Close Encounters of... nimporte quoi

close01.png

réunion sécurité.jpgCela commence par une communication ratée: les invitations aux harenois pour cette rencontre avec leur bourgmestre et services de police ne sont arrivées dans les boites aux lettres que quelques heures avant ladite réunion. Mais les réseaux sociaux ainsi que votre blog préféré (enfin, je peux rêver) avaient rempli leur rôle dès la fin de la semaine dernière, et la trop petite salle de la Maison de Quartier était remplie par une bonne cinquantaine de nos concitoyens.

Et puis voici des policiers, en tenue d'apparat ou presque (pas en tenue de terrain) qui arrivent, mais ce ne sont pas les policiers du commissariat de Haren! S'en suit un exposé par le chef de zone sur la géographie Haren, inutile car bien connue de l'assistance. Le rôle, très administratif des inspecteurs de quartier est décrit, il ne sont pas habilités à réaliser des interventions (pourquoi sont-ils donc armés?). Puis on apprend qu'un "immense" progrès pour la sécurité de Haren va être concrétisé: jusqu'à présent, dans le deuxième district (Laeken, Neder over Heembeek, Haren), seul un commissariat à Laeken était ouvert 24H/24, mais dorénavant, un deuxième commissariat, celui "Versailles" à Neder le sera. Sait-il seulement combien de temps faut-il pour une patrouille d'intervention pour venir de ce coin vers notre village, ou combien de temps faut-il à un harenois pour s'y rendre en transport en commun? 

Car c'est bien là une des préoccupations principales des harenois: dès la fermeture du commissariat, en soirée et le Week End, les petites frappes sévissent!

close02.pngEntretemps, le bourgmestre est arrivé et s'excuse pour son retard, après avoir donné la parole à la directrice de Bravvo qui fait son exposé en se cachant d'une moitié de l'assistance derrière un pan de mur, Close prend la direction des débats en écoutant les questions des citoyens et en tentant d'y répondre, après tout, les prochaines élections sont dans 9 mois!

Il serait trop long de détailler ici l'ensemble des questions posées, mais ce sont les mêmes que dans la précédente législature et répétées depuis lors des différents forums de quartier. Et la réponse du politique est la même: merci d'attirer notre attention sur ce problème, nous allons le résoudre (oui mais quand? Votre réponse, Monsieur le Bourgmestre on l'a déjà entendue à maintes reprises, agissez maintenant!).

Autres problèmes soulevés: le trafic de transit grandissant et la petite délinquance qui prend possession des nouveaux quartiers (qui mangent les espaces verts qui faisaient le charme de Haren)

Je n'ai pas croisé de harenois convaincu par cette rencontre qui sent la pré-campagne électorale à plein nez!

close03.png

sok

Les commentaires sont fermés.