Le plastique, c'est fini

sac02.JPG

Dès le premier septembre, dans toute la Région Bruxelloise, les commerçants ne pourront plus donner des sacs de caisse en plastique à usage unique.

sac01.JPGCela concerne tous les sacs de caisse en plastique à usage unique de moins de 50 microns d’épaisseur, destinés à transporter des marchandises achetées dans un commerce*. L’interdiction implique tous les commerçants de la capitale : épiceries, night-shops, alimentation générale, grandes surfaces, échoppes de marchés, plats à emporter, boucheries, poissonneries etc. A Haren cela concerne aussi bien l'épicerie, la boulangerie mais aussi la friterie.

Cette interdiction (qui découle d’une directive européenne) permettra de réduire vos déchets et de mieux protéger votre environnement. En plus des ressources naturelles et de l’énergie nécessaires à la production de ces sacs peu résistants, ceux-ci terminent souvent leur vie dans la poubelle puis dans les incinérateurs, polluant l’air que nous respirons. Ou bien dans les rues de la ville, dans la nature et les océans. Pire encore : dans les estomacs d’animaux marins et dans nos assiettes...

sac03.JPGSoit les commerçant s'adaptent et vous propose des sacs en papier ou des sacs en plastique réutilisable (payants), soit vous prévoyez votre propre sac.

Les plus jeunes ne s'en souviennent pas, mais la généralisation des sacs en plastique a été initiée dans les années 1970 par les grandes surfaces, les petits commerçants n'ont fait que suivre le mouvement. Auparavant, chacun avait son propre sac ou le commerçant proposait des sacs en papier. J'ai même vu des poissonniers emballer le poisson dans du papier journal...

A noter que dès 2018, tous les sacs en plastique seront interdits, cela concernera alors aussi les sacs des rayons des fruits et légumes en vrac pas plus uniquement ceux donnés à la caisse. Alors, à vos cabas.

sok.jpg

Les commentaires sont fermés.