• Connaissez-vous vos voisins?

    fete des voisins 2011.jpgHaren a encore cet aspect convivial des villages. Les voisins se connaissent et il existe encore une entraide et une solidarité entre eux. Pourtant, avec l'urbanisation débridée de notre village, et la venue de nouveaux habitants, cet aspect est en train de disparaître.

    affiche2012_fr-page-001.jpgDepuis quelques années, le dernier vendredi du mois de mai, il est devenu de tradition en Europe de fêter ses voisins en les invitant à un apéritif ou un buffet.

    L'occasion est belle, mais je connais des quartiers, dont le mien, qui n'attendent pas cette date pour créer cette convivialité. Il y en a même qui profitent de la journée "sans voitures" (cette année le 16 septembre) pour organiser sur la voie publique un barbecue destiné à tous les riverains.

    Ne laissons pas notre village devenir une cité-dortoir; vivons ensemble!

    Le site de la fête des voisins en cliquant ici

     

    Je dédie cette note à Andrée, une voisine malheureusement décédée ce 8 mai.

  • Fukushima Daiichi au Old Time Café

    g64-jmp.jpgDepuis près de deux ans qu'elle a repris le Old Time Café, Anna multiplie les initiatives pour créer de l'animation dans notre village. Cette fois, elle s'associe à l'opération "Parcours d'artistes" en proposant une exposition.

    Avec Fukushima Daiichi, JMP nous propose une réalisation en 4 tableaux de 40/50 cm qui représente l'évènement du 11.03.2011 (tsunami + accident nucléaire) survenu à Fukushima au Japon. Le travail est réalisé à l'acrylique sur toiles. Il se présente en 4 phases, cela va de l'alerte à l'après-tsunami. Par son symbolisme et son esthétique, l'utilisation de couleurs exprime diverses émotions que cette tragédie nous a laissées. Les formes résonnent comme un écho sur la fragilité du nucléaire et de ses conséquences.

    Au OLD TIME CAFE, rue de Verdun, 392; ces samedi 2 et dimanche 3 juin 2012

    parcours d'artistes.jpg

  • Composition paniers bio du 7 juin

    panier_bio.jpg

    Voici la composition des paniers qui seront livrés le jeudi 7 juin (cliquez sur le tableau pour l'agrandir):

     

    panier 120607.jpg

    Petit panier légumes: 8.50€ Grand panier légumes: 13.00€ Petit panier fruits: 8.50€ Grand panier fruits: 13.00€ Petit panier mixte: 8.50€ Grand panier mixte: 13.00€ Panier soupe: 5.00€ Panier provisions: 26.00€

    Pour recevoir votre panier le jeudi 07.06.2012, votre commande et versement sont à effectuer jeudi 31.05.2012 au plus tard au compte 377-0199475.80 - Carine Vanophem, avec mention de votre commande sur le versement, ou par mail séparé. Si vous le désirez, vous pouvez payer plusieurs commandes à la fois, toujours à l’avance bien entendu. Il sera nécessaire à ce moment là de spécifier par mailla commande. Mentionnez la date de livraison et ce que vous désirez(exemple 2-9 : gr panier - 13€ / 9-9 : pt panier – 8.5€ / 15-9 : panier mixte 13€etc.… total : 34.5€)

    Lieu et heures d'enlèvement des Paniers : Le jeudi entre 17h30 et 20h30, chez Christiane et Pierre van Gulck-Miermont, Rue du Beemdgracht, 12, à 1130 Haren.

    Merci, bonne Semaine et à bientôt j’espère.

    !cid_image001_png@01CC7E33.png

     

  • Une balade politique et savoureuse...

    chiconmauvebalise.jpgLe soleil et une quinzaine de promeneurs se sont retrouvés ce dimanche pour suivre la balade des « chicons mauves » ou, pour être plus précis, la balade Haren-Keelbeek-Diegem.
    Parmi les participants, deux membres de la CEBE nous ont honoré de leur présence. La CEBE (www.cebe.be) gère différents sites dont le Moeraske voisin à Evere. La CEBE et Arna sont nos plus fidèles conseillés et support pour nos actions d’entretien et de valorisation de nos sentiers.
    k01.jpgCette balade, que le comité des Habitants a à cœur de valoriser et faire connaitre aux Harenois et leurs voisins, offre de belles découvertes. Le trajet est décrit dans le bulletin du comité distribué dans les boites aux lettres harenoises (fin mai 2012) et disponible sur le site du comité.
    harpaspaysans (2).jpgPour rejoindre le site du Keelbeek, nous traversons le village par le sentier du même nom (anciennement Kerkeveld) au milieu des potagers. Nous profitons pleinement du présent en pensant à ce que nous disent les jardiniers qui louent une petite parcelle pour leur potager : « les propriétaires n’attendent qu’une chose : vendre le terrain à un promoteur ». Espérons que si un lotissement vient, le sentier du Keelbeek sera préservé et donnera sur les jardins des habitations (c’est la position de la ville aujourd’hui, merci).
    k03.jpgLe site du Keelbeek, en ce jour radieux, est très fréquentés. Un policier vient y entrainer son chien et nous rencontrons un groupe de Schaerbeekois, venus à vélo avec leur barbecue… ah, ce petit vent de liberté ! Nous les invitons à repartir avec leurs déchets … pour ne pas faire comme d’autres. N’oublions pas, le Keelbeek nous invite à être responsable ! Tout ce qu’on y amène on le reprend avec soi, un bel exemple d’autonomie à la portée de tous, non ?
    k04.jpgMais revenons à l’essentiel, notre balade parmi les cornouillers. Sous le soleil, nous y rêvons au Haren d’antan où les seigneurs venaient en villégiature. Nous pourrions comparer le site du Keelbeek à beaucoup de poumons vert de la région, il ne demande qu’à être mieux connu et, sans doute, mieux entretenu. Et tout en nous baladant on se demande pourquoi ce site n’a-t-il pas plus de droit d’être protégé qu’un autre ?
    keelbeek 1.jpgNous traversons ensuite Diegem où nous observons différents aménagements de rues en « zone rencontre ». Dans ces zones, les voitures y sont autorisées mais les piétons y sont rois et la vitesse limitée à 20km/h (attention aux sprints). Cela est également d’actualité aujourd’hui. Le plan de mobilité communal propose de limiter le trafic de transit dans le village et ce type d’aménagement sera sans doute indispensable pour réaliser cet objectif. Machelen et Diegem sont riches de ces aménagements et Haren semble y être tout-à-fait adapté. Devons-nous attendre les compensations de la prison pour les voir apparaitre dans notre village ? Si le cœur vous en dit, la région bruxelloise désire soutenir vos projets : https://toolboxmobilite.irisnet.be/appel-a-projets/infos-utiles/
    k02.jpgPour revenir au village, nous empruntons une des ‘autoroutes cyclables’ (GEN voor fietsers) qu’aménage la région flamande (http://www.mobimix.be/inhoud/2010/5/16/1639) avec un détour dans un petit bois et un morceau du circuit de cyclo-cross qu’accueille Diegem chaque année. Par l’Osier Fleuri, les membres de la CEBE nous font découvrir une plante rare : une Aristoloche ! Et oui, il n’y a pas que des nuisances à Haren la nature nous offre encore aujourd’hui ses faveurs.
    toogenblik.jpgNous avions très soif en rentrant dans le village. C’est avec beaucoup de bonheur que nous avons été accueilli au T’Oogenblik (http://www.toogenblik.be/). Cette salle très accueillante permet de déguster de nombreuses bière et autres boisons, citons par exemple une bière au chicon et une gueuze Cantillon qui ont été la juste conclusion à la balade pour certains participants.
    Rendez-vous le 23 juin pour une nouvelle activité Brektabeen.
    Laurent MOULIN

  • The Monotrol Kid au Toogenblik

    monotrol%20kid.jpgLes artistes belges programmés au Toogenblik, sont plutôt rares. C'est toutefois le cas lorsque cet artiste est de qualité comme The Monotrol Kid.

    The Monotrol Kid a débuté en 2008. Auteur-compositeur, Erik s'est inspiré de ses nombreux voyages à Dublin, New-York et Londres, et son premier single "Almost" est paru en 2009. "Almost" est une chanson douce laissant une impression de nostalgie, et son acoustique laisse présager de l'avenir.

    En 2009, Erik a travaillé sur un mini album "Today was a Good Day" qui réuni cinq chansons qui vous emporte et vous emmène dans un univers acoustique et poétique qui fait écho aux émotions de l'enfance.

     

    toogenblik 2.jpgThe Monotrol Kid sera en concert ce vendredi 1 juin à 21 heures au Toogenblik, rue Cortenbach, 11

     

     

     

  • Salon de la formation

    formation.jpgCela ne se passe pas à Haren, mais cela peut intéresser tous les harenois à la recherche d'un emploi ou d'une nouvelle carrière:

     Le 31 mai prochain, de 10h à 16h, la Bourse accueille la 5ème édition du Salon de la Formation. Organismes de formation, d’accompagnement et plusieurs employeurs seront présents pour répondre aux questions des visiteurs. Trois conférences et un atelier de coaching en image seront également au programme de la journée.

     

    Quelle formation entamer ? Où trouver des cours de néerlandais qui me correspondent ? J’ai envie de reprendre ou de commencer des études, à qui m’adresser ? Me réorienter, est-ce possible, avec quelles perspectives d’emploi ? C’est pour aider le public à répondre à ces questions que la Maison de l’Emploi et de la Formation organise une fois par an, en collaboration avec la Ville de Bruxelles et ses partenaires, le Salon de la Formation. Ce salon rassemble en un endroit tous les principaux organismes de formation et d’accompagnement actifs sur le territoire de la Ville de Bruxelles. Des employeurs comme Audi, La Police, La Défense qui recrutent et forment eux-mêmes leurs employés seront aussi de la partie.

     

    Avant d’entamer une recherche d’emploi fructueuse, il est indispensable de prendre le temps de la réflexion et de s’assurer d’avoir la bonne formation professionnelle. Au Salon de la Formation, le visiteur a l’occasion de rencontrer une quarantaine d’exposants de différents secteurs et d’y trouver l’information la plus pertinente pour son projet de formation ou de recherche d’emploi.

    Nouveauté 2012 : des ateliers et conférences interactives et concrètes autour du thème « Penser son parcours de formation » :

     

    10h : Bruxelles Formation Carrefour : Mode d’Emploi pour un parcours réussi

    11h : Présentation et découverte des 5 Centres de références à Bruxelles

    Focus sur Iris TL, Centre de référence professionnelle du transport et de la logistique.

    12h : Faire valider mes compétences, c’est possible !

    14h : Mon image, un atout dès l’entrée en formation ! Atelier pratique de coaching en image

     

    En pratique : Rendez-vous le 31 mai 2012 de 10h à 16h au Palais de la Bourse, Place de la Bourse, 1000 Bruxelles. Pas d’inscription préalable, entrée gratuite.

     

    Informations : info@mefbruxelles.be, 02/211.14.60 ou via le site de la Maison de l’Emploi et de la Formation : www.mefbruxelles.be

    affiche Salon de la Formation 2012.jpg

     

     

  • Haren à travers les siècles (II)

    ferme.jpgVoici le deuxième volet de la publication des extraits concernant Haren de "L'histoire des environs de Bruxelles":

     

     

     

     

    "Aucun souvenir historique ne se rattache à l'ancienne famille de Haeren, qui restat obscure et s'éteignit de bonne heure.

     (En 1249 vivait Pierre de Haren, et, en 1253, Walter de Haren,vassal du seigneur de Malines. Pierre, eut entre autres enfants, un fils nommé René (1269) et une fille qui épousa Paridan de Haren (1253). En 1241, Maître Jacques de Haren, chanoine d'Anderlecht, donna à l"abbaye d'Afflighem un bonnier situé à Haren. Pierre de Haren, prêtre, est cité en 1314.)

    Le 10 avril 1559, maître Rombaud Loots, secrétaire de la reine Marie de Hongrie et, plus tard, conseiller de la chambre des comptes de Brabant et chevalier, qui avait acquis le quatre mars précédent, à Haeren des biens appartenant aux héritiers d'Antoine Vandermeeren, acheta du souverain, moyennant 1172 livres, la haute moyenne et basse justice du village et ses dépendances (relief du 17 juin 1559); il y acquit en outre: le 15 juin 1561, moyennant 19 livres, les cens possédées par le domaine (r. du 7 mai 1563); le 22 janvier 1562-1563, moyennant 20 florins carolus, le droit de percevoir les lots et ventes, et enfin, le 18 avril 1564, moyennant 218 livres d'Artois, quelques autres cens (r. du 21 juillet 1564).

    Le fils de maître Loots, Jean Loots (r. du 4 mars 1566-1567), fut commissaire de l'artillerie, et épousa une demoiselle d'Alost, Jacqueline de Vremde, dont il eut Adrien Loots, créé chevalier en 1607 et qui fut plusieurs fois echevin de Gand. Messire Jean Loots vendit toutes ses propriétés de Haeren, en 1569. Jacques de Jennepo lui acheta, le 18 juillet 1569, une maison de campagne entourée d'eau, voisine de la Ganseweyde et de la Wedelghemstrate, ainsi que des étangs, des digues, etc, contenant ensemble sept bonniers et s'étendant le long des rives de la Hoelbeke. Par son testament, qui est daté du 21 février 1570-1571, Jacques institua son héritier Antoine Del Pino ou Dupin, et légua aux pauvres de Haeren 1600 florins du Rhin, de 20 sous afin de distribuer tous les dimanches, un pain d'un sou et un sou en argent à 18 indigents choisis par Del Pino ou ses héritiers, et qui devaient, ces jours-là, assister à la grand-messe (lettre echevinale du 9 novembre 1574)

    à suivre

     

    Un bonnier est une ancienne unité de mesure de surface équivalent à 140 ares ou 14000 mètres carrés.

     

    carte haren.jpg

     

     

  • Haren à travers les siècles (I)

    Eglise avec cimetière (2).jpgRares sont les ouvrages qui parlent de l'histoire de Haren. Nous avons néanmoins trouvé dans un livre rédigé par Alphonse Wauters et publié en 1855 sous le titre "Histoires des environs de Bruxelles" un important chapitre concernant notre village.

     

    Nous allons le publier en plusieurs parties sur ce blog (en respectant l'orthographe de l'époque).

     

     

    "Un court intervalle sépare d'Evere le village de Haeren, dont le nom est aussi porté par deux localités voisines, l'une de Maestricht, l'autre d'Oisterwyck; la racine de ce nom se retrouve dans les dénominations d'Ahr, Arau, etc. Haeren est cité, pour la première fois, dans une légende qui a été rédigée entre les années 1050 et 1056.

    Dans le principe, Haeren ne reconnaissait que l'autorité des ducs de Brabant, qui y levaient un cens assez considérable. Les actes concernant les biens censaux s'y passaient, là comme à Dieghem et aux environs, par-devant une cour censale, présidée par le receveur du domaine. Pour les affaires plus importantes, les habitants reconnaissaient la juridiction de l'échevinage de Campenhout; le village dépendait aussi de la chef-mairie de ce dernier endroit, ainsi qu'on le reconnut, à la suite d'une enquête, en 1533, et contrairement aux prétentions du maire de Vilvorde.

    Haeren souffrit considérablement des guerres de l'année 1489, et de la famine qui les suivit. En 1516, s'y tint un concours de l'arc, où vint la gilde de Louvain. Trois ans après, le 23 décembre, on y exécuta un lépreux nommé Pierre Poelvacx, qui avait été convaincu d'avoir commis trois meurtres. Pendant son procès, on avait soutenu qu'en qualité de lépreux il n'était pas justiciable de l'autorité civile; afin de protester contre cette prétention, on résolut de conserver la mémoire de son exécution. Le 26 décembre, le bourreau et cinq ramoneurs (schouvageren) de Bruxelles vinrent secrètement ôter de roue le cadavre du supplicié et l'enterrèrent; puis ils le remplacèrent par un homme de paille qu'ils habillèrent de chausses et d'un pourpoint. La roue se trouvait alors sur le bord du chemin conduisant de Bruxelles à Malines."

    à suivre

    Histoire_des_environs_de_Bruxelles_ou_de garde-page-001.jpg

     

  • Agenda du mois de juin 2012

    Agenda.jpg

    Voici un aperçu des ativités proposées à Haren en ce mois de juin:

     

    Vendredi 1 juin:

     

    monotrol%20kid.jpgTHE MONOTROL KID en concert au Toogenblik. Pour ceux qui s'étoneraient du peu d'artistes belges programmés dans le club harenois, la réponse est "il faut qu'ils soient de valeur". Et c'est le cas ici!

    Au Toogenblik, rue Cortenbach 11 à partir de 21 heures

     

     

    Samedi 2 et dimanche 3 juin:

    g64-jmp.jpgPARCOURS D'ARTISTES: JMP; FUKUSHIMA DAIICHI: dans le cadre de "Parcours d'artistes 2012", JMP expose au Old Time Café. Une réalisation en 4 tableaux de 40/50 cm qui représente l'évènement du 11.03.2011 (tsunami + accident nucléaire) survenu à Fukushima au Japon. Le travail est réalisé à l'acrylique sur toiles. Il se présente en 4 phases, cela va de l'alerte à l'après-tsunami.

    Les samedi 2 et dimanche 3 juin au Old Time Café, rue de Verdun 392

     

     

    Dimanche 3 juin:

    KameleonVierkant-1.jpgBROCANTE à l'école KAMELEON: l'école Kameleon organise une brocante d'objets pour les enfants (tables à langer, landeaux, berceaux, jouets etc) dans la cour de récréation en cas de beau temps, sinon dans la salle des fêtes.

    De 9h30 à 13H à l'école Kameleon, rue Servandoni.

     

     

    Lundi 4 juin:

    !cid_image001_png@01CC7E33.pngMES VOISINS DE PRISON: soirée d'information en collaboration avec Inter-Environement Bruxelles.

    A 19 heures au café le "Queen's" rur Harenheyde, 10

     

     Vendredi 22 juin:

    Eeddie%20adcock.jpgDDIE & MARTHA ADCOCK & TOM GRAY la seule date belge de cette légende du "Bluegrass"

    Au Toogenblik, rue Cortenbach 11 à partir de 21 heures, P.A.F.: 10€

     

     

    Dimanche 24 juin:

    tuinfeest.jpgTUINFEEST: comme chaque année, le centre culturel De Linde vous convie à son barbecue de fin de saison. Cette année, l'animation musicale sera assurée par Los Pachangueros.

    Cela se passera au parc T'Sleutelgat (derrière la Maison de Quartier)

    P.A.F.: 12€ (-12 ans 6€) réservations avant le 20 juin au CC De Linde

     

    AFFIPRISON - Copie.jpgCOMMENT FAIRE DE LA PRISON UNE OPPORTUNITE POUR HAREN? action festive de présentation du projet de prison par le Comité des Habitants

    de 14 à 15 heures rue Cortenbach

     

     affiche évasion 120518.jpgL'EVASION DE HAREN: en parrallèle à l'information du Comité des Habitants, HAREN tv vous fera découvrir "L'Evasion de Haren", une bière à savourer... avec modération!

    de 14 à 15 heures rue Cortenbach

     

     

     

    Mercredi 27 juin:

    lgh08.jpgLE GRATIN DU WITLOOF: premier enregistrement en public du nouveau magazine mensuel de HAREN tv

    A partir de 21 heures au Toogenblik, rue Cortenbach, 11 

     

     

  • Sole sans nom

    sole sans nom b.jpgLa fête du port de Bruxelles du week end dernier est l'occasion de rappeler que la plupart des recettes belges à base de produits de la mer ont vu le jour... à Bruxelles et non pas à la côte! C'est aussi le cas pour cette sole sans nom que certains restaurants du quartier Sainte Catherine proposent volontiers.

    Ingrédients: (pour deux personnes) 2 soles de 350 gr (3), 8 asperges vertes, 3 tomates, 1 échalotte, 2 branches d'estragon, 4 cl de vin blanc sec, 4 cl de fumet de poisson, 4 cl de Noilly, 20 cl de crême (35%), du roux blond, 1 citron, beurre, sel et poivre.

    Beurrez un plat à four et y répartir l'échalotte finement hachée. Déposez-y les soles (nettoyées par votre poissonnier) salez et poivrez.

    Mondez et épépinez deux tomates que vous coupez en deux, déposez-les soles. Arrosez avec le vin blanc, le fumet et le Noilly.

    sole sans peau.jpgCouvrez le plat avec une feuille de papier aluminium et chauffer quelques instants sur la flamme du réchaud avant d'enfourner à 180°.

    Pochez les asperges vertes 2 minutes dans de l’eau légèrement salée.

    Concassez les feuilles d’estragon et une demi-tomate mondée restante.

    Réalisez la crème mi battue en battant 10 cl de la crème bien froide jusqu’à qu’elle épaississe mais moins qu’une chantilly.

    Sortir les soles du four une fois qu’elles sont cuites.

    Récupérez le jus de cuisson, incorporez-y les 10 cl de crème restants, liez légèrement avec un roux blond pour ne pas trop alourdir, laisser réduire légèrement.

    PICT0206.JPGAjoutez l’estragon et les tomates concassées et incorporez délicatement deux cuillères de la crème mi-battue, avant de relever d’un filet de citron.

    Ouvrir les soles par le dessus, prélevez l’arrête et refermez-les.

    Nappez avec la sauce, décorez avec les tomates de la cuisson disposées en pétale, ainsi que les asperges et passer au grill du four jusqu’à ce que la sauce soit bien dorée.

    Servez avec des pommes croquettes ou des pommes duchesses.

    Bon appétit!