• Deuxième réunion à propos d'une future méga mosquée

    reunion mosquéee 02b.jpg

    Peut-être avez-vous entendu le sujet sur la RTBF radio (Viva Bruxelles), et l'intervention en langue de bois de notre bourgmestre à ce sujet. Il justifie présence (ainsi que celle de l'échevin des propriétés communales) à une réunion avec les promoteurs du projet de méga-mosquée dans un seul but de les informer sur les procédures (ce que d'ordinaire fait très bien l'administration compétente!!!). A vous de juger de sa crédibilité!

    En attendant, voici sans montage la vidéo de la deuxième réunion à ce sujet:

     

    Merci à Saeed pour sa contribution

     

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Pour info sur la mosquée

    reunion mosquéée.png

    Sans montage, pour ceux qui n'ont pu être présents lors de la réunion du 11 novembre concernant l'établissement d'une méga mosquée à Haren, vous trouverez ci dessous l'intégralité des débats de cette soirée. Une version résumée sera sous peu sur HARENtv.

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Envie de rire?

    ledc.jpg

    Ils arriveront enfin ce 4 décembre au GC De Linde (entretemps, Donald Trump est déjà venu deux fois deux jours à Haren!!!)

    Deux enregistrements des "Enfants de Choeur" cette émission humoristique de la radio Vivacité (RTBF) seront réalisés entre 19h30 et 22h30.

    Si les humoristes qui animeront les deux émissions ne sont pas encore confirmés, les invités le sont: ils s'agit d'une part de Sara De Paduwa et Ophélie Fontana avant leur entrée dans le "cube" de Viva for Life et pour la seconde émission de Pierre Kroll qui présentera son livre qui sortira pour les fêtes de fin d'année.

    Les émissions seront diffusées sur Vivacité (fm 99.3) les dimanches 9 et 16 décembre à 9 heures.

    Le nombre de place étant limité, la réservation est fortement conseillée à l'adresse: ledc@harentv.net

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Encore un méga projet

    mosquée01.jpg

    Pour ceux qui ne seraient par encore au courant, il y a un projet de méga mosquée à Haren, au coin de la rue Twyeninck et de la rue du Pré aux Oies sur un terrain appartenant à la régie Foncière avec l'aval de certains de nos édiles réélus!

    Ce serait une mosquée pouvant accueillir 1200 fidèles!!! Mais pour mieux faire passer ce projet, les promoteurs parlent de "Centre Culturel"!

    Ils prétendent aussi que ce ne sera destiné qu'aux seuls fidèles harenois et que donc il n'y aura pas de problèmes de mobilité, mais comme Haren ne compte que 5000 habitants, cela représenterait donc 25% d e la population?!

    Peu crédible, d'autant que la population musulmane de Haren est d'obédiences différentes et ne fréquentent pas les même mosquées tout comme les catholiques ne vont pas à la messe dans un temple protestant! Les musulmans présents lors d'une rencontre étaient eux-même opposés à ce projet.

    Ce qui a de plus inquiétant, c'est que les promoteurs du projets, issus de l'Association Islamique de la Mosquée Ettaouba d'Evere ont un passif: d'une part malgré leur longue existence (depuis 1987) il n'ont jamais publié leurs comptes à la Banque Nationale comme le prescrit la Loi, d'autre part, la mosquée d'Evere a été fermée par l'autorité pour non respect des permis d'exploitation et d'urbanisme et n'est pas reconnue par l'Exécutif des Musulmans de Belgique, seule instance officielle.

    On peut donc avoir des doutes sur la probité des promoteurs dont, un, présent lors d'un débat au Toogenblik, a eu bien du mal à se défendre. Il a même refusé à se faire filmer! Il est curieux qu'une personne qui est porteuse d'un projet redoute les caméras???

    mains sales.jpg

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Fin de la grande guerre et Haren

    avia02.jpg

    avia01.jpgOn fête ces jour le centième anniversaire se la fin de la guerre 14-18; elle a eu des conséquence à moyen terme pour notre entité:c'est à l'aérodrome de Haren (souvent appelé erronément Evere) que l'aviation civile belge a vu le jour. C'est en automne 1914 que les allemands choisissent le site de Haren pour y baser leurs dirigeables afin de bombarder Paris. En 1915 ils y construisent un immense hangar que les britanniques s'empressent de bombarder, détruisant le zeppelin LZ-38. Les allemands retirent alors leurs dirigeables pour les déployer sur le front de l'est.

    La guerre terminée, il ne reste qu'un hangar regorgeant d'avions confisqués à l'armée allemande. C'est ce matériel qui servira aux débuts de l'aviation civile et militaire belge. En 1919, la SNETA (Syndicat National pour l'Etude du Transport Aérien) organise un vol d'essai avec 2 passagers sur le trajet Londres-Paris-Bruxelles en 7h30. Elle utilise pour ce faire un bombardier allemand reconverti. Le billet coûtait 250 francs de l'époque; à titre de comparaison, un repas dans un excellent restaurant coûtait 5 francs.

    Georges Nelis fonde en 1920 la SABCA (Société Anonyme Belge de Construction Aéronautique), société toujours active à Haren. Des hangars à avion des débuts sont encore visibles au 1470 de la chaussée de Haacht.

    avia03.jpgLa SABENA (Société Anonyme Belge pour l'Exploitation de la Navigation Aérienne) est fondée en 1923 et reprend les activités civiles de la SNETA. Son premier hangar est en bois et les passagers doivent parcourir le kilomètre qui sépare le terminus du tram (situé à Evere) de l'aéroport à pied ou à vélo. L'appel des passager pour l'embarquement se faisait à l'aide d'une cloche. Dès 1924 un nouvel aérogare est construit et en 1928 un bâtiment magnifique appelé l'Avia Palace. Ce bâtiment est resté en place jusqu'à ce que les autorités ne décide sa démolition pour faire place au nouveau siège de l'Otan. Il méritait pourtant d'être classé.

    avia04.jpgA la fin de la seconde guerre mondiale, la piste de Haren s'avère trop courte pour les avions de l'époque. Le ministère de la défense autorise alors le décollage des DC4 de l'aéroport militaire de Melsbroeck (construit lui aussi par les allemands). Mais les hangars de maintenance sont encore situés à Haren. On assiste alors à un spectacle peu commun: les avions empruntent la route qui relie les deux aérodromes (qui deviendra le boulevard Léopold III). Les avions avaient la priorité sur les autres véhicules et le code de la route adopte même de nouveaux panneaux: "DANGER AVIONS - GEVAAR VLIEGTUIGEN". En 1949, les dernières compagnies aériennes quittent définitivement Haren.

    De nos jours, Haren reste liée à l'aviation, et je ne parle pas que des avions qui survolent quotidiennement notre entité à basse altitude. La SABCA y est toujours active, EUROCONTROL y a son siège de même que le consortium BELAIRBUS. Plusieurs sociétés de fret aérien y ont leurs bureaux. La liaison directe vers Brucargo via la chaussée de Haacht ou vers l'aérogare via le boulevard Léopold III n'y est probablement pas étrangère.

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM

  • Pigeon soldat

    pigeon01.jpg

    pigeon02.jpgSaviez vous qu’il n’y a pas si longtemps de cela, beaucoup de harenois avaient un pigeonnier. Et chaque semaine, ils participaient à des concours en pariant sur leurs volatiles. Le plus fortiches faisaient même le concours de Barcelone! Il y avait même un café  « Snelle Duif ». Mais comme beaucoup de stamineis de Haren, il est a présent fermé.

    pigeon03.JPGEt puis pendant la grande guerre, dont on célèbre le centenaire de la fin, les pigeons servaient de messagers, il faut dire qu’à l’époque, c’était le moyen de communication le plus efficace. A tel point que l’occupant teuton arrêtait et exécutait pour espionnage tous ceux qui possédaient des pigeons. A cette époque, pas mal ont fini à la casserole. Mais les services rendus par les pigeons et les colombophiles pendant cette sombre période font qu’un monument est consacré  au « Pigeon Soldat » à Bruxelles!

    sok.jpg

    ANTE GLADIUM ALII LEVITATE PENNA ET HUMOREM