Tintin au pays du chicon

tintin sil chi.jpg

Ce n’est pas le titre d’une nouvelle aventure du reporter à la houppe, mais il est bien passé par Haren . Ou plutôt Hergé, son créateur lui a fait prendre l’avion au départ de l’aérodrome de Haren. C’est le cas dans « Le Sceptre d’Ottokar » paru en 1939, ou au détour d’une case, on peut reconnaître l’aérogare.

 

av16.jpg

av08.jpg

Contrairement à son personnage, Hergé était d’un naturel casanier. Aussi pour dessiner les aventures du reporter globe-trotter s’appuyait-il sur une documentation photographique (avant internet, je vous laisse deviner le travail que représentait le fait de réunir une telle somme d’images). C’est ainsi que j’ai pu retrouver dans mes archives, une photo qui manifestement lui a servi de modèle :

 

av15.jpg

av13.jpg

Si dans l’œuvre d’Hergé, vous trouvez d’autres traces du passage de Tintin par Haren, je vous offre une bière « EvASION » !

 

bout et verre.jpg

 

Commentaires

  • Et dans leur livre sur les influences bruxelloises de Hergé, les services de la Culture (ou de l'acculture ?) de la Région ont précisé que c'était l'aérogare de ... Melsbroek ! Rappel : Melsbroek a été créé au début de la 2e guerre mondiale, donc après 1938 !

Les commentaires sont fermés.