues, mais le projet une fois réalisé, on ne voit point de verdure.

    Nous vous présentons les exemples suivants selon le principe avant/après:

    Paroisse

    paroisse 01.jpgseigneurie.jpg

     

    Verdun-Twyeninck

    gsv11 b.jpgPICT1324.JPG

     

    Twyeninck-Kasteelhof

    gsv05 b.jpgPICT1322.JPG

     

    Harenberg 

    harenberg camp b.jpgDSCN0549.JPG

    Ces exemples reprennent à la fois des projets de promoteurs privés ou publics. Où sont donc passés les arbres promis sur les plans soumis à l'enquête publique?

    Et ce n'est pas fini, plusieurs projets ont déjà reçu leurs permis d'urbanisme incluant l'abattage d'arbres à hautes tiges

    Haren la verte devient de plus en plus rouge brique ou gris béton!

    DSCN0815.JPG

     

  • Epidémie?

    conseil 121203.jpgQuel est donc ce virus qui fait actuellement des ravages dans les rangs des élus de Bruxelles Ville? Ce lundi 7 octobre, le bourgmestre a du se résoudre à annuler le conseil communal, le quorum d'élus présents n'étant pas atteint (50% +1).

    Il est vrai que les bancs étaient plutôt clairsemés. Conséquence: aucun débat ni aucun vote, certains dossiers risquent donc de prendre du retard.

    En ce qui concerne directement Haren, deux points étaient à l'ordre du jour: d'une part le vote d'un budget pour la rénovation de la partie sud de la rue de Verdun, et d'autre part une interpellation de Bianca Debaets (CD&V) concernant l'état déplorable de notre cimetière.

    Ces deux points sont donc reportés à une séance (de rattrapage) qui devrait se tenir le lundi 14 octobre.

    Gageons que d'ici là, le bourgmestre aura trouvé un remède à cet absentéisme contagieux.

    conseil communal.jpg

  • La révolte des hérissons

    DSCN1015.JPGIl y a quelques jours, nous vous parlions de ces squatters qui occupent des fermettes de la rue de Verdun(relire "Les Raisins de la Colère"). Le Fond du logement de la Région de Bruxelles-Capitale, propriétaire des lieux, a décidé de les expulser. Cette expulsion est normalement prévue pour le mercredi 9 octobre à partir de 8 heures du matin!

     Une décision de justice contradictoire est attendue dans le courant de ce 8 octobre.

    DSCN1339.JPGMais n'ayant aucune garantie quand à la teneur de la décision, les "Hérissons" ont décidé de manifester pacifiquement. Ainsi ils invitent tout un chacun  une fête qui se tiendra dans ces fermettes ce mardi 8 octobre dès 16 heures et à participer à une chaine humaine pour empècher (retarder) l'expulsion ce mercredi 9 octobre.

    héri flyer.jpg

  • Le cimetière au conseil

    cimetière.jpgIl est charmant notre petit cimetière. A l'échelle de notre village, il ne comporte pas de monuments prestigieux comme d'autres dans notre région, et en dehors de la famille seigneuriale van der NOOT (marquis d'Assche) et du malheureux Jo Van Holsbeek, il ne compte pas de sépulture de célébrités. Mais les harenois y sont attachés.

    Pourtant, ces dernières semaines, des harenois m'ont interpellé par rapport à la dégradation de l'entretien du cimetière. Plusieurs allées et carrés commencent à être envahis par la végétation faute d'entretien. Cette situation semble avoir commencé lorsque la Ville a décidé de ne plus affecter en permanence un fossoyeur à Haren (par mesure d'économie). Il était pourtant utile, car si il n'y a pas d'enterrement tous les jours à Haren, entre deux inhumations, il occupait son temps à entretenir les lieux. En plus, la côtoyant régulièrement, il connaissait la population de notre entité. En son temps, une pétition avait circulé pour empècher son départ, malheureusement sans effet.

    cim03.jpgLa Ville envoie de temps en temps une personne pour entretenir le cimetière, et effectivement, lors de ma dernière visite je l'ai croisé au détour d'une allée, vautré sur une tombe en train de téléphoner, sa charrette avec ses outils l'attendant à quelques mètres. En me voyant débarquer, il s'est précipité sur moi en me rappelant que les photos sont interdites dans les cimetières (mais sa motivation était certainement autre que la protection de la vie privée des défunts).

    cim a.jpgMais les témoignages les plus interpellants ont rapport à certaines inhumations. Ainsi, le témoignage d'un policier qui a assisté à titre privé à un enterrement:

    "Les agents communaux ont commencé par casser la pierre du caveau pour l'ouvrir! Ils ont pris les couronnes comme de simples sacs poubelle, des fleurs en sont tombées à cause de leur brutalité. Lorsqu'ils ont descendu le cercueil, celui-ci était complètement penché, on a tous imaginé le corps tourner à l'intérieur. Et en plus, ils plaisantaient entre eux. Ce manque de respect pour le défunt et pour la douleur de ses proches est intolérable!"

    Voici encore des raisons pour lesquelles les harenois se sentent méprisés par la Ville de Bruxelles!

    debaets.jpgCe lundi 7 octobre, une élue de l'opposition (Bianca Debaets, CD&V) compte interpeller au suet de cette problématique le collège échevinal en séance publique du Conseil Communal.

    Quelle sera la réponse de nos édiles? Prétenderont-ils encore que les harenois sont traîtés comme les autres bruxellois (j'en connais pour qui l'existence du Père Noël est moins douteuse) ou le (futur ex) bourgmestre ressortira-t-il son argument favori concernant la non rentabilité de certaines prestations à destination du public?

     

    cim04 b.jpg

     

  • Les irréductibles Harenois IX

    cov a titre c c.jpgNeuvième planche où on découvre que nos aînés aimeraient être aussi bien traités que les futurs prisonniers de Haren!

     

    pl09.jpg

    A suivre...

    Pour revoir les planches précédentes cliquez ici