• Haren s'est fêté

    DSCN1897.JPGCertains sont venu de loin pour voir ce que notre village proposait ce week end (mais pas uniquement). Des personnes ont eu lors de ces deux jours l'occasion de découvrir un des derniers villages inclus dans la ville, avec toutes ses spécifités.

    DSCN1928.JPGLa convivialité, trop souvente absente de nos villes n'a pas encore disparu de Haren. Et c'est un des aspects que le Comité organisateur avait voulu mettre en évidence.

    DSCN1932.JPGN'oublions pas les enfants, qui pouvaient se faire maquiller ou s'ébattrent dans un château gonflable.

    Avec une météo favorable, ces deux jours resteront favorables dans la mémoire de nombreux harenois ainsi que d'autres visiteurs!

    pour voir l'album photo, cliquez ici

  • Haren en fête: la place du village

    affharfet05.jpgComme il se doit, la place du village sera le centre de "Haren en Fête". C'est en effet là que se rassembleront les 2 cv, de là que partiront les différentes balades dont j'ai parlé dans de précédents articles.

    1203_24-03-2012 15-50-35_jos0064_redimensionner.JPGMais c'est aussi là que se trouvera le stand d'informations. Les enfants ne seront pas oubliés, puisque les deux jours ils pourront s'ébattre dans un château gonflable installé dans le parc T'Seutelgat (derrière la Maison de Quartier, autre point stratégique...) ou encore déguster une barbe à papa (pas la mienne, je vous rassure).

    Le dimanche des balades en poneys seront proposées aux enfants tandis qu'une découverte de Haren en calèche sera proposée aux visiteurs.

    1203_25-03-2012 18-26-24_jos0111.JPGPour se désaltérer, la cafétéria de la Maison de Quartier sera ouverte, et pour vous remplir l'estomac, le Comité vous proposera des crêpes et autre petite restauration. Pour les plus solides appétits, la taverne The Old Time proposera pendant ce week end un menu polonais trois services à 15€ (entrée: PIEROGI, plat: GOLABI, dessert NALESNIKIZ SEREM) les HAReco y seront exceptionnellement valables ces 29 et 30 mars.

    caleche-haren-fete.jpgEnfin, pour ravir vos oreilles, une chorale "Le Chant des Garennes" vous proposera des chants interprétés "a cappella" depuis Kasteelhof, arrivée sur la place en traction hippomobile...

    www.fete.haren.tv

     

  • Haren en fête: la Maison de Quartier

    maison de quartier.jpgAu sens propre comme au sens figuré, elle est au centre du village. Cette structure mise en place par la Ville de Bruxelles offre aux citoyens différents services et activités avec pour maître-mot: la conivialité.

    Lors de Haren en Fête, la Maison de Quartier se devait donc de participer activement à l'opération.

    Elle proposera donc:

    Initiation à la broderie: Venez vous initier à la Broderie. Bernadette vous présentera les réalisations et différentes techniques. Le samedi et le dimanche de 14h30 à 17h

    Gym rythmique: Démonstration et animation d'une séance de gymnastique rythmique par Chantal. Samedi de 16h à 17h.
    Dimanche de 13h à 14h

    Expo les Mamas: Les ''mamas'' de Nti.Ma asbl vous invitent à l'exposition
    ''Des Mamas
    photographient des Mamas''.
    Ce travail photographique fait partie d'un projet ''Mamas
    parlent d'elles'' dont vous découvrirez le premier jet lors de cet événement sous forme d'une installation vidéo. Il y aura également un petit 'studio' improvisé pour que vous puissiez réaliser vos propres autoportraits. Samedi et dimanche de 10 à 18h

    Expo Ateliers Urbains: Prison? Se faire interpeller par la réflexion graphique d'habitants de Haren autour du thème de la prison. Complèté par la projection du film "Prison des Villes, Prison des Champs" le samedi à 17 h et le dimanche à 16 h

    Sans oublier les enfants qui ont aussi leur place dans la maison de quartier...

    http://www.lesmaisonsdequartier.be/

    www.fete.haren.tv

  • Malcolm Holcombe revient au Toogenblik

    holcombe.jpgAvec sa voix rocailleuse, Malcolm Holcombe est un habitué du Toogenblik. Ce chanteur de blues revient à Haren en cette fin mars.

    C'est dans sa Caroline du Nord natale qu'il a commencé à chanter dans le groupe country REDWING avant de devenir une sensation du milieu underground de Nashville dans les années 90. En 1996, il signe avec le label GEFFEN pour lequel il produit un brillant album. Mais ce n'est qu'en 1999 qu'il se révèle avec A Hundred Lies.

    holcombe too.jpgDans les années 2000 il s'est mis à enregistrer à un rythme effréné, produisant ces dernières années, coup sur coup cinq albums.

    Malcolm HOLCOMBE sera ce vendredi 28 mars 2014 à 20 heures 30 au Toogenblik, rue Cortenbach, 11

    P.A.F.: 12 €

  • Payez en HAReco!

    DSCN1885.JPGPeut-être aurez-vous bientôt des HAReco dans votre portefeuille. Mais késako? HAReco est une monnaie émise par des associations actives à Haren.

    Sa valeur est la même que l'euro. En pratique, ils peuvent être utilisés comme des Euros auprès des associations qui adhèrent au système.

    Ils sont déclinés en billets de 1/2, 1 et 2 HAReco.

    En achetant auprès de ces associations, vous recevrez 1/2 HAReco par tranche de 3 € dépensés (non cummulable).

    Ces HAReco vous pourrez ensuite les dépenser auprès d'une des associations.

    Le lancement des HAReco aura lieu le 29 mars, les premières associations qui adhèrent sont HAREN Vision (HARENtv) et le COMITE de HAREN.

    www.hareco.haren.tv

     

    DSCN1883.JPG

  • La prison, Barackement vôtre...

    af02.jpgIl y a deux ans, le premier avril 2012, je publiais sur ce blog ce qui était alors un "poisson d'avril". Et pourtant, au vu des mesures de sécurité prises pour la venue du président américain en Belgique la semaine prochaine, cela ne semble pas tout à fait loufoque... Jugez plutôt:

    "Obama opposé à une prison à Haren En réalité, ce sont les services secrets chargés de la protection du président américain qui auraient émis de sérieuses objections à propos du site choisi pour le futur établissement pénitenciaire.

    af01.jpgEn quoi cette affaire intérieure belge pourrait concerner les Etats Unis? C'est un diplomate américain en poste à Bruxelles que nous surnommerons Martino pour préserver son anonymat qui nous a fait cette révélation:

    Deux problèmes se posent pour les services secrets: le site choisi se trouve dans l'axe de la piste 25 droite de Zaventem, c'est la piste la plus longue qui est systématiquement utilisée pour des raisons de sécurité par Air Force One lorsque le président américain vient en Belgique. Son avion survolerait donc la future prison à moins de 1000 pieds (300 mètres). Inconcevable pour les responsables de la sécurité.

    af03.jpgLe deuxième problème concerne le futur nouveau siège de l'Otan. Situé chaussée de Haacht, cette voirie verrait donc se croiser le président et les convois de prisonniers en transfert. Impensable nous dit-on.

    Martino nous précise que des contacts diplomatiques sont en cours. Nous avons donc cherché à contacter le ministère des affaires étrangères, qui ne confirme ni ne dément l'information, le ministre Reynders étant à ce moment en partance pour Outsiplou.

    Au ministère de la justice on nous a opposé un "No comment" sur un thon qui nous a dissuadé d'insister.

    Quand à la régie des bâtiments, elle nous a rappelé qu'il n'était pas dans ses habitudes de communiquer avec la presse, surtout le week end, tout en précisant que la procédure pour la prison suivait son cours.

    Alors, Obama volera-t-il au secours des harenois? Martino nous a laissé entendre qu'il était probable que des documents seraient bientôt divulgués par Wikileaks..."

    af04.jpg

    De toute façon, Obama survolera Haren à bord de Air Force One

    dpr10.jpg

  • Haren en fête: Agriculture urbaine à Haren

    rhr1.jpgL'agriculture recolonise-t-elle la ville? En en qui concerne Haren, ce serait plutôt la ville qui envahit l'espace agricole. Et pourtant, certains se démènent pour redonner à notre village une fonction qu'il a tenu pendant longtemps.

    La ville grignote de plus en plus la campagne, aussi voit-on cette dernière de plus en plus squatter la ville. Les projets d'agriculture urbaine se multiplient, ainsi on ne compte plus les toits plats ou les terrasses transformés en potagers. Un vaste projet de ferme urbaine est en train de voir le jour aux abattoirs d'Anderlecht, un élevage de brebis laitières démarre à Boisfort et des fermiers cherchent à acquérir 10ha de terre à Uccle pour y étendre leur production bio.

    rhr02.jpgEt Haren? Notre village a longtemps vécu de la production agricole, et plus particulièrement du chicon. Une gare lui était même consacrée pour permettre son exportation dans toute l'Europe (et même les Etats Unis). Mais dans les années septante, la STIB s'est appropriée des meilleures terres pour y construire son dépôt. Et le massacre n'est pas terminé, puisque les promoteurs tant publics que privés se disputent les dernières terres agricoles.

    rhr03.jpgDes "nouveaux harenois" ont décidé de préserver ce patrimoine vivant de notre village. A cet effet, ils ont fondé l'asbl RURAAL HAREN RURAL. Ils ont ainsi relancé la production de chicon de pleine terre selon la méthode traditionnelle en tunnel. Cette année, leur production devrait atteindre les 500 Kg (elle est déjà disponible) et ils espèrent atteindre les 4 tonnes les prochaines années. Ils ont aussi introduit un dossier pour pouvoir bénéficier du label européen "Chicons de pleine terre de Bruxelles" (c'est une Indication Géographique Protégée), ils remplissent le cahier des charges de cette IGP.

    Mais leur production ne s'arrête pas au witloof, fraises courgettes, tomates figurent aussi à leur menu!

    Lors de Haren en Fête, une visite guidée est programmée le samedi 29 mars à 14 heures, départ de la rue Cortenbach

    www.fete.haren.tv

    www.ruraalharenrural.be

    rhr04.jpg

     

  • Haren en fête: Graines de cartable

    gdc05.jpgA l'origine, ce projet est une initiative de l'Ecole Fondamentale de Haren. Il consistait à transformer un petit bout de terrrain, situé face à l'entrée de l'établissement rue de la Paroisse, en un potager pédagogique avec également la réalisation de compost.

    gdc02.jpgIl faut dire que le terrain choisi était avant une surface boueuse, qui servait de parking sauvage.

    gdc03.jpgPour réaliser ce projet, les initiateurs ont même reçu de la Ville un subside dans le cadre de l'Agenda 21. Et la transformation fut radicale: à présent, le terrain est clôturé (tout en permettant le passage des piétons vers le chemin de Traverse) quatre grands bacs accueillent des légumes et dans un coin, on trouve deux silos de compostage.

    gdc04.jpgEn dehors des période scolaire, c'est la Maison de Quartier qui assure l'entretien des lieux sous l'impulsion d'un de ses animateurs: Bertrand.

    Lors de Haren en fête, une animation sera organisée le samedi 29 mars dès 10 heures, mais le site reste accessible en permanence: rue de la Paroisse, face à l'école communale.

    www.fete.haren.tv

    gdc01.jpg

  • Haren en fête: la cité Harenberg

    invitationharenberginaug1312c.jpgBâtiments exemplaires pour les uns, furoncle défigurant un quartier vert pour les autres, la cité Harenberg ne laisse pas indifférent.

    Les premiers saluent sa construction "passive", réalisée en peu de temps grâce à la technique du préfabriqué, mais aussi son aspect écologique par l'utilisation de l'eau de pluie pour les sanitaires et sa propre station d'épuration des eaux usées par la technique du lagunage.

    DSCN0548.JPGLes second reprochent son architecture quelque peu spartiate (boites à chaussures) la disproportion de ces immeubles colletifs dans un quartier qui jusque là ne comptait que des maisons unifamilliales, mais encore sa trop grande emprise sur un paysage qui était buccolique.

    Le mieux est peut-être de vous en faire une idée par vous-même. L'occasion vous en sera donnée lors de Haren en fête, des balades guidées vers la cité Harenberg seront en effet organisées.

    Balades guidées vers la cité Harenberg, les 29 et 30 mars, départ à 12 heures de la rue Cortenbach

    réservations: info@1130haren.be ou 0499 030 901

    www.fete.haren.tv

     

    DSCN0546.JPG

    1000ème article sur ce blog

     

  • Haren en fête: la ferme du Castrum

    haren castrum 01.jpgSituée en contrebas de la rue du Pré aux Oies, elle est peu visible de la route, surtout en été lorsque la végétation créé un rideau naturel. Et pourtant la ferme dite "du Castrum" constitue un autre bâtiment emblématique de Haren. Il en est fait mention pour la première fois dans un document de 1322 (castrum apud Haren). Au XIVe siècle le bien appartenait à la famille de Hertoghe puis passe aux différents seigneurs de Haren. Ainsi, alors qu'elle dépend du château de Cortenbach (elle est alors appelée hoeve van Cortenbach), la ferme appartient à la famille van der Noot vers le milieu du XVIe siècle avant d'être rattachée au domaine Ter Elst lorsque celui-ci est acquis par cette famille.

    cast02.jpgSi l'ensemble nous paraît cohérent, les différentes parties qui la constituent datent d'époques différentes. La partie la plus ancienne est la tour porche, qui comptait auparavant un étage supplémentaire qui a été démoli probablement suite à un incendie au XVIIIe siècle. Comme le montre cette gravure de 1711, la ferme s'est organisée en carré autour d'une cour. Il semblerait que les ailes sud et ouest ont été démolies entre 1810 et 1830.

    Castrum.jpgL'aile attachée à la tour daterait du XVe siècle, l'autre aile a probablement été construite dans la première moitié du XVIIIe siècle. Il est quasi certains que la plupart des fenêtres percées dans le bâtiment ne sont pas d'origine et auraient été faites lors de la réorganisation et réaffectation des locaux suite à la démolition des ailes sud et ouest.

    cast01.jpgLa ferme a été occupée par des agriculteurs jusque dans les années 70, puis, après avoir été laissée à l'abandon, elle a été acquise par des particuliers qui en ont entrepris la restauration. La ferme a été classée comme monument en 1988, les prairies qui l'entourent (le triangle délimité par la rue du Pré aux Oies, la rue Klesper et la gare de formation) ont été classées en 1996 comme site semi-naturel; elles représentent de précieux vestiges des prairies humides telles qu'on en rencontrait dans le bassin de la Senne. On y trouve une végétation spécifique à ce genre de milieu.

    PICT0008.JPGLa ferme nécessitait une restauration importante (voir la photo ci-contre qui date de 1992), ce à quoi se sont attelé les propriètaires actuels malgré les contraintes inhérentes à un monument classé. Propriété privée, il y a peu d'occasions de découvrir cette ferme de près. Ce sera le cas lors de Haren en Fête:

    le samedi 29 et le dimanche 30 mars à 11h30 des balades guidées vous mèneront au Castrum. Point de départ rue Cortenbach. 

    www.fete.haren.tv

    vélo laurent.jpg