• Porte ouverte au potager

    fruity05.jpg

    fruity04.jpgFRUITY Haren est un projet de permaculture participative. Ils disposent d'un terrain sur le Kerkeveld (près du "terrain" de mini foot).

    Ce dimanche 24 septembre, dans le cadre de "La Fête des Possibles", ils organisent une "porte ouverte" qui se veut aussi une rencontre conviviale de quartier. En voici le programme:

     

    • fruity12.jpg14 heures: jardinage et activités autour de la permaculture
    • 16 heures: rencontre pour agir concrètement avec les habitants: comment protéger les espaces verts
    • 18 heures: Musique, scène ouverte
    • 19 heures: Auberge espagnole: barbecue à disposition (apportez des aliments et boissopns sains et locaux)
    • Et si la météo le permet, cela se terminera par du cinéma en plein air.

     

     

    fruity10.jpgfruity13.jpgVous êtes les bienvenus!

    sok.jpg

  • Jean Plaskie n'est plus

    plaskie02.jpg

    On apprend ce 18 septembre le décès de Jean Plaskie à l'âge de 76 ans.

    Né le 24 aout 1941 à Haren ou il résida avec ses parents (rue Twyeninck), il fut très vite repéré par le RSCA. Ce harenois évolua de 1959 à 1971 en équipe première du Sporting club d'Anderlecht. Il évolua initialement au poste de milieu de terrain, mais il devint ensuite un robuste arrière central. En douze saisons, Jean fut sacré six fois champion et il fut aussi international à 33 reprises. Cette légende fut contrainte de mettre un terme à sa carrière à l’âge de 30 ans en raison d’une blessure. Jean Plaskie fut ensuite entraîneur de jeunes chez les Mauve et Blanc.

    plaskie01.jpg

    sok.jpg

  • Trous dans la prévoyance

    vivaqua01.JPG

    Les intercommunales de distribution d'eau et d'énergie sont-elles bien gérées? Des événements récents font dire à des experts que les réseaux qu'elles gèrent souffrent depuis des années de sous investissements et de manque d'anticipation.

    vivaqua03.jpgSi le plus spectaculaire incident est l'effondrement de la chaussée de Louvain, qui fort heureusement n'a eu que des conséquences économiques (importantes), ce genre d'incident semblent, à des échelles différentes, se multiplier. En cause, d'après des experts, des conduites, en fonte (donc cassantes), qui auraient du être remplacées depuis des années. D'après ces mêmes experts, ce genre de conduites est encore très présent sur le réseau de Vivaqua et on peut donc redouter que ce genre d'incident se reproduise avec peut-être de plus graves conséquences.

    Sibelga n'est pas en reste, les pannes du réseau de distribution d'électricité semblent se multiplier. Ainsi voici une petite liste (non exhaustive)de pannes de courant pour les 15 premiers jours de septembre:

    • 1/09: Jette, Laeken durée: 6 heures 5 min.
    • 4/09: Koekelberg, Molenbeek Saint-Jean durée: 1 heure 6 min.
    • 5/09: Bruxelles, Ixelles durée: 1 heure 21 min.
    • 6/09: Bruxelles durée: 1 heure 19 min.
    • 12/09: Forest, Uccle durée: 2 heures 44 min.
    • 15/09: Anderlecht, Bruxelles, Ixelles durée: 4 heures 35 min.

    sibelga02.jpgManque d'anticipation? La politique menée par ces sociétés est décidée par ses administrateurs qui ne sont autres que des mandataires politique. Leur vision est menée en fonction de la durée de leurs mandats. Et lorsque de tels incidents arrivent, ils en reportent la faute sur leurs prédécesseurs (souvent des mêmes partis) sans pour autant eux-même des mesures structurelles qui les éviteraient à l'avenir. Pourtant, déjà au XIXème siècle, Emile de Girardin disait: "Gouverner, c'est anticiper". Manifestement, la leçon n'a pas été apprise!

    sibelga01.JPG

    sok.jpg

  • Dimanche sans voiture mais pas sans voyous

    motard03b.jpg

    motard01b.jpgAlors que les enfants profitaient de la tranquillité des rues en ce dimanche sans voiture, un petit c... n'a rien trouvé de mieux à faire qu'un rallye de vitesse au centre de Haren sur une moto non immatriculée et au pot plus que bruyant!

    motard02b.jpgPasse encore qu'il roule sans casque, c'est son problème s'il se blesse sérieusement (ce qui vu son comportement ne devrait pas tarder), mais il a  mis ainsi les piétons, et particulièrement les enfants en danger. Et si quelqu'un osait lui faire une remarque, il l'abreuvait abondamment d'insultes.

    Ce n'est pas la première que ce lamentable individu sévit ainsi, et il semble en avoir conçu un sentiment d'impunité. Souhaitons qu'elle soit de courte durée!!!

    motard03c.jpg

    sok.jpg

  • Ils sont de retour

    nic et flup pintent.jpg

    Nic Tableau_20noir_20version_20finale0.jpgNic et Flup reviennent sur les ondes de Viva Bruxelles (fm 99.3) chaque lundi soir à 20 heures dans l'émission BXXL.

    Nic_20et_20Flup_20Studio_20Vivacit_C3_A92_20r_C3_A9duit0.jpgIls se donnent pour mission de nous apprendre à causer comme à Bruxelles, enfin, un stukje, car si tu veux vraiment apprendre à causer le brusseleir, te faudra aller souvent au staminei.

    Tu peux aussi les retrouver sur leur site (www.nicetflup.be)

    ou commencer par regarder la vidéo ci dessous:

    sok.jpg

     

  • 55 ans ou plus, faites du sport

    hall sport.jpg

    Des chèques‐sports d’une valeur de 100 € maximum pour les personnes âgées de 55 ans et plus sont
    disponibles depuis le début de ce mois de septembre.

    La Ville répond à ce besoin par différentes actions et initiatives, à l’image de la mise en place des engins de fitness dans les parcs, des pédaleurs sous les bancs, mais également grâce au tai chi en plein air qui invite les seniors à mettre leur corps en mouvement.


    Les conditions d’accès à ces chèques ont été assouplies :
    ‐ la Ville de Bruxelles met à la disposition de ses seniors de 55 ans et plus des chèques sports d’une valeur de maximum 100 €
    → la Ville a obtenu d’octroyer cet avantage à partir de l’âge de 55 ans, âge auquel on est reconnu ‘senior’ pour la Ville de Bruxelles, au lieu de 65 ans
    ‐ aucune condition de revenu ne doit être remplie
    ‐ l’avantage s’adresse uniquement aux personnes domiciliées sur le territoire de la Ville de Bruxelles (1000, 1020, 1120, 1130)


    Le formulaire de demande et les conditions peuvent être obtenus auprès du site www.seniors.bruxelles.be et via seniors@brucity.be ‐ 02 279 34 95

    senior.jpg

    sok.jpg

  • Enquêtes publiques 11 09

    enquete.jpg

    Voici deux nouvelles enquêtes publiques en cours à Haren (cliquez sur l'avis pour l'agrandir):

     

    harenqpub170914b-page-001.jpgPermis d'environnement. L'enquête publique se déroule du 11/09/2017 au 25/09/2017

    Middelweg, 117

    Il s'agit de l'exploitation d'un parking couvert de 13 emplacements

     

     

    harenqpub170914a-page-001.jpgPermis d'urbanisme. L'enquête publique se déroule du 15/09/2017 au 29/09/2017

    chaussée de Haecht, 1765

    Il s'agit d'une demande de Basic Fit pour modifier l'affectation d'un bâtiment

     

    sok.jpg

  • Pot des terres contre pot du fric

    recours01.JPG

    Des citoyens harenois (soutenus par des associations) ont introduit des recours au Conseil d'Etat contre le projet de mega-prison à Haren. De l'autre coté, on trouve bien sur la Régie des Bâtiments, maître de l'ouvrage, mais pas le consortium Cafasso qui a obtenu le marché; et pour cause, ce dernier n'a pas encore de personnalité juridique. Par contre, trois multinationales se sont alliée à la Régie pour contrer ces recours. Si la Régie, et des fonctionnaires en faisant partie, est régulièrement mise en cause dans des affaires de corruption, on peut se demander ce que font des multinationales pour le moins sulfureuses à ces cotés. Jugez plutôt:

    recours04.jpg

    Mégaprison : le règne de l’opacité et du déséquilibre des forces

    Les recours introduits par les opposants à la mégaprison de Bruxelles/Haren arrivent au Conseil d’Etat. Quatre parties se sont jointes à la cause, CONTRE les citoyens : la Régie des Bâtiments, et trois multinationales qui font partie du consortium Cafasso, soumissionnaire préférentiel pour le projet toxique de mégaprison.

    Cafasso n’a toujours pas de personnalité juridique, au motif que le marché de la mégaprison n’a pas encore été définitivement attribué. Ce sont donc trois multinationales qui le constituent qui se joignent à la cause :

    • Macquarie Corporate Holdings Pty Limited, Société de droit australien ayant son siège à Level 6 50 Martin Place Sydney, NSW 2000 Australie,
    • PPP Infrastructure Investment B.V. Société de droit néerlandais, ayant son siège Claude Debussylaan 24, 1082MD Amsterdam,
    • Denys NV, ayant son siège Industrieweg 124 à 9032 GENT.

    L’implication de ces multinationales dans les recours introduits par les opposants rappelle encore le déséquilibre des forces en faveur des entreprises qui veulent privatiser la détention.

     

    La mégaprison n’est pas un projet d’intérêt public, mais une opération de spéculation privée

    La presse a abondamment souligné il y a quelques mois que ces multinationales ont fait inscrire une clause d’indemnité dans le cas où la mégaprison serait heureusement annulée. Elle atteindrait 20 millions d’euros. La hauteur exacte de cette indemnité reste inconnue, y compris des députés de la Chambre, y compris des députés de la Commission de la Justice, puisque Cafasso, le ministre de l’Intérieur et le ministre de la Justice refusent tous trois de transmettre ces informations. Un déni de démocratie et de transparence déjà observé ces derniers mois, dans ce dossier comme dans de trop nombreux autres.

    Ces multinationales n’ont donc littéralement rien à perdre dans ce dossier, puisqu’elles seront de toute manière indemnisées. Quel intérêt vont-elle défendre auprès du Conseil d’Etat, si ce n’est leur intérêt à tirer profit de l’enfermement des détenus de Bruxelles, profits qui sont garantis par l’Etat belge et son système de Justice employé ici comme une vache à lait ?

     

    Des multinationales aux pratiques douteuses

    Nous déplorons de constater que ces multinationales ont en outre des pratiques douteuses (informations plus détaillées ci-dessous) :

    • Macquarie, est épinglé dans plusieurs affaires d’évasion fiscale. Elle est connue pour sa gestion calamiteuse de l’eau en Angleterre. Elle est également confrontée à ses pratiques inacceptables aux USA dans des PPPs que Donald Trump veut étendre.
    • PPP Infrastructure Investment B.V., partage toutes les caractéristiques d’un point d’ingénierie fiscale qui permettra à Cafasso d’éluder les impôts belges et européens.
    • Denys NV, dispose de contrats importants avec l’Arabie Saoudite, qui viole allègrement les droits de l’homme dans son pays, mais également au Yémen. L’Arabie Saoudite a été condamnée par l’ONU pour le bombardement de civils au Yémen, où Denys a été réparer un pipeline au cœur du conflit.

    Les opposants à la mégaprison de Bruxelles défendent une politique carcérale respectueuse des droits fondamentaux et publique, la sauvegarde d’un environnement vivable et une démocratie digne de ce nom. Ils se trouvent face à des institutions qui représentent l’Etat belge, accompagné désormais de trois multinationales aux pratiques douteuses.

     

    •  Quelles justifications les partis politiques des exécutifs fédéraux et régionaux donnent-ils au choix de ces partenaires privés pour une mission qui incombe par essence à l’Etat ? Comment justifient-ils d’engager l’Etat dans un contrat, dont les détails ne sont toujours pas connus, pour un coût estimé à 3 milliards d’euros, avec des entreprises aux pratiques douteuses, et alors que tout indique qu’un système d’évasion fiscale est mis en place ?
    •  Dans ces conditions, comment les députés justifient-ils le choix d’un PPP qui sera in fine payé par les contribuables et le budget de la Justice pourtant déjà trop maigre ?
    •  Peut-on sacrifier au libéralisme économique la question fondamentale du sort de ceux que notre société enferme ?
    •  Quel contrôle les députés réalisent-ils des activités de Denys n.v. qui dispose de contrats importants avec l’Arabie Saoudite, condamnée par l’ONU pour avoir bombardé des civils au Yémen ?
    •  Les députés considèrent-ils qu’une entreprise basée en Belgique peut réaliser du commerce avec le régime contesté du Yémen, soutenu par l’Arabie Saoudite, sur le pipeline LNG qui est au cœur du conflit, et alors que l’Arabie Saoudite bombarde des civils yéménites ?

     

    Les associations signataires demandent des réponses à ces questions urgentes.

     

    Signataires et contacts :

    Comité de Haren – Laurent Moulin – 0499 03 09 01

    La Ligue des Droits de l’Homme – Damien Scalia – 0487 76 82 66

    Observatoire International des Prisons – Section belge – Nicolas Cohen – 0470 02 65 41
    Respire asbl – Jean-Baptiste Godinot – 0488 20 01 75
    François Licoppe – économiste – 0496 90 70 49
    Luk Vervaet – ancien enseignant à la prison de Saint-Gilles – 0478 65 33 78

    recours05.jpg

    sok.jpg

  • Pour occuper les têtes blondes...

    stagenp02.jpg

    Si vous avez des enfants de 4 à 11 ans, et que vous cherchez comment les occuper pendant les futures vacances d'automne (Toussaint), la Ferme Nos Pilifs (à Neder over Heembeek) propose de les accueillir en stage du 30 octobre au 3 novembre.

    Soins aux animaux mais aussi ateliers leur seront proposés, et en "bouquet", la participation au Grand cortège Halloween du quartier.

    Le titre de ce stage:

    "Les P'tits aGRRRRRRIculteurs"

    Pour tout renseignement et inscription : animation@pilifs.be

    stagenp01.jpg

    photos: Ferme Nos Pilifs

    sok.jpg

  • Comme on cause

    lmb01.png

    lmb02.pngCa est bien connu, en Belgique, on cause pas tout à fait comme les fransquilloens! Et pas qu'à Bruxelles. Il y a des peï qui ont eu l'idée de faire des vidéos (des vignettes comme ils disent) pour expliquer à nos voisins comment est-ce qu'on cause. Vu que les réfugiés fiscaux venu d'outre-Quiévrain sont de plus en plus nombreux dans notre accueillant pays (on bouffe mieux ici que chez eux, quoi qu'ils en disent) ce petit lexique télévisuel leur sera bien utile pour comprendre nos savoureuses expressions.

    Toi aussi tu peux découvrir ces vidéos sur YouTube (La Minute Belge) ou les retrouver sur Facebook

    Alleï, salut en de kost!

    sok.jpg