• La plus grande usine de papiers peints au Monde

    UPLb.jpgUPL, ou Usines Peters Lacroix, pour les plus jeunes cela ne dit pas grand chose; mais pour les plus anciens, c'était une véritable institution à Haren. C'était en effet la plus grande usine de papiers peints au Monde. Implantée dans le bas de Haren, entre le chemin de fer et sa gare de formation, la rue du Pré aux Oies, la rue du Dobbellenberg et la rue de Verdun.

    C'est en 1850 que cette usine fut fondée, mais c'est surtout après la première guerre mondiale qu'elle connut un développement fulgurant et particulièrement dans les années 30. Comme souvent dans ces années là, les patrons étaient très parternalistes avec leurs employés et s'occupaient de leurs loisirs. C'est ainsi que l'usine disposait de sa propre équipe de football et même de son propre terrain (mieux entretenu que celui de la ville à l'époque).

    La plupart des employés et ouvriers n'étaient pas issus de Haren (les habitants sont restés longtemps des agriculteurs), aussi arrivaient-ils par les différentes gares à Haren. Cela, au dire des "anciens", produisait un défilé, matin et soir dans les rues de Haren entre les gares et les usines. Mais, après une journée de travail, un ouvrier a soif... Ainsi, rien qu'entre la gare de Haren-Sud et le centre du village (350 mètres), on a compté à la belle époque jusqu'à 13 débits de boissons!!!

    Magritte-9476(2)-L.jpgEntre 1921 et 1924 certains papiers peints portent la signature: "Emair" ; c'est en fait la transcription phonétique des initiales M.R. pour Magritte René. En effet, le maître du surréalisme belge a dessiné à Haren des motifs de papiers peints en compagnie du peintre Victor Servranckx.

    En 1976, la société est condamnée à une lourde amende par la commission européenne pour entente illicite, et en 1979, elle ferme définitivement ses portes.

    Son terrain de football a été remplacé par l'entrepot d'un distributeur de livres le reste du site est occupés par diverses entreprises dans le domaine du transport, de la fourniture à l'horeca...

    UPL.jpg

    .

  • Mais ou est donc passé l'agent qu...?

    A 15 recherche.jpgJe ne parle pas ici de ce personnage de bande dessinée mettant en scène un agent confronté à deux Ketjes (je devrais payer des droits), mais bien à notre agent de quartier. Souvenez-vous de l'agent qui parcourait à pied un quartier qu'il connaissait par coeur, reconnaissant chaque habitant, règlant souvent en douceur les petits conflits de voisinage et surtout détectant immédiatement tout élément inhabituel.

    Depuis la réforme des polices, il n'est plus question de patrouiller à pied; un policier m'a confié que le secteur qui lui était attribué s'étendait des limites de Machelen au pont Van Praet!!! De plus le travail administratif qu'on leur donne est tellement important qu'ils ont peu l'occasion de sortir de leur commissariat (et en plus ils ne sont pas formés pour cela, la plupart tapent à l'ordinateur à deux doigts). Lorsqu'il y a une demande d'intervention pour Haren, le dispatching, plutôt que de faire intervenir les policiers du commissariat local, envoie une patrouille du centre; je vous laisse deviner les délais, sans compter que ces agents connaissent rarement Haren!

    Il y a quelques années pourtant, la ville de Bruxelles ayant remarqué que Haren avait de nombreux chemins vicinaux, avait mis en place des patrouilles en VTT. Mais cela n'a pas duré.

    Pourtant, les vrais agents de quartier ont leur utilité sur le terrain(pas derrière un pc) pour prévenir les incivilités, la petite délinquance, les petits conflits voire les cambriolages.

    Car si on ne voit plus patrouiller des agents à pied, par contre ces derniers temps, ce sont les vendeurs de systèmes d'alarme qui arpentent nos rues, ils sont plus nombreux et plus insistants que les prosélites du dimanche matin. Et apparemment, ils font de bonnes affaires.

    Ce 28 décembre la ville de Bruxelles a annoncé le recrutement de personnel civil pour assurer une partie des tâches administratives des policiers et pour l'acceuil des victimes, et ce pour pouvoir remettre des agents sur le terrain. Nous souhaitons que ces mesures soient suffisantes et soient pérènnes (nous arrivons en fin de législature, période de belles promesses...)

    Souhaitons que nos policiers retrouvent le goût de la marche à pied, après tout, il n'y a pas longtemps qu'on a inauguré un parcours santé à Haren!

    Agent15W2.jpg

    .

  • Ca va brusseller à Haren!

    Affiche Bossemans.jpgFaut-il encore vous présenter Bossemans et Coppenolle, cette pièce de 1938 qui a fait rire des générations de spectateurs, et rares sont les belges qui ne l'on pas vue plusieurs fois.

    La Compagnie sans Courant d'Air, dont l'animateur, Gilbert Wynands, est harenois, nous la présente donc ce samedi 3 décembre à 20 heures au centre culturel De Linde.

    Les événements culturels francophones sont trop rares à Haren pour qu'on puisse passer à côté; et ils émanent souvent comme ici, d'initiatives privées. Le Comité des Habitants de Haren s'est d'ailleurs associé à l'organisation de la soirée.

    Allei, Bossemans et Coppenolle, ça tu dois une fois venir voir!

     

    La bande-annonce:

  • Satine va nous dévoiler son Héroïne!

    flyer village noel wsl.jpgElle nous avait déjà enchanté avec son single "Si un Jour", dans quelques jours elle va nous présenter son premier album "Mon Héroïne" dédié à sa mère. Cette jeune harenoise d'adoption nous propose de la musique pop française mèlé parfois d'accents folks ou country.

    Elle présentera ce premier album lors d'un show case au marché de Noël de Woluwe Saint Lambert le 9 décembre à 18 heures.

    En attendant, des extraits de cet album peuvent déjà être écoutés sur HAREN radio (http://haren-radio.playtheradio.com).

    bw.jpgEt dans les jours prochains, nous vous en ferons découvrir plus sur Satine avec, entre autre, l'interview qu'elle a accordé à HAREN tv.

  • Agenda du mois de décembre 2011

    Agenda.jpg

    Voici un apperçu des différentes activités proposées à Haren pour le mois de décembre:

    3 décembre:

    Affiche Bossemans.jpgThéatre: BOSSEMANS et COPPENOLLE le classique bruxellois interprêté par la Compagnie sans Courant d'Air; à 20 heures au centre culturel DE LINDE, rue Cortenbach 7 PAF: 12 euros (10 euros en prévente auprès du Comité des Habitants de Haren)

     

     

     

    9 décembre

    boombal.jpgBoombal: Boombal permet à tout un chacun de s'initier à la danse folk accompagné d'un orchestre (Zlabya & Bert Leemans)

    A partir de 20 heure au centre culturel De Linde rue Cortenbach 7

    P.A.F.: 8 €

     

    david%20philips.jpgConcert folk: David Philips à 20 heures 30 au Toogenblik rue Cortenbach 11

     

     

     

     

     17 décembre

    kerstmarkt2009.jpgMarché de Noël: échoppes et vin chaud sur la place de Haren, à partir de 12 heures

     

     

     

    chorale K.jpgConcert de Noël: par la chorale de la Basisschool Kameleon à 15 heures en l'église Sainte Elisabeth

     

     

     

    kerstconcert.jpgConcert de Noël avec Vera Coomans et Tom Theuns (répertoire folk) à 20 heures en l'église Sainte Elisabeth

    P.A.F.: 13€ (11€en prévente)

     

     

    21 décembre

    sammys-avonturen.jpgCinéma: "Sammy’s avonturen: De Geheime Doorgang" (en Néerlandais) à 14 heures et 15 heures 30 au centre culturel DE LINDE rue Cortenbach, 7

    P.A.F.: 1€ 

  • SPECULOOS

    IMG_0459.JPGLa Saint-Nicolas approche, et quoi de plus naturel que de vous proposer une recette du biscuit emblématique de cette fête: le spéculoos, sans colorant, conservateur ou huile de palme qui constituent trop souvent les produits industriels.

    Ingrédients: 350 gr de farine, 250 gr de cassonade (brune) 250 gr de beurre "pommade", 1 cuillère à café de cannelle en poudre, 1 cuillère à café d'un mélange en poudre de clous de girofle, muscade, gingembre et anis (il existe à présent des mélanges d'épices pour spéculoos dans le commerce, mais leur composition peut différer, il faut les tester avant de les adopter), 1 oeuf, 5 gr de baking powder (bicarbonate) 5 gr de sel.

    Dans un saladier, versez la cassonade, la cannelle et le mélange d'épices. Ajoutez le beurre pommade et l'oeuf; mélanger bien pour obtenir un tout homogène.

    Ajoutez petit à petit la farine en la tamisant ainsi que le sel et la baking powder tout en mélangeant. Dès que vous avez un appareil homogène, filmez et laissez reposer pendant 12 heures au réfrigérateur.

    Récupérez la pâte, séparez-la en trois ou quatre boules, puis étalez-la au rouleau pour obtenir des "feuilles"" de +/- 3mm d'épaisseur.

    Là, soit vous découpez des rectangles de +/- 4 cm de long, soit vous utilisez des emportes-pièces de formes variées, ou alors vous faites appel à votre créativité. L'idéal étant d'avoir des moules en bois, mais c'est plutôt rare dans les ménages.

    Disposez les pièces sur du papier sulfurisé et laissez cuire environ 10 minutes dans un four préchauffé à 200°

    Laissez refroidir avant de les conserver (enfin ce que vous n'aurez pas mangé) dans une boite métallique.

    IMG_0461.JPG

    Si toutes ces opérations vous semblent trop fastidieuses, il y a du côté de la Grand-Place une maison dont la réputation des spéculoos n'est plus à faire!

  • LIVING BRUXELLES, contes de fées

    IMG_0452.JPGIl y en a pour tous les goûts dans la programmation de Living Bruxelles à Haren. Ce mercredi après-midi, c'était aux enfants que le festival s'adressait avec des contes de fées.

    IMG_0442.JPGParticularité, les histoires étaient racontées alternativement en français et en néerlandais. Et lorsque le conteur flamand demanda à l'assistance (dans la langue de Vondel) si tous le comprenaient, le jeune public, essentiellement francophone, répondit en choeur en néerlandais.

    IMG_0446.JPGC'était aussi l'occasion de découvrir la Maison des Enfants ou se tenait la manifestation. Mal connue des harenois, elle acceuille les enfants de 6 à 12 ans du mardi au vendredi après les cours en période scolaire ainsi que le samedi après midi, et du lundi au vendredi pendant les vacances. Les activités éducatives, ludiques, culturelles et sportives permettent d’associer des moments agréables de détente, d’amusement et d’apprentissage pour contribuer à l'épanouissement des enfants. 

    Maison des Enfants Verdun - Haren
    Rue de Verdun 478/480
    1130 Bruxelles (Haren)
    Tél.: 02 242 38 21
  • Les squatters de pistes cyclables

    IMG_0300.JPGUne magnifique piste cyclable squattée par les voitures en stationnement! C'est banal me direz-vous, il n'y a pas qu'à Haren que cela se passe ainsi. Certes, sauf qu'ici, la rue en question est le Noendelle, les automobilistes disposent d'emplacements de l'autre côté de la rue. C'est vrai que cette rue n'a des habitations que d'un côté, et c'est justement de ce côté qu'a été tracée la piste cyclable, et que les automobilistes détestent marcher ne fut-ce que cinq mètres pour garer leur véhicule à un emplacement autorisé plutôt qu'au pied de leur habitation.

    IMG_0301.JPGAlors comme cette rue vient d'être rénovée, n'eut-il pas fallut inverser emplacement de parking et piste cyclable? Là, un représentant du GRACQ (les cyclistes au quotidien) me répond que non, la piste telle qu'elle est tracée actuellement répond à tous les critères de sécurité préconisés par l'IBSR. Sauf que comme les cyclistes ne peuvent l'emprunter à cause des voitures en stationnement, ils sont donc obligés de se risquer sur la voirie principale.

    IMG_0303.JPGOn pourrait dire à la décharge des automobilistes que la signalisation définitive n'est toujours pas en place, sauf qu'ils sont manifestement garés sur un accotement ce que proscrit formellement le code de la route, mais comme il n'y a personne pour verbaliser à Haren...

    IMG_0302.JPG

    L'échevin Christian Ceux a promis que pour la fin de l'année, l'amménagement des nouvelles voiries serait achevé. Nous verront si cela sera tenu.

     

  • Le domaine Ter Elst, dit le château du Marquis d'Assche à Haren

    Chateau-Marquis-dAssche-01.jpgC'était au temps ou Haren était une campagne appréciée par la Noblesse et la grande bourgeoisie. Il était alors de bon ton d'y avoir son manoir, son rendez-vous de chasse voire, son château.

    C'est ainsi, qu'en 1759, Jean-Nicolas Servandoni dit d'Hannetaire bâtit un château à Haeren sur le fief Ter Elst qu'il racheta à Marie-Anne van Langendonck, baronne d'Heembeek. D'Hannetaire est un acteur français, fils d'un peintre florentin et neveu  du Servandoni à qui on doit la façade de Saint Sulpice à Paris.

    002.jpgOutre son métier d'acteur, ses rentes lui permirent de s'offrir un tel édifice, et il dirigeat à trois reprise le théatre de la Monnaie (1745-1746; 1755-1759; 1767-1772), en étant chassé puis réintégré au gré de la politique de l'époque.

    Entre 1760 et 1770, Haeren fut le rendez-vous du monde des théâtres et des grands seigneurs. Le prince Charles-Alexandre de Lorraine se rendait fréquemment à Haeren ou il trouvait joyeuse compagnie. Les charmantes "Lettres à Eugénie" du Prince de Ligne sont dédiées Eugénie d'Hannetaire, une des filles du comédien.

    004.jpgBien qu'il n'en eut pas le droit, d'Hannetaire aimait se qualifier de baron , seigneur de Haeren. Sa première femme, décédée en 1761 repose dans l'église Sainte Elisabeth.

    En 1771, il revendit son château à Jean-Antoine-Marie-Joseph comte vander Noot, baron de Schoonhoven, et de Marêts, seigneur de Beaumont, Piétrain, Pulderbosch et Haeren, chambellan de Marie-Thérèse, membre de l'état noble de Brabant. Ses descendants, par leur mère, portèrent le titre de marquis d'Assche.

    Ecole-01.jpgEn 1912, le château fut démoli, et par la volonté de la marquise, une école paroissiale fut construite à sa place. Une partie des pierres récupérées lors de la démolition servirent à bâtir la petite église de Diegem-Lo.

    Mur enceinte Ter Elst.jpgDu château Ter Elst, il ne reste qu'un vestige du mur d'enceinte du domaine; il sert de mitoyenté à des jardins situés Kasteelhof.

     

    001.jpg

    Il y eu d'autres château à Haren et ce depuis le XIII° siècle, mais c'est une autre histoire.

  • Rencontre avec l'échevine de la Propreté Publique

    IMG_0411.JPGComme tous les six mois, l'échevine de la Propreté Publique, Karine Lalieux, rencontrera les habitants de Haren pour les informer de sa politique en matière de Propreté Publique mais aussi pour entendre et recueillir les remarques et les suggestions des citoyens. Comme nous arrivons en fin de législature, il est fort probable que cette rencontre sera la dernière, d'autant qu'il se murmure que lors des élections de 2012, Karine Lalieux ne se présentera plus à Bruxelles mais à Jette!

    N'hésitez donc pas à venir à cette rencontre qui se tiendra à la Maison de Quartier rue Cortenbach 11 le mardi 22 novembre à 19 heures 30