• Enquêtes sous la loupe

    enquete b.jpg

    Inter Environnement Bruxelles a récemment réalisé une étude auprès des dix-neuf communes de la région concernant la procédure de publicité-concertation en matière d'urbanisme.

    enq 02.jpgCette procédure, mise en place dans les années septante, permet à tout citoyen d'exprimer son avis à propos des projets en cours. Il s'agit donc d'un outil précieux pour une véritable démocratie urbaine.

    L'IEB s'est donc penché sur la manière dont cette procédure était appliquée dans les différentes communes, et ce afin de proposer des piste d'amélioration.

    Pour Bruxelles-Ville (donc Haren) l'association a relevé les points suivants:

    Points positifs:

    -Les dossiers soumis à l’enquête publique sont accessibles en soirée.

    -Il existe un local pour consulter les dossiers.

    -Du personnel est mis à disposition pour donner des explications sur les dossiers soumis à l’enquête publique.

    -La commune accepte de fournir des explications sur les dossiers hors enquête publique.

    -Des mesures ont été prises pour améliorer l’accessibilité aux documents (possibilité de prendre rendez-vous).

    -La procédure pour obtenir une copie n’implique pas une autorisation du Collège.

    -Des services sont accessibles sur Internet : les avis d’enquêtes et les avis de la Commission de concertation sont consultables sur le site internet de la commune.

    -Une retranscription détaillée des interventions des habitants existe.

    -Un PV de la réunion de concertation est accessible sur simple demande.

    -Il existe un journal d’information périodique sur la commune.

     

    Points négatifs:

    -Les copies ne sont pas facturées à prix coûtant.

    -Les copies ne sont pas facturées à prix coûtant.

    -La Commune ne répond pas à toutes les réclamations.

    -Le journal ne contient pas d’informations sur les enquêtes publiques.

     

    enq 01.jpgOn pourrait rajouter à celà qu'il serait souhaitable de pouvoir consulter les dossiers concernant Haren dans une antenne décentralisée dans notre village (et pas uniquement boulevard Anspach), et que les associations reconnues (Comités de Quartier) devraient pouvoir disposer gratuitement d'une copie des dossiers (aux frais du demandeur de permis?) 

    PICT0768.JPG

  • Au mépris des harenois!

    DSCN0569.JPGL'échevine Els Ampe a décidé de réasphalter les rues Twyeninck, Servandoni, du Beemdgracht et Kasteelhof. L'idée peut paraître judicieuce compte tenu que le revètement de ces voirie accuse son âge. Mais voilà, dans le but de ne pas handicaper le trafic de transit, il a été décidé de réaliser ces travaux (au moins pour la rue Twyeninck et la rue Servandoni) le week end et de nuit! Au plus grand mépris des habitants! Les photos illustrant cet article on été prises entre minuit et minuit trente!(les taches blanches sont les gouttes de pluie éclairées par le flach). Je vous laisse imaginer les nuisances sonores que doivent subir les riverains avec les différents engins qui ôtent l'ancien revètement

    Ce 3 juillet, Els Ampe doit venir à Haren pour présenter son plan de mobilité pour Haren ainsi que le projet de réaménagement de la rue du Pré aux Oies (dont certains craignent qu'on désire en faire une "chaussée d'Haecht bis"). Nul doute qu'elle ne sera pas accueillie aussi chaleureusement qu'elle l'espère!

    DSCN0573.JPG

  • Les crèches et l'urbanisme embauchent

    jobs b.jpg

    Voici des offres d'emplois proposées par la Ville de Bruxelles:

     

    La Ville de Bruxelles est à la recherche de responsables (H/F) de crèches ou d'un autre milieu d'accueil de la petite enfance francophones. Les inscriptions se clôturent le 31 juillet 2013.

    Pour les détails, cliquez ici

     

     Le département 'Urbanisme de la Ville de Bruxelles recherche pour sa nouvelle cellule Grands Projets un conseiller - chef de projets (H/F).

    Pour les détails, cliquez ici

    neo.jpg

  • Tuned City

    TC_logobeeld-page-001b.jpgTuned City Brussels (27-30 Juin 2013) est un projet qui explore et expérimente les relations entre sons et espaces. La première édition s’est tenue à Berlin en 2008 et passait après à Tallinn. En 2013, Q-O2 invite Tuned City pour créer une édition Bruxelloise. Tuned City propose des mises en oeuvre et des approches théoriques dérivant de préoccupations critiques inhérentes au son.

    Bruxelles s'avère être une ville très dense et aux couches multiples, qui se caractérise par des changements abrupts dans la structure urbaine, l'architecture et l'environnement social. Ce patchwork offre une modalité urbaine qui résiste aux impressions généralisantes de la ville tout en fournissant de l'espace pour des appropriations individualisées. L'abondance des juxtapositions dans les environnements de tous les jours crée une résonance productive avec le passant de sorte que la ville se manifeste comme une multiplicité vibrante et sans fin. Comment saisir la nature de ces oscillations relationnelles et quels modes de résonance façonnent la vibration particulière de Bruxelles?

    Au fil des quatre journées du festival, Tuned City Brussels sondera de telles fréquences citadines au travers de concerts, de promenades, d'installations et d'interventions sur place tout en s'intéressant simultanément au cadre théorique qui s'articule autour de trois notions de base: “le Bruit Relationnel”, “l'Écoute Situationnelle” et “l'Ambiance Opérative”. Un thème différent sera exploré chaque jour dans une 'zone' correspondante de la ville, vers laquelle le festival se déplacera.

    TC_logobeeld-page-001b.jpgLe projet a connu une longue phase de préparation en interaction avec des riverains et des organisations locales. Bon nombre de lectures, de présentations artistiques, de séjours sur place et d'ateliers de travail ont précédé ce festival de quatre jours. Notons tout particulièrement la collaboration avec les écoles artistiques Sint Lucas Architectuur, Erasmus Hogeschool RITS/Radio, Sint Lukas Transmedia et La Cambre/Espace Urbain.

    Le projet a connu une longue phase de préparation en interaction avec des riverains et des organisations locales. Bon nombre de lectures, de présentations artistiques, de séjours sur place et d'ateliers de travail ont précédé ce festival de quatre jours. Notons tout particulièrement la collaboration avec les écoles artistiques Sint Lucas Architectuur, Erasmus Hogeschool RITS/Radio, Sint Lukas Transmedia et La Cambre/Espace Urbain.

    de linde.jpgA Haren, ce festival se partage entre le Centre Culturel de Linde et le Toogenblik. Voici ce qu’en disent les organisateurs :

    toogenblik01.jpg« Les résonances et les atmosphères qui tantôt attirent notre attention, tantôt passent totalement inaperçues, représentent un aspect intéressant du paysage sonore de la ville. Cet élément d'une philosophie sonore complexe servira de point de départ pour la dernière journée du festival à Haren, à la limite nord-est de la Région Bruxelles-Capitale.Malgré la présence bruyante de l'aéroport, la ligne de train à grande vitesse, les différents sites industriels abandonnés et les chantiers pour le futur quartier général de l'OTAN ainsi que pour une nouvelle prison, Haren a su préserver son atmosphère paisible de village de cultivateurs de chicons d'antan. Au programme de la troisième journée: des artistes ainsi que des théoriciens qui exploreront et discuteront les thèmes de l'atmosphère, de l'ambiance et de l'esthétisme de l'écologie. »

    www.tunedcity.net

     

    TC_logobeeld-page-002 b.jpg

     

  • Commission de suivi?!

    info pris.jpgLors de la soirée d'information d'octobre dernier sur la future prison, on a appris qu'une commission de suivi du projet serait mise en place. Cette instance doit regrouper les représentants des communes concernées (Bruxelles-Ville et Machelen), de la région, et si on en croit notre bourgmestre, un (seul?) représentant des habitants de Haren serait occasionnellement invité à y participer.

    Mais les habitants se posent des questions: comment celui ou celle qui est censé les représenter sera ou a-t-il été désigné? Aucun appel à candidature n'a été réalisé. Si ce représentant existe déjà, est-il représentatif de la population? Pourquoi aucune info de sa part n'a encore été relayée vers la population?

    Et puis, quel sera le rôle exact de cette commission, et aura-t-elle un quelconque pouvoir? N'est-ce pas juste une façon pour la Régie des Bâtiments de communiquer des décisions déjà betonnées? A ce propos, on vient d'apprendre qu'une réunion de cette commission au cours de laquelle la régie devait exposer le projet a été annulée à cause de deux recours aux Conseil d'Etat.

    parlement bxl.jpgCe 26 juin, la députée Marie Nagy a interpellé Rudy Vervoort au parlement bruxellois à propos de la prison à Haren.

    Pour voir le texte de cette interpellation, cliquez ici

     

    eglise bar cad.jpg

     

  • Collecte des sacs en juillet

    sacs 4.jpg

    Voici un récapitulatif des jours de collecte des sacs poubelle valable uniquement sur le territoire de Haren!

    Pour le mois de juillet 2013:

     

    sac jaune.jpgSACS JAUNES:

    vendredi 5 juillet

    vendredi 19 juillet

     

     

    sac bleu.jpgSACS BLEUS:

    vendredi 12 juillet

    vendredi 26 juillet

     

     

    sac blanc.jpgSACS BLANCS:

    tous les mardi et vendredi

     

     

     

     

    sac vert.jpgSACS VERTS:

    tous les lundi après-midi

     

     

     

     

    PROXY CHIMIK:

    chimik.jpgLa collecte de ces déchets aura lieu le mardi 9 juillet de 16 heures à 16 heures 45 sur le parvis de l'église rue Sainte-Elisabeth

  • Harenberg, la colline dénaturée

    DSCN0501.JPGLe 20 juin dernier, le Comité de Haren tenait une réunion d'information à propos des projets immobiliers à Harenberg. Le public était venu en nombre. Néanmoins, pour ceux qui n'ont pu être présents, en voici un résumé:

    "Nous avons appris par un fait accomplit que la ville , la Régie foncière pour être précis , avait le mégalo projet ( encore un) d'établir un nouveau quartier à Haren, à l'Harenberg. Les habitants ont été désinformés par des enquêtes publiques misant successivement en déclarant tantôt un parking de 15 emplacements ou de 30 ???? puis un bâtiment... Ce qui plus est n'est pas la vérité ! Une fois de plus nous baignons dans la désinformation totale !

    harenberg.jpgPar un pur hasard nous avons trouvé le dossier concernant le projet dans sont intégralité. Et effectivement cela tient   de l'absurde et de l' aberration comme toutes ces idées venant de personnes qui ne connaissent pas notre village.

    Petite précision, pour nous, nous vivons dans un village; pour eux Haren n'est que « un quartier de Bruxelles. » Pour eux les gens vivent ici par dépit financier et non parce qu'ils aiment le quartier. Je suis étonnée d'entendre les discours que tient Freddy T à notre sujet et du mépris dont il fait preuve à notre égard ! Nous avons pris la décision de vivre à Haren c'est pour vivre en ville déclare-t-il.... ; si on voulait y vivre on irait s'installer dans le centre.

    DSCN0543.JPGNon, les personnes qui viennent s’installer dans ce village en bordure de Bruxelles fuient la ville, ils cherchent de l'espace, de la convivialité, une chance pour leurs enfants de connaître leurs voisins de même qu'eux.

    Le projet Harenberg est une goutte qui fait déborder un vase fragile et brise l'équilibre de tout un quartier. Nous ne pouvons continuer à courber l'échine devant  cette colonisation sauvage qui nous asphyxie.

    Le jeudi 20 juin, nous avions convié les habitants pour une soirée d'information et de prise de conscience. Celle-ci a rencontré un franc succès démontrant l’inquiétude des habitants.Ils ont reçu un dossier de ce projet....  et la découverte leur crispa le coeur. Une solidarité c'est mise en place !

     

    Le développement du projet  se déroulera en 3 phases :

     

    Phase 1 :   partie A :   25 logements ( mais il en a 30 de construits????)

     

                                        15 parkings

     

                                       terrains public :   Fabrique d'église

     

                                                        Ville de Bruxelles

     

     

                     partie B :  40 logements

     

                                      20 parkings

     

                                      DSCN0536.JPGterrains privés : 2x Van Campenhout (  la ville a déjà acquit les 2 maisons ; les personnes qui occupent doivent partir.  Notamment un couple de Harenois âgés ; La famille Lallemand est en colère contre le manque d'humanité de la ville & Co car leurs parents ont 82 ans et 79 ans.

    Pour rappel, selon la loi on ne peut exproprier des personnes âgés ! ...

    Nul est au-dessus de la loi...mais nous en doutons tous !

     

                                   terrain public CPAS de BXL.

     

     

    DSCN0545.JPGPhase 2 : 33 logements ; 28 logements sur les  terrains internes -  15 parkings

     

                                            5 logements en front de rue- parking dans la rue

     

                    terrains privés ; M. Warda et Y oussel

     

                                             V.D Van Hoeylandt  

     

                                             Geerkens et Schuddinck

     

                    terrains public Fabrique d'église                

     

                                             STIB

     

     

    DSCN0546.JPGPhase 3 : 32 logements ; 27 logements sur les terrains internes – 19 parkings

     

                                             5 logements en front de rue – parking  dans la rue.

     

                     terrains privés ; Laermans

     

                                              Meeus

     

                                              De becker

     

                                              Stroobants

     

                                              Baele

     

                    terrains public Régie Foncière BXL CA  

     

     Ce qui ferra en tout 130 logements et 69 places de parkings...

     

    Les responsables d'un tel projet n'ont aucune idée du tort qu'ils occasionnent où plutôt ils ne veulent ni le voir ni l'admettre .

    Ouriaghli Mohamed l'échevin responsable de ce projet a dédaigné nous rencontrer à ce sujet.

    Son adjoint est venu se « promener » en semaine et a compté les voitures entre 10 heures et 15 heures (heures creuses).

    DSCN0548.JPGConcernant la phase 1 A qui est presque finie nous savons que c'est un "éco quartier",bla bla bla....

    Petite précision, ce nouveau quartier n'est pas relié aux égouts. Pour l’évacuation des eaux usées , un système de lagunage est mit en place .Ce système est utilisé dans les pays nordique et fonctionne mais ici ....

    Donc brève explication ; les eaux usées sont déversées dans une prairies ou des roseaux filtrant vont nettoyer tout ça puis nourrira le ruisseaux qui pour rappel est dépollué depuis peu et la faune et la flore s'y développent  à nouveau....

    Mais pour que ceci fonctionne durablement les locataires ne peuvent en aucun cas utiliser des produits   autres que biodégradables... et ainsi qu'aux niveaux des antibiotiques  il y a un soucis car traces dans l'urine....

     Personnellement, je ne sais pas comment ils vont réussir à les contraindre car nous connaissons tous les prix pour de tels produits ménagers et selon leur brochure publicitaire ces logements sont prévu pour des loyers modérés...

    Lors de la pose de la première dalle, les échevins présents avec faste, fanfares nous avait assuré que les Harenois étaient les prioritaires pour accéder aux logements. Évidement, nous avons été  à la Régie Foncièrepour s'y inscrire  et là .... Taadaaaammm....

    La liste est clôturé depuis 2008 !

    DSCN0550.JPGDonc oui les harenois sont méprisés par les autorités !

    Selon Ouriaghli Mohamed ce n'est pas des listes mais des numéros d'ancienneté mais il y a toujours solution comme la déportation au centre .... ces mots m'ont glacé le sang.

    NON !!!! Nous ne voulons pas quitter Haren !

    Nous disons STOP à LA COLONISATION DE BRUXELLES !

    Pour clôturer tout ceci il est bien clair qu' au niveau de la mobilité cela va être un catastrophe rien n'est encore prévu.

    Au niveau des transports en commun , rien non plus.

    Au niveau des écoles rien non plus .

    Mais on allons nous à part plonger dans un cauchemar ?!"

    Stéphanie Guilmain

    harenberg gb.jpg

     

  • A vos couleurs!

    graff03.jpgCe vendredi, l'école sera finie! Pour marquer le coup, la taverne "Old Time" invite les enfants de 6 à 10 ans à se défouler en faisant ce qu'il leur est interdit de faire chez eux: dessiner sur les murs.

    graff01.jpgCes samedi 29 et dimanche 30 juin, les murs de la terrasse arrière de l'établissement seront mis à disposition des enfants (ainsi que tout le matériel nécessaire). L'encadrement sera assuré par des étudiants de "La Cambre" ainsi que par une institutrice (une véritable vocation pour ainsi retarder ses vacances). Qui sait? On découvrira peut-être un nouveau René Magritte...

    ATELIER GRAFFITIS les samedi 29 et dimanche 30 juin de 11 heures à 18 heures, à la taverne OLD TIME, rue de Verdun, 392 (inscription gratuite préalable via info@haren.tv ou à la taverne)

    Affiche Graf 05.jpg

     

  • DiverCity 2013

    DSCN0517.JPGTous étaient les bienvenus, malheureusement, l'astre solaire s'est fait remplacer par la bruine (et Eole). Qu'importe, le Soleil était dans les coeurs.

    DSCN0535.JPGBruxelles a toujours eu une vocation de ville cosmopolite, et ces dernières années, ce phénomène s'est accentué. Haren, en tant que quartier périphérique n'échappe pas à la règle.

    DSCN0519.JPGPourtant, il reste une "méfiance" vis à vis de "l'autre". Le replis communautaire est une réalité, d'ou qu'il vienne. Un événement comme DiverCity est justement là pour ouvrir chacun aux autres. Faut-il rappeler que si la Belgique est si riche culturellement, c'est justement parce qu'au travers des siècles, elle a été sous l'influence de différentes cultures.

    DSCN0522.JPGEn cette (humide) journée, on a pu s'ouvrir à d'autres cultures au travers de différentes animations, dégustations ou en découvrant l'artisanat. L'an prochain, DiverCity sera organisée dans un autre quartier de Bruxelles, mais rien n'empèche les harenois de trouver un prolongement à cette manifestation.

    Pour voir l'album photo, cliquez ici

    merci à Laurent MOULIN pour la contribution photographique

  • Mobilité et Pré aux Oies

    PICT1105.JPGL'échevine de la mobilité et des travaux publics invite les harenois à une séance d'information concernant le plan de mobilité pour Haren et le réaménagement de la rue du Pré aux Oies le 3 juillet.

    PICT1122.JPGEn février dernier, Els Ampe était déjà venue présenter un avant-projet concernant la rue du Pré aux Oies. A cette occasion, de nombreuses remarques avaient été émises par les citoyens. En a-t-il été tenu compte? Cette réunion nous l'apprendra peut-etre.

    PICT0926.JPGEn ce qui concerne le plan de mobilité, de nombreuses questions se posent. L'arrivée de Décathlon, le nouveau site de l'OTAN, mais aussi de méga-projets immobiliers vont probablement augmenter le trafic sur une chaussée de Haecht déjà saturée. La crainte des harenois est de voir une partie de ce trafic se reporter sur le centre du village. Quelles sont les solutions envisagées par l'échevine?

    Certains regretteront que cette réunion se tiennent à une date ou nombreux seront ceux qui seront déjà en vacances!

    La réunion se tiendra le 3 juillet à partir de 19 heures à la Maison de Quartier, rue Cortenbach, 11

    (19h: plan de mobilté; 20h30: projet de la rue du Pré aux Oies)