Le parc oublié

amaes01.jpg

amaes04.jpgPeu de harenois connaissent l'existence du parc Arthur Maes. Ce parc est méconnu en dehors de ses riverains; il est vrai que son accès fait davantage penser à l'entrée d'une propriété privée qu'à celle d'un parc public. Après être devenu propriété de l'état, au gré des réformes institutionnelles, il serait passé sous le giron de la région avant de dépendre de la Ville et de prendre ainsi le nom du dernier bourgmestre de Haren.

 amaes03.jpgAutrefois les "anciens" harenois l'appelaient le "Hitlerse bosje" (petit bois d'Hitler). On m'a donné deux explications plausibles à cette appellation: la première serait due au fait que son propriétaire était un collaborateur durant la seconde guerre mondiale. La seconde serait que les soldats allemands casernés dans l'aérodrome voisin y trouvaient refuge pendant les bombardements des alliés.

amaes02.jpgDès l'entrée du parc deux majestueux hêtres rouges nous accueillent. Ces arbres sont d'ailleurs repris au classement des arbres remarquables. Le ton est donné, nous ne sommes pas dans un parc "amménagé" (même si ce fut le cas autrefois) mais bien dans une petite forêt. Il ne nous faut parcourir que quelques mètres pour que le vacarme de la chaussée de Haecht voisine ne s'estompe. Ce bois, presque sauvage, mèle les différentes espèces végétales, et à ce titre favorise une biodiversité. Un bonheur de plus à nos portes!

amaes06.jpgCa et là, quelques vestiges de pierre rappellent que ce parc fut autrefois un jardin privé, tandis que des souches offrent des "sculptures" surprenantes et des gîtes à la faune.

Il est regrettable que le service des espaces verts de la Ville de Bruxelles ne prenne pas davantage soin de ce magnifique parc, notamment en évacuant les dépôt clandestins...

sok.jpg

Les commentaires sont fermés.