Si la glace de l'Antarctique fondait, que deviendrait Haren?

iceberg.jpg

Les changements climatiques dus aux activités humaines ne peuvent plus être niés. Récemment, un immense iceberg de 5000 kilomètres carrés s'est détaché de l'Antarctique. Si celui-ci ne devrait pas faire monter le niveau des eaux marines, il servait de "bouchon" à plusieurs glaciers qui eux sont susceptibles de causer une montée du niveau des mers.

Que deviendrait Haren en cas de montée des eaux? Voici une simulation qui vous en donne une idée.

En cas de montée des eaux de 7 mètres, le Danmark, les Pays-Bas et la Flandre seraient déjà pratiquement rayés de la carte. Pas étonnant qu'un riche ostendais investisse massivement à Durbuy. Mais en dehors de la vallée de la Senne, Haren serait encore épargné.

montée 7m.jpg

En cas de montée de 13 mètres, les abords du canal et le site d'Infrabel seraient partiellement atteints.

montée 13m.jpg

A 20 mètres, on peut commencer à parler de Haren-plage...

montée 20m b.jpg

A 50 mètres, on parlera de Haren comme de l'Atlantide, une cité ensevelie sous les eaux.

montée 50m.jpg

Certes les plus pessimistes ne prévoient pas ce scénario avant 2500, il faudrait en effet que l'ensemble des glaciers de l'Antarctique fondent pour arriver à cette situation. Mais il serait peut-être temps de s'en préoccuper et de prendre des mesures tant au niveau politique que de simple citoyen.

sok.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel