• De l'énergie en fumée

    incin01.jpgDepuis 1984 sa haute cheminée barre l'horizon de Haren, et s'il est situé aux confins de notre village, c'est bien vers nous que les vents dominants poussent les fumées de l'incinérateur. Il aura d'ailleurs fallu attendre quinze ans après sa mise en service pour que ces fumées bénéficient d'un "lavage" qui les rende moins nocives.

    Mais ce n'est pas cet aspect qu'il vous sera proposé de découvrir ce dimanche 6 octobre lors de la "Journée Découverte Entreprises". Grâce à l'incinération des déchets, de l'électricité est en effet produite. 262 000 000 kWh par an sont ainsi produites, de quoi couvrir non seulement les besoins de l'entreprise mais également la consommation de l'équivalent de 65000 ménages (225000000 kWh sont réinjectés sur le réseau).

    C'est cet aspect qui sera au centre des visites guidées lors de ces JDE. "Comment produit-on de l´énergie à partir de l´incinération de vos déchets? Quel impact cette activité a-t-elle sur l´environnement? Pourquoi notre activité est-elle essentielle? En quoi cette activité est complémentaire au recyclage des déchets?"  

    Les enfants ne seront pas en reste puisque diverses activités leur seront proposées dont un atelier-tri (8-14 ans).

    Vous pourrez conclure la visite par une discussion avec le directeur d'exploitation en vous rinçant le gosier avec un verre de l'amitié.

    Visite de l'incinérateur (Bruxelles-Energie) dans le cadre de la Journée Découverte Entreprise le dimanche 6 octobre, de 10 à 17 heures, Quai Léon Monoyer, 8 (parking possible sur le site)

    inci01.jpg

     

  • Agenda du mois d'octobre 2013

    agenda.jpg

    Un mois d'octobre bien rempli, il y en aura pour tous les goûts:

     

    Mercredi 2 octobre:

    verre.jpgDrink des habitants: venez rencontrer vos voisins au Toogenblik de 19h30 à 20h30, le Comité offre la boisson du drink et pourquoi ne pas enchainer avec:

     

     

    jeu de-societe.jpgSoirée jeux: venez découvrir des jeux de société ou apportez les vôtres. Un bon moment de convivialité entre harenois.

    au Toogenblik, rue Cortenbach, 11 à partir de 20 heures 30

     

    Samedi 5 octobre:

    PICT0939.JPGLE NORMANDIE fête ses 10 ans: à cette occasion la taverne tenue par Muriel sera exceptionnellement ouverte ce samedi soir, un verre de l'amitié et une soirée karaoke vous y attendent.

    Taverne "LE NORMANDIE" chaussée de Haecht 1687 dès 21 heures

     

    DSCN0767.JPGKaraoke: soirée mensuelle animée par DJ KRISTOF

    à la Taverne Old Time, rue de Verdun, 392 à partir de 20 heures

     

    Samedi 5 octobre et dimanche 6 octobre:

    KameleonRGBa.jpgVLAAMSE KERMIS: rendez vous traditionnel de l'ecole Kameleon avec ses diverses animations dont une "disco" pour enfants, des clowns, une expo de photos anciennes sans oublier ses moules (ou vol au vent)

    Le samedi de 15 à 19h30 et le dimanche de 12 à 16h

    entrée par la rue Servandoni

     

    Mercredi 2 octobre:

    brammetjebaas.jpgBrammetje Baas: film pour enfants (Pays-Bas en version originale)

    à 14h au centre culturel De Linde, rue Cortenbach, 7  P.A.F.: 2€

     

    Samedi 12 octobre et dimanche 13 octobre:

    moules.jpgKermesse aux moules: de généreuses casseroles (1.5 kg) de moules à la façon du chef (18€) ou un américain frites (13€) c'est ce que nous propose Anna ce week end

    A la taverne OLD TIME, rue de Verdun, 392 

     

    Vendredi 18 octobre:

    greg_trooper4t.jpgGreg TROOPER: concert au Toogenblik

    à 20h au Toogenblik, rue Cortenbach, 11  P.A.F.: 12€

     

    Samedi 19 octobre et dimanche 20 octobre:

    PICT0647.JPGRendez vous sur les sentiers: (re)partez à la découverte des sentiers de Haren, un week end organisé par Sentier.be en collaboration avec les Brektabeen

    samedi de 10 à 13h: entretien du Beek et apéro au point de vue de la rue Ranson (prévoir habits de traail et outils de fauche)

    samedi de 15 à 17h: inauguration ludique de la "liaison de la Liberté" (rue du Keelbeek)

    dimanche de 15 à 17h: balade à vélo: Haren et ses soeurs par voies douces

    rdv rue Cortenbach, 11 (rdv manqué: 0499 030901)

     

     

    Mercredi 23 octobre:

    Van Holsbeek b.jpgInauguration du Passage Joe Van Holsbeek et de la rue des Fermes à Chicons

    à 17h30

     

    Vendredi 25 octobre:

    the red dirt skinners.jpgThe Red Dirt Skinners: concert au Toogenblik

    à 20h au Toogenblik, rue Cortenbach, 11 P.A.F.: 12€

  • Collecte des sacs en octobre

    sacs 4.jpg

    Voici un récapitulatif des jours de collecte des sacs poubelle valable uniquement sur le territoire de Haren!

    A relire également: "Protégez vos ordures" en cliquant ici

    Pour le mois d'octobre 2013:

     

    sac jaune.jpgSACS JAUNES:

    vendredi 11 octobre

    vendredi 25 octobre

     

     

    sac bleu.jpgSACS BLEUS:

    vendredi 4 octobre

    vendredi 18 octobre

     

     

    sac blanc.jpgSACS BLANCS:

    tous les mardi et vendredi

     

     

     

     

    sac vert.jpgSACS VERTS:

    tous les lundi après-midi

     

     

     

     

    PROXY CHIMIK:

    chimik.jpgLa collecte de ces déchets aura lieu le mardi 8 octobre de 16 heures à 16 heures 45 sur le parvis de l'église rue Sainte-Elisabeth

  • Position du Comité

    bil04.jpgVoici la position du Comité de Haren à propos de la revendication d'autonomie:

     "Le Comité n'est pas à l'origine de la pétition pour l'autonomie de Haren. Ce n'est pas le rôle d'un Comité d'habitants.

     Le Comité doit être à l'écoute des attentes et des questions des habitants pour les relayer aux autorités, le comité doit aussi relayer les protestations de nombreux Harenois en colère.

    Nous constatons que plusieurs revendications du Comité sont au centre du débat.

     Nous souhaitons  qu'une véritable réflexion ouverte puisse se poursuivre pour voir émerger des solutions.

     C'est pour cela que le Comité soutient cette initiative car elle offre l'avantage d'ouvrir le dialogue et pousser à considérer les solutions nouvelles.

    Le Comité constate :

     bil01.jpg- un sentiment d'abandon des habitants face à de nombreuses difficultés et un ras-le-bol grandissant liés aux grands projets (logement et autre...)

     - une difficulté d'offrir des réponses pour:

             - la représentativité des Harenois à tout niveau de pouvoir (en       ce y compris les organismes comme l'aeroport, la STIB, la SNCB, etc.)

             - l'enseignement

             - l'offre et l'accès à la culture et au sport

             –les services de police et de secours

             –  ....

    bil02.jpgA voir les dossiers qui s'amoncellent pour Haren, nous pensons qu'il est urgent que des solutions soient proposées.

    Il est important de s'intéresser à toutes les solutions qui pourraient se dégager des débats.

    Nous souhaitons que chacun puisse s'exprimer avec ses craintes, ses espoirs et ses revendications et que chacun sera écouté.

    La volonté et la solidarité sont plus efficaces que la résignation."

     

    Pour le Comité

    Laurent MOULIN, Fabienne DELCHEVALERIE

     

    bil03.jpg

     

     

  • A propos de Haren

    DSCN1302.JPGPour ceux qui n'ont pu assister à la soirée débat du jeudi 26, voici le speech qui a servi d'introduction:

    "Le 26 mai 2013, une personne a eu un malaise sur le terrain dit du Keelbeek . Après un appel des secours, les premiers sur place dans les dix minutes, Machelen-Vilvoorde. L’on constatera la présence de Bruxelles-Ville, vingt minutes à une demi-heure après l’appel, argument à l’appui pour le retard « Ils ne connaissent pas le quartier, ils se sont perdus ». Fait divers, mais symptomatique de la situation de Haren. Annexée en 1921 pour l’extension du canal. Depuis, Haren sert avant tout pour l’imposition,  l’extension des services techniques ainsi que le besoin territoriale  de Bruxelles villes et sa région.  Tout cela, en total mépris du particularisme, des souhaits et des besoins de ses habitants. DSCN1305.JPGS’il existait une logique politique ou économique en 1921, actuellement  l’annexion d’Haren est devenu une aberration géographique s’apparentant plus à un système (n’ayons pas peur des mots) colonial qu’une collaboration bilatérale. Des faits,  si nous sommes assez grands pour accueillir le plus grand dépôt de la S.T.I.B, nous sommes trop petit pour un point Mobib ou une amelioration des services des transport. Si nous sommes assez grands pour accueillir une prison, nous sommes trop petits pour une police de proximité 24h sur 24. Si nous sommes assez grands pour répondre en grande partie à la crise du logement de Bruxelles Ville, nous sommes trop petits pour des  infrastructures  devant répondre aux besoins d’une démographie galopante sous la pression de la ville. Nous pourrions énumérer en détail ces problématiques qui vont du projet de 130 logements de la rue Harenberg en passant par la prison et au pseudo projet de mobilité d’Els Amp qui répond avant tout a un projet global dont Haren sera encore le cochon payant.  Rapport 13.9.2013, Régie des bâtiments, prison de Haren . DSCN1308.JPG« Chercher un  désenclavement supplémentaire via la chaussée de Haecht ». Avec le projet  d’une rue Harenheyde bis, il ne faut pas être Ray Charles ou Gilbert Montagnier pour voir ce que signifie désenclavement  via la chaussée de Haecht.  Extension par le cœur de Haren. Depuis de nombreuses  années de nombreux comités et habitants ont tenté le dialogue avec Bruxelles Ville et la région. Le monde politique répondant plus par un discours électoraliste que par des faits. On vend plus un emballage qu’un contenu. Rentrant bien dans la définition de Denys d’Halicarnasse sur ce qu’est devenu l’homme politique. « En ses heures graves, les sentiments que révèle le langage des hommes publics sont ceux que doivent nécessairement éprouver des ambitieux dépourvus de sciences. Croyant soutenir des thèses contraires, ils ne s’aperçoivent pas que leurs conduites sont identiques et que le discours de l’un renferme celui de l’autre. » Juin 2012,  une aire de jeux en bois intégré dans le parc d’Haren, rue pré aux oies  a été incendié. Promesse faite par Bertin Mampaka alors échevin des espaces verts de créer une nouvelle aire de jeux multi générationnel. Beau projet dont le dossier sera préparé par des habitants de Haren et remis à Mampaka en présence de Joëlle Milquet. . Un budget sera même proposé par l’échevinat. Mais nouvelle législature, El Ktibi, dossier perdus, dossier deux fois envoyé, pas de réponse. En attendant, pour l’adolescent, il n’existe aucune infrastructure pour les accueillir. Sauf…dans la futur mega prison où est prévu un terrain de foot, un terrain de basket etc….  DSCN1310.JPGPour le dialogue concernant la méga prison, Laurent Moulin subira la même déconvenue. Jusqu’aux compensations, un flou étrange l’accompagne. Par exemple pour le projet Diabolo, Infrabel, la compensation pour Haren a été de 2800.000 euros.  En retour Haren ne bénéficiera que de 600.000 euros non pour un plus, mais pour la restauration de la place Cortenbach. Travail qui aurait dû être accomplis de longue date. Mais la priorité étant toujours ailleurs ….à Bruxelles Ville. Reste quand même 2.200.000 mis dans les caisses de Bruxelles Ville. Et même pas la décence de restaurer le seul terrain de foot rue de Verdun accessible à tous. Et surnommé le terrain à bosses vu l’état déplorable. Plus restauré depuis plus de 20 ans. Sans oublier une infrastructure électrique ne répondant plus aux besoins d’une démographie en augmentation causant des baisses de tension et des cables brulant dans le sol . Dernier en date aout 2013, rue harenberg.  Je ne m’étendrai pas plus en avant sur les relations unilatérales entre Bruxelles et Haren. Mais force est de ce questionner que tire Haren de l’annexion par Bruxelles Ville. La capitale n’est elle pas devenu un poids de plus en plus lourd pour Haren . Et quelle arme reste-t-il pour notre village, faute de dialogue constructif appuyé par des faits et non des emballages vides. "

    Jean-Pierre RAMAKERS

    Vous pouvez prolonger le débat en réagissant via les commentaires de ce blog.

     

    loupe.jpg