• Le panier bio augmente!

    panoer.jpg

    Les paniers bio proposés par le Comité des Habitants de Haren sont préparés par la ferme "Nos Pilifs" de Neder over Heembeek. Ils nous prient de vous faire part du communiqué suivant:

     

    "Du côté des producteurs, nous travaillons au maximum en direct avec une douzaine de producteurs pour favoriser les achats en circuit court, ceci leur permet d’être rétribués à leur juste valeur.

    Du côté des paniers, en comparant nos données respectives depuis 2010, on constate que les paniers sont mieux garnis et bien variés toute l’année, quelques accrocs subsistent encore mais nous tâchons d’y remédier.

    Du côté de l’équipement, nous avons investit cette année dans une seconde chambre froide de 75 m³.

    Du côté ressources humaines, l’équipe s’est bien agrandie en 2012, 3 travailleurs pour l’équipe de préparation des paniers, 1 chauffeur et un chef d’équipe complètent à ce jour le team Paniers Bio.

    Cette activité génère actuellement une activité durable et rémunère 17 personnes en tout. Du côté de la « concurrence », les prix proposés ci-dessous reste dans la gamme accessible des prix de marché des paniers Bio (à volume égale bien sur) jugez donc par vous-même sur : Julienne.be, Paniersverts.be, Montaval.be, Diepenboomgaard.be…

    Pour autant, sur base de données récoltées depuis plusieurs mois, nous avons beaucoup de mal à équilibrer nos comptes, (indexation des salaires, coût des transports..) et comme nous ne souhaitons pas développer un service de mauvaises qualité ou proposer une quantité moindre, nous souhaitons équilibrer la proposition comme suit (TVA comprise) :

     

    • Le petit panier de légumes à 8,50€, passe à 9.50€

    • Le grand panier de légumes à 13,00€, passe à 14,50€

    • Le petit panier mixte (fruits-légumes) à 8,50€, passe à 9.50€

    • Le grand panier mixte (fruits-légumes) à 13,00€, passe à 14,50€

    • Le petit panier de fruits à 8,50€, passe à 9.50€

    • Le grand panier de fruits à 13,00€, passe à 14,50

    • Le panier "soupe" à 5,00€, passe à 6,00€

    • Le panier "Maxi Provision" passe à 27,00€

     

    Nous espérons que vous comprendrez cette difficile décision et que vous nous resterez fidèles."

     

    La distribution des paniers bio reprendra le jeudi 9 août. La composition de ces paniers vous sera communiquée dès que nous l'auront reçue 

  • Nos toutous sont-ils des sportifs?

    PICT0514.JPGSi certains chiens portent une médaille autour du cou, ce n'est pas aux Jeux Olympiques qu'ils l'ont conquise. Pourtant, l'échevin des sports et des espaces verts de la Ville de Bruxelles semble croire que nos toutous sont des sportifs.

     

     

     

     

    PICT0518.JPGEn effet, alors que depuis des lustres le club de pétanque local demande l'installation de sanitaires sur le boulodrome de Haren, ce sont les chiens qui s'y sont vus attribuer un lieu d'aisances! Les joueurs de pétanque sont toujours condamnés à aller dans les buissons en cas de besoin urgent!

     

     

     

    PICT0515.JPGAutre cas, le terrain de mini-foot situé entre la rue de Verdun et la rue du Keelbeek n'est plus entretenu depuis des années par les services compétents (ceux du même échevin). Complètement dégradé, il n'a plus vu un ballon depuis bien longtemps. Par contre, il fait le bonheur des chiens, qui en profitent pour laisser une trace de leur passage. Je ne saurais d'ailleurs trop vous conseiller (si le dicton qui dit que cela porte chance de marcher "dedans" se vérifie), de traverser ce terrain sans regarder ou vous mettez les pieds; vous devriez gagnez la cagnotte de l'Euromillion!

    Mais le chien n'est pas le seul animal apprécié par notre échevin: alors qu'il devait rencontrer des associations ou des habitants de Haren, à trois reprises au moins, il leur a posé... un lapin!

    On ne peut pas dire que notre échevin cynophile et cuniculophile fasse cela par électoralisme; à ma connaissance, nos amis à quatre pattes n'auront pas le droit de voter le 14 octobre!

    PICT0513.JPG

  • Pickles

    picallili.jpgQue ce soit sur des frites ou sur un pistolet au haché, le pickles (ou piccalilli) bien que d'origine anglaise, est devenu un incontournable pour les "echte brusseleir". Le préparer soi-même présente l'avantage de pouvoir accommoder la recette de base selon ses propres goûts.

    Ingrédients: 20 cornichons, un chou-fleur, 3 poivrons, 12 oignons nouveaux, 2 piments forts, 900 ml de vinaigre d'alcool blanc, 4 cuillères à soupe de moutarde, 1 cuillère à soupe de curcuma, sucre, gros sel.

    Émincez les cornichons, les poivrons, le chou-fleur et les oignons. Placez-les avec les piments dans un grand plat et saupoudrez le tout de gros sel. Laissez macérer 12 heures. Égouttez le tout et rincez à l'eau avant de répétez l'opération (saupoudrage de sel, macération égoutage et rinçage). Mettez ces légumes en pot et réservez.

    Portez à ébulition le vinaigre avec la moutarde, le sucre (selon votre goût) et le curcuma. Versez sur les légumes et fermez les pots.

    L'idéal est d'attendre un mois avant de consommer.

    Bon appétit!

  • Vote jaune!

    vote jaune.jpgLa campagne électorale a officiellement commencé le 14 juillet, mais bien des partis avaient déjà commencé à abreuver nos boites à lettres de publicités électorales. Et ce n'est qu'un début, la période des congés n'est certainement pas la plus "chargée". Nul doute, que dans les prochaines semaines, les sacs jaunes auront du succès.

     

    Car la plupart de ces dépliants sont jetés sans même avoir été lus. Alors, pourquoi les partis continuent-ils à utiliser ce moyen de communication? C'est le seul parait-il qui permet de toucher pratiquement tous les citoyens. Et, cela procure du travail aux imprimeurs, secteur en crise depuis que la plupart des enseignes commerciales ont abandonné les folders "papier" au profit de la communication par internet.

    PICT0507.JPGQuoi qu'il en soit, j'ai décidé de garder tout le courrier électoral reçu depuis le 14 juillet, et au lendemain des élections, je pèserai le tout (et je ne crois pas qu'un pèse-lettre sera suffisant). Et qui sait, peut-être qu'avec l'ensemble de ce qui aura été distribué à Haren (+/- 1800 boites) on pourra bâtir une maison comme celle ci-dessous (potographiée à Essen)

     

     

    maison-recyclee.jpg

  • Agenda du mois d'août 2012

    agenda.jpg

    Après un mois de juillet particulièrement calme à Haren, les activités reprennent petit à petit:

    Samedi 18 août:

    potager_01.jpgVisite guidée du potager biologique du Houtweg : Giancarlo et Elisabeth vous proposent de vous initier à la photographie au jardin naturel. Rien de tel que le potager biologique où foisonnent plantes et insectes pour faire ses premières armes de photographe amateur ou échanger des trucs et astuces entre passionnés. N’oubliez pas votre appareil !
    Rendez-vous au croisement du Houtweg et de la rue de Verdun (limite Haren et Evere), à 14 heures.
    Durée : Fin prévue vers 17 h

    Renseignements: Michel Moreels tél. 02/460.38.54

     

    24, 25 et 26 août:

    moules 1.jpgVLAAMSE KERMIS de l'école Kameleon: au programme du vendredi 24: un grand Quizz (en néerlandais) à partir de 19 heures.

    Les samedi 25 et dimanche 26 à partir de 14 heures, Vlaamse Kermis avec diverses activités pour petits et grands et bien sur les incontournables (très généreuses) casseroles de moules (ou carbonnades).

    A l'école Kameleon, rue Servandoni.

     

     

    Samedi 25 août

    ruines.jpgReconstruction de la plaine de jeux: information et consultation des harenois pour la reconstruction de la plaine de jeux. Les enfants, premiers intéressés, seront aussi sollicités pour donner leur avis!

    Parc de Haren, rue du Beemdgracht de 13 à 19 heures

     

     

    fodersokparc.png

    D'autres activités sont programmées, mais leurs détails vous seront précisés ultérieurement:

    Jeudi 30 août (à confirmer)

    petanque 3.jpgTournoi "open" de pétanque: tournoi convivial entre harenois, une bonne occasion pour se rencontrer en cette fin d'été.

    Terrains de pétanque, rue Sainte Elisabeth, de 16 à 21 heures (date et horaire à confirmer)

  • Grenouille rousse, faune de Haren

    grenouille 1.jpgCeux qui ont la chance d'habiter à proximité d'une mare ou d'un petit étang la connaissent bien; la grenouille rousse (Rana temporaria) est en effet avec le crapaud commun les batraciens les plus fréquents dans notre région. 

    Assez massive, elle possède un museau arrondi et des pattes robustes. Sa peau présente quelques verrues, et est brun grisâtre à roux voire rouge brique, vert ou jaunâtre, avec des marques sombres. Le ventre est clair et parfois tacheté. Une large tache sombre incluant les tympans est visible à l’arrière des yeux, et se prolonge parfois jusqu’au museau. Leur pupille est horizontale et l’iris est doré. Les adultes mesurent de 6 à 10 cm de long. Les mâles, généralement plus gris, sont un peu plus petits que les femelles et possèdent des sacs vocaux internes. Les oeufs, pondus en amas flottant, sont noirs au-dessus et blancs en dessous, et mesurent 2 ou 3 mm de diamètre. Les têtards, mesurant environ 4,5 cm, sont brun foncé à noir et ont une crête le long du corps.

     

    grenouille.jpgLa Grenouille rousse sort de sa période d’hibernation dès la fin du mois de février. Elles entament alors des migrations massives vers le site de ponte, par temps humide et lorsque les températures atteignent au moins cinq degrés pour rejoindre leur lieu de reproduction, ces grenouilles étant bien souvent fidèles à leur site d’origine. Lors de l’accouplement, le mâle s’accroche au dos de la femelle via les aisselles. Les femelles posent dans l’eau leurs œufs en amas flottant, chaque amas pouvant comporter de 700 à 4 500 œufs. Il n’y a en principe qu’une ponte ou un amas d’œufs pondus par femelle. Une fois les pontes déposées, les adultes regagnent leurs quartiers d’été, souvent proches de leur lieu d’hibernation. Les œufs se développent en 2 à 4 semaines. A l’éclosion, les têtards restent d’abord en groupe près du lieu de ponte. Ils migreront ensuite au fond de l’eau avant de se disperser un peu partout dans l’étang. Leur développement jusqu’à la métamorphose s’étend sur 3 à 5 mois. Il arrive parfois que les têtards ne se métamorphosent que l’année suivante. La plupart du temps, les pontes et têtards subissent des pertes considérables, et seuls 1% à 6% des œufs donnent des petites grenouilles. Aux alentours du mois de novembre, les Grenouilles rousses entrent en hibernation, et passent l’hiver en général dans la boue au fond de l’eau ou sur la terre ferme, dans des abris humides sous des pierres, de vieux troncs, tec. Elles atteignent l’âge adulte qu’à la fin de la deuxième année. Une Grenouille rousse vit en moyenne 6 à 10 ans dans nos régions, parfois 13 ans.

    Généraliste, la Grenouille rousse se nourrit principalement de nombreux invertébrés, dont les vers de terre, les arachnides, les limaces, ainsi qu’un grand nombre d’insectes, y compris aquatiques. Les têtards mangent plutôt du zooplancton, des morceaux de plantes et d’algues, des petits invertébrés aquatiques, et également divers détritus et cadavres de petits animaux. Les jeunes grenouilles consomment des petites proies (larves d’insectes, collemboles, etc.).

    Le héron cendré est sont plus redoutable prédateur, mais aussi la couleuvre à collier (déjà observée au Poelbos à Jette, mais jamais à Haren). A ces deux prédateurs "naturels", il faut ajouter les tortues de Floride, qui relachées dans nos mares et nos étangs font de véritables ravages sur les pontes et les tétards.

     

    Grenouille02.jpg

  • Haren à vendre?

    PICT0486.jpgAlors que les nouvelles constructions poussent comme des champignons à Haren, il n'est pas une rue ou il n'y a une ou plusieurs maisons anciennesà vendre.

     

    Le temps ou on passait toute sa vie au même endroit semble révolu. Le phénomène semble s'être accentué ces dernières années. J'ai vu ainsi une maison dans ma rue changer trois fois de propriétaire en une quinzaine d'années.

     

    PICT0489.JPGLa mobilité professionnelle n'est pas la seule raison de ce phénomène, en interrogeant les vendeurs, d'autres raisons apparaissent. Certains reprochent à Haren de changer radicalement: lorsqu'ils sont venus s'y installer, cela semblait être encore un petit village tranquille à proximité de la ville, mais ces derniers temps, avec les nombreuses nouvelles construction, il s'urbanise de plus en plus. Ces propriétaires préfèrent chercher plus loin, en Brabant Wallon par exemple.

    D'autres craignent que l'abondance de nouveaux logements mais aussi le projet de future prison, ne dévalorisent leur bien. Il s'empressent donc de vendre. Il est vrai que les prix avaient plutôt grimpé ces dernières années. Ainsi une maison qui avait été acquise en 1992 2800000 francs belges (70000 euros) vient de se revendre 290000 euros (plus de quatre fois plus)!

    Alors, Haren est-il à vendre? 

    PICT0490.JPG

  • 21 juillet à Haren

    drapeau belgique.jpgIl y a bien longtemps qu'une festivité n'ait été organisée dans notre village pour la fête nationale. Il y a bien ça et là des drapeaux belges placés sur les façades par certains habitants, mais bien moins que lors d'un match important des "Diables Rouges".

     

     

     a 330.jpgMais, en levant le nez vers 15 heures 45, les harenois auraient pu assister à une partie de défilé aérien. En effet, les avions de transport de la composante aérienne décollaient de Melsbroeck. Outre l'Airbus A330 loué par la force aérienne (qui s'est offert un virage sur l'aile à basse altitude, ce qui est interdit aux avions civils), Falcon, Hercules C 130, mais aussi un Transall allemand se sont succédés rapidement. Les amateurs d'avion auraient aimé voir l'Airbus A400m qui remplacera à terme les Hercules, mais celui qui a défilé à Bruxelles venait directement de Toulouse sans passer par Melsbroeck et donc sans survoler Haren. Pour le voir, il fallait donc se trouver du côté du centre de Bruxelles.

    c-130h12.jpgMais le survol de Haren par ces avions n'a rien d'exceptionnel, et est même plutôt quotidien; cela fait partie des inconvénients subis par nos concitoyens. En fait cet article est le relais d'un appel des harenois qui aimeraient que la Ville de Bruxelles cesse de les oublier en centralisant toutes les activités festives dans le pentagone.

     

  • Changements dans le ciel

    avion.jpgVous en avez certainement eu des échos par la presse: en septembre, entrera en vigueur un nouveau plan de répartition des vols pour l'aéroport de Bruxelles-National. Mais qu'est-ce que cela change pour Haren?

     

     

     

    Le précédent plan, dont vous pouvez trouver ci-dessous un résumé (cliquez dessus pour agrandir)

    piste.jpg

    s'attachait à répartir les vols sur l'ensemble des pistes. Si en théorie, les avions doivent décoller et atterrir face au vent, les avions de ligne modernes présentent une certaine tolérance en la matière. En effet, ils peuvent décoller ou attérrir avec un vent latéral ou arrière de 35 noeuds (environ 65 km/h)! Ces conditions extrèmes étant plutôt rares, toutes les pistes pouvaient être utilisées la plupart du temps, y compris la plus courte, la 02/20 qui implique le survol de Kraainem et Woluwe-Saint-Pierre.

    Le plan qui entre en vigueur en septembre, concocté par le précédent secrétaire d'Etat Etienne Schouppe (mais bloqué pour cause de gouvernement en affaires courantes) comporte deux volets: un concernant l'utilisation des pistes, l'autre, les routes aériennes.

    airport 2.jpgEn ce qui concerne les pistes, on revient à un des principes fondamentaux de l'aviation, à savoir la sécurité. Autrement dit, les avions devront décoller et attérrir sur la piste qui est la plus face au vent, même si celui-ci est dans les marges de tolérances citées plus haut. Dans le cas d'absence de vent, les pistes les plus longues seront privilégiées. Autrement dit, vu les vents dominants en Belgique, ce sont les pistes 25/07 qui seront les plus utilisées, la 25 droite (la plus longue) pour les décollages qui survolent directement Haren!

    On risque donc d'avoir davantage de survols de notre localité!

    Les communes de Kraainem et Woluwe-Saint-Pierre seront donc un peu plus ménagées. Comme il se doit, ces mesures feront des heureux... et des mécontents! 

    Les routes aériennes concernent moins Haren, dans la mesure ou les avions n'entament leur virage qu'à 1700 pieds (environ 550 m), altitude qu'ils atteignent à peine lorsqu'ils survolent notre village (nous sommes très proches du seuil de piste).

    Il nous reste à profiter du répit des deux premières semaines d'août (peut-être trois). C'est en effet à cette période que la piste 25 droite qui implique le survol direct de Haren, sera hors service pour cause d'entretien!

  • Smoutebollen

    smouttebolle.jpgSi vous visitez la Foire du Midi, vous craquerez sûrement pour des smoutebollen (beignets en brusseleir). Mais savez-vous qu'il n'est pas compliqué de les préparer soi-même.

    Ingrédients: 200 gr de farine, 75 cl de lait entier, 1 dl de bière blonde (pils), 15 gr de levure de boulanger, 25 gr de beurre (non salé), 1 oeuf, sucre semoule, sel, sucre glace (impalpable).

    Faites fondre le beurre (sans coloration!) et réservez. Faites tièdir le lait à feu doux et délayez-y la levure.

    Ajoutez-y progressivement la farine tamisée en remuant vigoureusement à l'aide d'un fouet.

    Séparez le blanc du jaune d'oeuf et réservez.

    Ajoutez à la pâte une cuillère à café de sucre semoule, le jaune d'oeuf et la bière, mélangez au fouet pour obtenir une pâte homogène puis ajoutez progressivement le beurre fondu.

    Montez le blanc en neige et incorporez-le à la pâte à l'aide d'une spatule en l'aérant bien.

    Recouvrir le récipient contenant la pâte (le prévoir d'une taille suffisante, la pâte va doubler de volume) d'un linge propre et laissez reposer et gonfler pendant 1h30.

    Faites chauffer votre friteuse à 180°. Bien remélanger la pâte qui a reposé et formez à l'aide d'une cuillère des boules d'environ 2cm et déposez les dans la friture. Retournez les si elles le ne font pas toutes seules et retirez-les dès qu'elles sont bien dorée.

    Déposez-les sur du papier absorbant et saupoudrez-les de sucre glace.

    Bon appétit! 

    smoutebolle.jpg