Bientôt un livre sur Haren

alexia.jpg

Alexia Goryn n'habite pas Haren, et pourtant elle s'y intéresse de près. Photographe, elle a réalisé unestenope.jpg série de photos du village: "J'ai travaillé avec un sténopé (appareil photo sans objectif), une ancienne technique photographique qui m'a permis de réaliser des images proches du rendu des premières photographies. Je ne me doutais pas alors de la relation entre ce travail et l'absence de documents historiques  concernant Haren."

Le sténopé d'Alexia Goryn

Le Comité des Habitants de Haren lui a alors proposé de présenter son travail aux habitants.

"J'ai découvert l'envie de la population de rassembler l'histoire de cet ancien village indépendant. L'utilisation de ce type d'imagerie (sténopé) sur des éléments contemporains a suscité une grande curiosité de la part des habitants: quelle époque? quel lieu? Ce qui fait naturellement se se poser la question de l'objectivité dans la photographie."

Mais Alexia ne se contente pas de réaliser des clichés, elle va aussi à la rencontre des anciens harenois pour leur demander de parler de la vie d'antan. Ce n'est pas toujours facile, car les habitants de souche sont tous flamands, et Alexia ne pratique pas la langue de Vondel (elle est française). Mais cela n'entame pas son enthousiasme.

"Ma démarche se situe aux frontières du reportage, de l'ethnographie et du roman. Une fois réunis tous les témoignages, j'interviendrai sur la forme que la publication prendra. Ma volonté est de réécrire un texte réunissant tous les autres sous l'identité d'une seule et même personne imaginaire. Comme si un scientifique était venu afin d'établir un rapport sur un village retrouvé pour ne pas perdre la mémoire du lieu."

Et elle conclut: "Il est important de souligner qu'Haren est une ancienne commune flamande, ce qui est la fierté des Anciens, mais la nouvelle génération est principalement francophone. Ce livre a aussi pour but de rassembler ces deux entités de la Belgique dans leur histoire commune."

Nous attendons avec impatience la parution de cet ouvrage.

Les commentaires sont fermés.