• Pourquoi un quartier de Haren se nomme-t-il "Buda"?

    haren pont buda.jpgChaussée de Buda, pont de Buda, gare de Buda... Cela a-t-il un rapport avec la capitale hongroise? Et bien oui, en voici l'explication:

    En 1541, Buda capitale de la Hongrie (qui ne fusionnera avec Pest qu'en 1873), est prise par les Ottomans suite à un siège par Soliman le Magnifique. Mais en 1686, soit 145 ans plus tard, elle fut reprise par les armées coalisées de la "Sainte Ligue" sous les auspices de la papauté. Cette victoire militaire, politique et symbolique fut célébrée dans toute la chrétienté, et entre autre à Bruxelles ou une gigantesque fête fut organisée sur la place du Sablon le 11 septembre 1686. Il faut dire qu'à l'époque, la Belgique dépendait encore de l'empire des Habsbourg, héritage de Charles Quint. 

    001.jpg

    Gravure représentant la fête organisée au Sablon (archives de la Ville de Bruxelles)

    Haren (qui ne faisait pas encore partie de Bruxelles), a baptisé à cette occasion un de ses quartiers "Buda".

    Le pont actuel date de 1955 (le précédent ayant été détruit lors de la seconde guerre mondiale); Haren partage la chaussée de Buda avec Machelen, quand à la gare, ses quais se trouvent à présent en région flamande.

  • Bodink

    IMG_0272.JPGCette semaine, on attaque le dessert:

    Ingrédients: un pain rassis, un litre de café, 100 gr de raisins secs, trois oeufs, six cuillères à soupe de cassonade, 10cl de genièvre

    -La veille, émiettez le pain dans un saladier et couvrez-le avec le café et laissez reposer toute une nuit.

    -Laissez macérer les raisins dans de l'eau pour les faire gonfler.

    -Dans une passoire à grillage fin, essorez le pain de manière à en extraire un maximum de liquide.

    -Mélanger la pâte obtenue avec la cassonade, les oeufs entiers préalablement battus, les raisins égouttés et le genièvre de façon à obtenir un appareil bien homogène.

    -Préchauffez le four à 200° et beurrez un moule à cake; versez-y l'appareil.

    -Enfourné pendant environ une heure, le bodink est cuit lorsqu'en y plongeant un couteau, la lame ressort sèche.

    -Laissez refroidir dans le moule, démoulez et servez tel quel ou accompagné d'une crême anglaise.

    (Le café peut-être remplacé par du lait, le genièvre est facultatif, question de goût)

    IMG_0274.JPG

    Bon appétit!

  • Pour certains taxis, Haren n'est pas à Bruxelles!

    IMG_0269.JPGPour certains taximans, Haren est en dehors de la région bruxelloise! Celà vous semble anecdotique, pourtant celà peut avoir des conséquences sur votre portefeuille. En effet, les taxis bruxellois changent de tarif s'ils quittent la région: de 1,60€/km ils passent à 2,70€/km. Tout bénéfice pour le chauffeur au détriment de son client.

    Cette mésaventure m'est arrivée à plusieurs reprises, mais je l'ai remarqué suffisamment tôt (en observant le taximètre, tarif I ou II) pour rappeler le chauffeur à l'ordre, et s'il campait sur sa position (Haren c'est pas Bruxelles!?), un petit coup de fil au central et tout rentrait dans l'ordre.

    Pourtant, pour obtenir leur licence, il doivent passer un examen prouvant entre-autre, leur connaissance de la région.

    Alors réelle méconnaissance ou volonté délibérée de gruger le client?

    Ce comportement est le fait d'une minorité, mais je connais des personnes agées qui se font régulièrement avoir sans jamais oser protester.

    La région contrôle ses taxis, mais faute d'un nombre d'agents suffisant, ces contrôles sont peu nombreux et se concentrent dans le centre et les zones fortement urbanisées

  • Agenda du mois de novembre 2011

    Voici un apperçu des différentes activités proposées à Haren pour le mois de novembre:

    10 novembre

    Repas d'Halloween

    La Maison de Quartier vous invite à prendre un repas en toute convivialité à partir de 11H30. Repas (blanquette de veau) + dessert + café PAF: 12€ (rue Cortenbach 11)

    18 novembre 2011

    hussy-hicks_large.jpgHUSSY HICKS

    Concert de folk, roots australien à 20H TOOGENBLIK rue Cortenbach 11

     

    Du 18 au 26 novembre 2011

    001.jpgLIVING BRUSSELS

    Le but de Living Brussels est de rapprocher le public de la culture mais également de rapprocher les habitants entre eux, plus spécialement dans le centre de Bruxelles, à Laeken, à Haren et à Neder-Over-Heembeek. Ces événements se passent chez différents habitants qui ouvrent leurs portes pour l'occasion, l'accès est gratuit.

    -Vendredi 18 20H30 Concert classique du trio Eloquence (chant, hautbois, clavier) en collaboration avec l'Académie de Musique de Bruxelles. Chez Jos et Anne Goubert-Van den Berghe, rue de Verdun 491

    -Samedi 19 15H Littérature: "J'écris parce que..." est la concrétisation d'un rêve que l'auteur réalise ici sous la forme de exes forts et tendres, pour le plaisir de partager, tout simplement. Ces 11 textes de Maria Castaner-Crespi seront lus et partagés par Dominique Heusdens et Gil Wynands de la Compagnie sans Courant d'Air de Haren (en Français). Chez Gil Wynands et Yéyé Chavanne rue Arthur Maes 203/3

    -Samedi 19 à 20H30 concert de blues "The Night Time Heroes" à l'atelier Vanbever-Heymans rue du Pré aux Oies 316

    -Mercredi 23 de 14H à 16H30 pour les enfants: lecture de contes de fées et d'histoires en collaboration avec les bibliothèques de la Ville de Bruxelles (en français et en néerlandais) à la Maison des Enfants, rue de Verdun 480

    -Vendredi 25 à 20H lecture:spectacle par l'écrivain Bart Moeyaert (en néerlandais) à OBC espero, Middelweg 99

    -Samedi 26 à 20H représentation théâtrale "Aaft aailen in!" par la compagnie Brussels Volkstjoeter, précédé de textes issus de "J'écris parce que..." de Maria Castaner-Crespi par la Compagnie sans Courant d'Air (en français et en néerlandais) au hangar De Schouwer, rue de Verdun 395

     

     

     

    20 novembre 2011

    Mossel feest.jpgMosselfeest

    A la Basisschool Kameleon, rue Servandoni

     

     

    23 novembre 2011

     

    rafiki.jpgRAFIKI

     

    Film pour enfants en Néerlandais

     

    Au GC DE LINDE Cortenbach straat, 7  à 14h et 15h20  PAF: 1,50€

  • Le chemin de fer à Haren

    haractviaducharensud01.jpgIl est difficile de se promener à Haren sans tomber sur une ligne de chemin de fer. En effet, l'entité est traversée par quatre lignes: les lignes 25 et 27 reliant Bruxelles à Malines et Anvers, la ligne 36 menant à Louvain et Liège, et la ligne reliant Halle à Vilvoorde. Sans compter que 95% de la gare de formation de Schaerbeek se trouve sur le territoire d'Haren dont elle occupe le tiers de la superficie.

     

    le belge attele.jpg

    L'histoire commune de Haren et du chemin de fer a commencé en 1835 avec la première ligne du continent reliant Bruxelles à Malines. Déjà à l'époque, un arrêt déservait notre village. Voici ce qu'on pouvait lire dans le "Guide Indispensable du Voyageur sur les Chemins de Fer" datant de 1840:

    001.jpg

     Cafe-Haren-Nord-01.jpgLes entreprises de Haren furent les principaux bénéficiaires de la présence du chemin de fer. Non seulement elles trouvaient là un moyen de transport pour leurs marchandises plus rapide et plus souple que le transport fluvial (d'ailleurs plusieurs d'entre-elles posédaient un raccordement direct au Chemin de Fer Industriel de Haren qui fera l'objet d'un prochain article), mais aussi le train leur permettait de faire venir leurs nombreux ouvriers et leurs employés. Les harenois étaient en effet restés agriculteurs et fort peu travaillaient dans les usines. Les "anciens" nous racontent que matin et soir, il y avait un véritable défilé de centaines de personnes entre les différentes gares et les usines. Une des conséquences est que les débits de boissons ont fleuris sur ces parcours. Ainsi, entre la gare de Haren-Sud et la place de Haren on a compté jusqu'à 13 établissements!

    Gare-02-Haren-nord.jpgLa gare de Haren-Nord était probablement la plus importante vu sa proximité immédiate des entreprises. Mais au fur et à mesure du déclin de ces dernières, les quais ont été déplacés vers le Nord et se sont retrouvés sur le territoire de Machelen. L'arrêt a alors été débaptisé pour prendre le nom de Machelen Brabant avant d'être abandonné par la SNCB.

    Haren Buda, déplacé lui aussi en Flandre, a vu son nom raboté en Buda. Quelques trains s'y arrêtent encore, principalement aux heures de pointe.

    harpasgarharsud.jpgLe bâtiment de la gare de Haren-Sud présentait la particularité d'avoir son entrée à la hauteur de la rue de Verdun, il fallait descendre un escalier intérieur pour accéder aux guichets et à la salle d'attente situés au niveau des quais. Cet édifice a été démoli dans les années septante lors de la construction de la troisième puis de la quatrième voie.

    001.jpgLa gare de Haren (Linde) n'accueille les voyageurs que depuis les années quatre-vingt, avant cela, elle était consacrée à l'embarquement sur des trains de marchandises des légumes produits à Haren et dans les communes environnantes, et particulièrement du chicon.

    La gare de formation était consacrée comme son nom l'indique à la formation des trains de marchandises mais aussi de voyageurs au moins jusqu'à la réalisation de la jonction Nord-Midi dans les années cinquante. A présent, le site abrite les ateliers d'Infrabel (fabrication de rails et d'éléments de signalisation) et de la SNCB (entretien des automotrices. Le faisceau sert à présent de zone d'attente pour les trains prenant leur service aux heures de pointe. Des bâtiments "historiques", il subsiste une remise à locomotives à vapeur qui sert à présent à l'entretien et à l'entreposage des deux trains royaux.

    haractgareharensud01.jpg

    Il est dommage que les Harenois ne profitent pas davantage des facilités de déplacement que leur offre le chemin de fer, il ne faut en effet que 12 minutes pour joindre la gare centrale (deux fois par heure en semaine) ou 18 minute pour gagner Delta (ULB VUB) via la ligne 26 (trois fois par heure).

    Reportage de HAREN tv aux ateliers SNCB:

    Reportage de HAREN tv sur Infabel: